Pommiers (Aisne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pommiers
Pommiers (Aisne)
La route qui traverse la commune fait une légère courbe pour contourner l'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Soissons
Intercommunalité GrandSoissons Agglomération
Maire
Mandat
Anthony Grando
2020-2026
Code postal 02200
Code commune 02610
Démographie
Gentilé Pomméramien(ne)s
Population
municipale
729 hab. (2018 en augmentation de 20,3 % par rapport à 2013)
Densité 109 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 23′ 38″ nord, 3° 16′ 16″ est
Altitude Min. 38 m
Max. 134 m
Superficie 6,69 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Soissons
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Soissons-1
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Pommiers
Géolocalisation sur la carte : Aisne
Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Pommiers
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pommiers
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pommiers
Liens
Site web http://www.village-pommiers.fr

Pommiers est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Ses habitants sont les Pomméramiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située à quelques kilomètres au nord-ouest de Soissons.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est limitrophe de ceux de 7 communes :

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est située sur la rive droite de l'Aisne.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Pommiers est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[1],[2].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Soissons, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 93 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[3],[4].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Dans le dictionnaire du département de l'Aisne de Maximilien Melleville paru en 1865[réf. non conforme], on peut découvrir les différents noms du village :

  • Pommiers en 1231 et sur des actes de 1344, 1374, 1429, 1511, 1600, 1628, 1734 ;
  • Pomeriae au XIe siècle ;
  • Pomieroe au XIIIe siècle ;
  • Pommiers en 1789.

Histoire[modifier | modifier le code]

À Pommiers se trouve un ancien oppidum gaulois, parfaitement visible. Cet oppidum est considéré comme l'emplacement le plus probable du Noviodunum Suessionum de César (Guerre des Gaules, II, 12), la capitale des Suessions[5] qui, en 57 avant J.-C., lors de la seconde campagne de la conquête, fut assiégé par le général romain. Devant l’ampleur des travaux de terrassement des Romains, les Suessions préférèrent se rendre. Le camp d’attaque et de siège installé par César n'est plus visible.

En 20 avant J.-C, Noviodunum fut délaissé au profit d'Augusta Suessionum (Soissons), que les Romains fondèrent dans la vallée, en hommage à l'empereur Octavien (Auguste).

Durant la Première Guerre mondiale, comme l'ensemble du Soissonnais, Pommìers a connu l'invasion et l'occupation allemandes à partir de début . De par son altitude, c'était un endroit stratégique pour dominer et donc surveiller toute la vallée de l'Aisne, les Allemands l'occuperont jusqu'en 1917. Le village fut complètement détruit.

Il a été décoré de la Croix de guerre 1914-1918 le [6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Soissons du département de l'Aisne. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1988 de la quatrième circonscription de l'Aisne.

Elle a fait partie de 1793 à 1973 du canton de Soissons, année à laquelle il a été scindé et la commune rattachée au canton de Soissons-Nord[7]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune intègre le canton de Soissons-1.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre du GrandSoissons Agglomération, créée le , et qui succédait à un SIVOM créé en 1966.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs depuis la Libération de la France[8]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1945   François Vendeville    
1945   Paul Nicolas    
mars 1959   Marcel Delizy    
juin 1959   René Telliez    
mars 1977   Jean Caudron    
juillet 1995 2008 Lionel Barriquand    
mars 2008[9] mai 2020 Francis Couvreur DVD Retraité
Réélu pour le mandat 2014-2020[10]
mai 2020 En cours
(au 13 juillet 2020)
Anthony Grando    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[12].

En 2018, la commune comptait 729 habitants[Note 3], en augmentation de 20,3 % par rapport à 2013 (Aisne : −1,18 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
304330311311348342352385393
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
419423418421414407448433441
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
462493498401493502454433486
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
443437443587646601619622624
2013 2018 - - - - - - -
606729-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Paul Victor Nice (° en 1843 - † le à Pommiers), homme politique axonnais.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 5 novembre 2020)
  2. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 5 novembre 2020)
  3. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 5 novembre 2020)
  4. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 5 novembre 2020)
  5. Patrice Brun et Jean Debord, Monnaies trouvées en fouilles sur l'oppidum de Pommiers (Aisne), in Revue numismatique, 1991, Nr 6-33, p. 43-59, p. 55.
  6. Journal officiel du 26 octobre 1920, p. 6.541.
  7. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. « Les maires de Pommiers », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 9 août 2017), d'après http://pommiers02.free.fr/ancienmaires.htm.
  9. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  10. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne, (consulté le 12 août 2014)
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  14. « L'église », notice no PA00115873, base Mérimée, ministère français de la Culture.