Les Septvallons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Septvallons

De haut en bas, de gauche à droite : la mairie des Septvallons ; l'église de Longueval à Longueval-Barbonval  ; l'église de Glennes ; une vue du village de Perles ; l'église de Merval ; l'église de Révillon ; l'église de Villers-en-Prayères.
Longueval-Barbonval (Aisne) mairie.JPG Longueval-Barbonval (Aisne) église de Longueval (02).JPG Glennes (Aisne) église (01).JPG
Entrée du village 8163.JPG
Merval (Aisne) église (03).JPG Révillon (Aisne) Église (02).JPG Villers-en-Prayères (Aisne) église (02).JPG
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Soissons
Canton Fère-en-Tardenois
Intercommunalité Val de l'Aisne
Maire
Mandat
Alain Colpart
2016-2020
Code postal 02160
Code commune 02439
Démographie
Population
municipale
1 180 hab. (2015)
Densité 31 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 21′ 36″ nord, 3° 39′ 12″ est
Altitude Min. 55 m
Max. 193 m
Superficie 38,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte administrative de l'Aisne
City locator 14.svg
Les Septvallons

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Les Septvallons

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Les Septvallons

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Les Septvallons

Les Septvallons est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

La commune nouvelle est née au de la fusion des communes de Glennes, de Longueval-Barbonval, de Merval, de Perles, de Révillon, de Vauxcéré et de Villers-en-Prayères. Son chef-lieu est fixé à Longueval-Barbonval[1],[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Les Septvallons est située dans le département de l'Aisne, à vol d'oiseau à 23,5 km au sud de la préfecture de Laon[3], et à 23,8 km à l'est de la sous-préfecture de Soissons[4]. Elle se trouve à 110 km au nord-est de Paris[5]. La commune est limitrophe du département de la Marne.

Par rapport à Longueval-Barbonval, chef-lieu de la commune nouvelle, Vauxcéré se trouve à 2,8 km au sud-ouest, Villers-en-Prayères à 2,8 km au nord-est, Merval à 3,2 km à l'est, Révillon à 3,5 km à l'est, Perles à 3,7 km au sud et Glennes à 4,4 km à l'est[6].

Par rapport à Longueval-Barbonval, le chef-lieu, les communes limitrophes des Septvallons sont Serval (2,4 km), Dhuizel (2,7 km), Blanzy-lès-Fismes (2,7 km), Viel-Arcy (3,2 km), Bourg-et-Comin (4,3 km), Œuilly (4,3 km), Paars (5,1 km), Baslieux-lès-Fismes (5,6 km), Fismes (5,9 km), Maizy (6,1 km), Bazoches-sur-Vesles (6,3 km), Muscourt (6,8 km) et Romain (9,1 km)[6].

Communes limitrophes des Septvallons
Viel-Arcy
Bourg-et-Comin
Œuilly Maizy
Dhuizel Septvallons Serval,
Blanzy-lès-Fismes
Muscourt
Paars
Bazoches-sur-Vesles
Fismes (Marne) Baslieux-lès-Fismes (Marne)
Romain (Marne)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune nouvelle des Septvallons est née de la fusion de sept communes au  : Glennes, Longueval-Barbonval, Merval, Perles, Révillon, Vauxcéré et Villers-en-Prayères[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des communes des Septvallons
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Longueval-Barbonval
(siège)
02439 CC du Val de l'Aisne 8,73 495 (2014) 57
Glennes 02348 CC du Val de l'Aisne 8,57 220 (2014) 26
Merval 02479 CC du Val de l'Aisne 3,36 108 (2014) 32
Perles 02597 CC du Val de l'Aisne 3,70 79 (2014) 21
Révillon 02646 CC du Val de l'Aisne 2,24 71 (2014) 32
Vauxcéré 02771 CC du Val de l'Aisne 5,80 79 (2014) 14
Villers-en-Prayères 02811 CC du Val de l'Aisne 5,74 130 (2014) 23

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie.
Maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
en cours Alain Colpart[7] DVD Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2015, la commune comptait 1 180 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2014 2015
1 1821 180
(Sources : Insee à partir de 2014[8].)

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Arrêté no 2015-770 en date du 9 novembre 2015 portant création d’une commune nouvelle », Recueil des actes administratifs de la préfecture de l’Aisne,‎ (lire en ligne [PDF])
  2. Arrêté du 9 novembre 2015 portant création de la commune nouvelle de Les Septvallons publié au JORF du 24 décembre 2015.
  3. « Orthodromie entre "Longueval-Barbonval" et "Laon" », sur le site lion1906 de Lionel Delvarre (consulté le 7 avril 2016).
  4. « Orthodromie entre "Longueval-Barbonval" et "Soissons" », sur le site lion1906 de Lionel Delvarre (consulté le 7 avril 2016).
  5. « Orthodromie entre "Longueval-Barbonval" et "Paris" », sur le site lion1906 de Lionel Delvarre (consulté le 7 avril 2016).
  6. a et b Lion1906, Longueval-Barbonval, consulté le 7 avril 2016 - Les distances affichées sont des distances orthodromiques (à vol d'oiseau).
  7. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne, (consulté le 19 février 2016)
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2014 et 2015.