Aéroport de Lille-Lesquin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lille - Lesquin
Vue satellite de l'aéroport de Lille-Lesquin en 2012
Vue satellite de l'aéroport de Lille-Lesquin en 2012
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Ville Lesquin
Coordonnées 50° 33′ 51″ nord, 3° 05′ 11″ est
Altitude 48 m (157 ft)
Informations aéronautiques
Code IATA LIL
Code OACI LFQQ
Nom cartographique LILLE L.
Type d'aéroport civil
Gestionnaire Aéroport de Lille SAS (Eiffage et Aéroport Marseille-Provence)
Site web aéroport Consulter
Pistes
Direction Longueur Surface
08/26 2 845 m (9 334 ft) macadam
01/19 1 600 m (5 249 ft) macadam
Géolocalisation sur la carte : Métropole européenne de Lille
(Voir situation sur carte : Métropole européenne de Lille)
LIL
LIL
Géolocalisation sur la carte : Nord
(Voir situation sur carte : Nord)
LIL
LIL
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
LIL
LIL

L'aéroport de Lille-Lesquin (code IATA : LIL • code OACI : LFQQ) est un aéroport international situé sur les communes de Lesquin, Fretin, Avelin et Vendeville (communes de la Métropole européenne de Lille à l'exception d'Avelin) dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

L'aérogare
L'aérogare

Il est exploité depuis 2020 par la société Aéroport de Lille SAS, constituée par Eiffage (actionnaire majoritaire) et Aéroport Marseille-Provence, concession attribuée par le SMALIM (Syndicat Mixte des Aérodromes de Lille-Lesquin et de Merville). Il était auparavant exploité par la Société de gestion de l'aéroport de la région de Lille (SOGAREL), constituée de la Chambre de commerce et d'industrie Grand Lille à 61 %, en association avec Veolia (34 %) et la Sanef (5 %)[1].

L'aéroport de Lille-Lesquin se situe au cœur d’un réseau autoroutier très dense : A1 Paris-Lille, A25 Dunkerque-Lille, A23 Valenciennes-Lille. Cette situation lui procure une grande accessibilité : outre sa proximité avec la Belgique et les principales villes des Hauts-de-France, l'aéroport est situé près de Villeneuve-d'Ascq et à 15 minutes du centre de Lille et de son quartier des gares, desservi par la navette Aéroport de Lille et par une ligne de bus du réseau Ilévia reliée au métro.

Cet aéroport est ouvert au trafic national et international commercial, régulier ou non, aux avions privés, aux IFR et aux VFR.

En 2018, le trafic annuel des passagers de l'aéroport de Lille-Lesquin s'établit à 2,078 million de passagers, en hausse de 9,07% sur un an.

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Logo de Aéroport de Lille
La tour de contrôle.

L'aéroport de Lille - Lesquin est construit sur les plaines du Mélantois dans le Nord culminant à une altitude moyenne de 47 m[2]. Le climat de l'aéroport est un climat océanique dégradé. Les températures moyennes sont plutôt fraîches l'hiver, allant de 1 °C en janvier à 30 °C en juillet et août[3].

Ses 450 hectares[4] se répartissent sur quatre communes : Lesquin, Fretin, Avelin et Vendeville.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 1936 : construction de l'aérodrome militaire, s'appelant Seclin-Enchemont[5].
  • 1940 : extension de l'aérodrome par l'armée d'occupation allemande.
  • 1947 : l'aérodrome est ouvert à la circulation aérienne publique (CAP).
  • 1963 : inauguration de l'aérogare passagers.
  • 1969 : la CCI obtient la concession commerciale de l'aéroport.
  • 1972 : inauguration de l'aérogare Fret.
  • 1996 : inauguration de la nouvelle aérogare, pouvant accueillir 1,5 million de passagers par an.
  • 2016 : le 08/07, en raison de la dérive du Nord magnétique, la piste 02/20 est renommée en 01/19
  • 2020 : nouveau gestionnaire : Aéroport de Lille SAS, constituée par Eiffage (actionnaire majoritaire) et Aéroport Marseille-Provence

Statistiques[modifier | modifier le code]

En graphique[modifier | modifier le code]

Voir la requête brute et les sources sur Wikidata.


Évolution du trafic passagers en tableau[modifier | modifier le code]

Année Passagers Évolution Année Passagers Évolution Année Passagers Évolution Année Passagers Évolution
1961 9 985 - 1980 421 273 en augmentation 9,47 % 1999 978 908 en augmentation 13,14 % 2018 2 078 549 en augmentation 9,07 %
1962 14 829 en augmentation 48,51 % 1981 450 934 en augmentation 7,04 % 2000 990 598 en augmentation 1,19 % 2019 2 189 221 en augmentation 5,3 %
1963 20 316 en augmentation 37,00 % - 1982 466 588 en augmentation 3,47 % 2001 970 391 en diminution -2,04 % 2020 734 982 en diminution -57,3 %
1964 32 569 en augmentation 60,31 % 1983 485 617 en augmentation 4,08 % 2002 922 791 en diminution -4,90 % 2021 1 167 042 en augmentation 58,8 %
1965 45 734 en augmentation 40,42 % 1984 485 680 en augmentation 0,01 % 2003 873 602 en diminution -5,33 %
1966 55 120 en augmentation 20,52 % 1985 474 760 en diminution -2,25 % 2004 848 037 en diminution -2,93 %
1967 69 735 en augmentation 26,51 % 1986 520 357 en augmentation 9,60 % 2005 842 650 en diminution -0,63 %
1968 63 208 en diminution -9,36 % 1987 567 029 en augmentation 8,97 % 2006 936 032 en augmentation 11,08 %
1969 82 305 en augmentation 30,21 % 1988 641 199 en augmentation 13,08 % 2007 1 051 758 en augmentation 12,36 %
1970 117 295 en augmentation 42,51 % 1989 795 673 en augmentation 24,09 % 2008 1 014 704 en diminution -3,52 %
1971 125 967 en augmentation 7,39 % 1990 807 789 en augmentation 1,52 % 2009 1 147 924 en augmentation 13,13 %
1972 156 871 en augmentation 24,53 % 1991 758 727 en diminution -6,07% 2010 1 170 693 en augmentation 1,98 %
1973 171 471 en augmentation 9,31 % 1992 799 092 en augmentation 5,32 % 2011 1 164 631 en diminution -0,52 %
1974 177 188 en augmentation 3,33 % 1993 839 828 en augmentation 5,10 % 2012 1 397 637 en augmentation 20 %
1975 205 292 en augmentation 15,86 % 1994 805 624 en diminution -4,07 % 2013 1 661 741 en augmentation 18,9 %
1976 268 932 en augmentation 31,00 % 1995 802 031 en diminution -0,45 % 2014 1 596 700 en diminution -3,91 %
1977 291 432 en augmentation 8,37 % 1996 849 405 en augmentation 5,91 % 2015 1 538 814 en diminution -3,63 %
1978 375 708 en augmentation 28,92 % 1997 824 934 en diminution -2,88 % 2016 1 781 490 en augmentation +15,6%
1979 384 824 en augmentation 2,43 % 1998 865 193 en augmentation 4,88 % 2017 1 905 608 en augmentation +7,3%

L'aéroport mise sur le bas coût[modifier | modifier le code]

Un avion d'Easyjet au départ pour Genève.

Alors que l'aéroport de Lille-Lesquin se trouve dans une situation délicate connaissant successivement des ouvertures et fermetures de lignes, la compagnie à bas coût Ryanair décide d'ouvrir fin 2008 une liaison directe avec un vol quotidien vers Marseille en concurrence avec Régional, filiale d'Air France. Fort de son succès, Ryanair annonce l'ouverture de plusieurs lignes en 2009 dont le doublement des fréquences vers Marseille avec 14 vols par semaine. Ainsi la compagnie à bas prix ouvre des lignes vers Porto, Alicante, Pise mais pour ces deux dernières, il s'agit d'un échec. À la suite des déboires judiciaires de la compagnie en 2010, la ligne de Gérone ne dure que quelques mois et Marseille voit ses fréquences réduites à un vol quotidien.

L'année 2012 est une année importante marquée par l'arrivée de trois nouvelles compagnies. Vueling qui ouvre une ligne vers Barcelone, première ligne régulière vers l'Espagne depuis l'échec de Gérone par Ryanair en 2010. EasyJet dessert également Toulouse mais aussi Nice. La compagnie tunisienne Tunisair lance une ligne directe vers la capitale Tunis. À l'automne 2012, la compagnie à bas coût Transavia lance deux lignes régulières vers l'Italie : Rome et Venise. Enfin, la compagnie Volotea opère depuis Lille vers Biarritz[7], Palma de Majorque et Ibiza.

Le développement de l'aéroport continue en 2013 avec l'ouverture de nombreuses lignes vers le Maroc : Agadir, Marrakech, Oujda avec la compagnie à bas coût Transavia France. La récente compagnie Volotea continue son développement avec le lancement des lignes vers la Corse : Ajaccio et Bastia. Easyjet se développe aussi à Lille-Lesquin puisqu'elle lance une 4e destination, Genève proposé avec 5 vols par semaine.

Avec un trafic en hausse de 18,9 %, l'aéroport de Lille-Lesquin connaît la meilleure croissance française en 2013[8]. Cependant 2014 connaît une légère diminution de presque 4 %[9].

Compagnies et destinations[modifier | modifier le code]

Compagnie aérienne Destinations
Drapeau de l'Algérie Air Algérie Alger-H. Boumédiène, Oran - A. Ben Bella
Drapeau de la France Air France Hop Ajaccio-Napoléon-Bonaparte, Bastia-Poretta, Calvi Sainte-Catherine; Figari Sud Corse, Lyon-Saint-Exupéry, Marseille-Provence, Nice-Côte d'Azur, Perpignan, Toulouse-Blagnac
Drapeau de la France ASL Airlines France Alger-H. Boumédiène, Oran - A. Ben Bella
Drapeau du Royaume-Uni EasyJet Bordeaux-Mérignac, Genève-Cointrin, Nantes-Atlantique, Nice-Côte d'Azur, Toulouse-Blagnac, Palma de Majorque, Malaga-Costa del Sol, Faro
Drapeau de la Tunisie Nouvelair Tunisie Monastir, Tunis-Carthage, Djerba-Zarzis
Drapeau de l'Irlande Ryanair Marseille-Provence, Porto-F. Sá-Carneiro, Kraków(Cracovie)-Jean-Paul II
Drapeau de la Belgique TUIfly Belgium Agadir-Al Massira, Athènes E.-Venizélos, Béjaïa, Cagliari, Casablanca-Mohammed-V, Corfou-I. Kapodístrias, Héraklion-N. Kazantzákis, Malaga-Costa del Sol, Marrakech-Ménara, Nador, Palerme Falcone-Borsellino, Palma de Majorque, Rhodes-Diagoras, Ténériffe-Sud Reine Sofia, Tlemcen - Zenata - Messali El Hadj, Fès-Saïss, Las Palmas/Gran Canaria, Tanger, Faro, Varna, Olbia-Costa Smeralda
Drapeau de l'Espagne Volotea Ajaccio-Napoléon-Bonaparte, Bastia-Poretta, Figari Sud Corse, Calvi Sainte-Catherine, Montpellier-Méditerranée, Nantes-Atlantique, Nice-Côte d'Azur, Toulouse-Blagnac, Perpignan, Palerme-Falcone Borsellino, Split-Kaštela, Varna, Aéroport de Venise-Marco-Polo, Barcelone El Prat, Faro, Aéroport international Eleftherios Venizelos Athènes, Minorque, Aéroport Léonard-de-Vinci de Rome Fiumicino, Malaga Costa Del Sol, Aéroport international d'Héraklion Níkos-Kazantzákis

En saison : Cagliari

Drapeau de l'Espagne Binter Las Palmas/Gran Canaria
Drapeau de l'Égypte FlyEgypt Hurghada
Drapeau de la France Transavia France Biarritz-Pays Basque, Marseille-Provence
Drapeau de la Grèce Sky Express ou Drapeau de la Grèce Aegean Airlines Athènes E.-Venizélos, Héraklion-N. Kazantzákis

Rhodes-Diagoras

Desserte[modifier | modifier le code]

Réseau Car et bus[modifier | modifier le code]

Intermodalité depuis l’aéroport
Type Réseau Ligne Destination
BUS ILEVIA 68 Villeneuve d'Ascq 4 Cantons Stade Pierre Mauroy Métro <> Lille Lesquin Aéroport
CAR Région Hauts de France 871 Lille Porte d'Arras Métro <> Orchies Gare
CAR Région Hauts de France 855 Villeneuve d'Ascq 4 Cantons Stade Pierre Mauroy Métro <> Pont à Marcq Collège Dolto
CAR Aéroport de Lille

Transdev Littoral Nord

Navette Lille Lille Lesquin Aéroport <> Lille Gare Lille Flandres (en express via A1 et Périphérique)

Navette à tarification spéciale aucun titre ILEVIA n'est accepté à bord

BUS Aéroport de Lille Navette Parking Dépose minute Aérogare Lille Lesquin > Parking P6 > Parking P1 > Aérogare

Navette gratuite

En voiture[modifier | modifier le code]

Deux accès autoroutiers pour rejoindre le dépose minute de l’aéroport:

Accès autoroutier à l’aéroport
Autoroute Axe Sortie puis Suivre
A1 Lille <> Paris 20 : Faches Thumesnil / Aéroport Lesquin / CRT / Centre Commercial M655 > Rte de l'Aéroport
A23 Valenciennes <> Villeneuve d'Ascq 1 : Aéroport Lesquin / Zone d'activités M655 > Lesquin Aéroport / Fretin

À vélo[modifier | modifier le code]

L’aéroport est dangereusement reliable en vélo. Se situant entre deux axes majeurs reliant l'Europe du Nord à l'Europe du Sud les abords de l’aéroport sont assez peu sécurisés en vélo et extrêmement fréquentés par des poids lourds de jour comme de nuit. Privilégiez la route de l’aéroport depuis Lesquin malgré un rond point très fréquenté a toute heure à la sortie de la ville. Le stationnement des vélos est possible au niveau 0 devant le Hall d'entrée.

Projet de réaménagement[modifier | modifier le code]

En 2020, lors de la reprise de la gestion de l'aéroport par un consortium constitué d'Eiffage et AMP, un projet de réaménagement est lancé. Ce projet vise à moderniser le terminal passager, réorganiser les parkings, améliorer les pistes et la circulation des avions.

La rampe routière amenant les véhicules jusqu'aux portes du terminal doit être détruite pour laisser la place à un parvis multimodal, facilitant la circulation et la desserte par les véhicules particuliers, les transports en commun et permettant la création d'une gare routière pour les cars longues distances[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Qui fait quoi ? », Aéroport de Lille (consulté le )
  2. « Lille-Lesquin », Infoclimat (consulté le )
  3. « Le temps à Lille, ces 12 derniers mois », Meteo62-59 (consulté le )
  4. « Un aéroport, trois aérogares », Aéroport de Lille (consulté le )
  5. Pierre Antoine Courouble, « Lille-Lesquin au fil du temps », anciens-aerodromes.com, (consulté le )
  6. « Aéroport de Lille - Lesquin », sur le site de l' Union des aéroports français (consulté le )
  7. VOLOTEA Biarritz reliée à Lille et à Nantes en juin 2012
  8. « Les aéroports français finissent 2013 sur un bon mois de décembre », sur aerobuzz, (consulté le )
  9. « Les aéroports français touchés de plein fouet par les attentats du 13 novembre », sur aerobuzz.fr, (consulté le ).
  10. « Aéroport de Lille - Compagnies aériennes », sur www.lille.aeroport.fr (consulté le )
  11. « Projet de modernisation Aéroport Lille-Lesquin - Les caractéristiques du projet », sur www.modernisons-aeroportdelille.fr (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]