Aéroport de Magenta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nouméa-Magenta
La piste de l'aéroport de Magenta (IATA: GEA, ICAO: NWWM)
La piste de l'aéroport de Magenta (IATA: GEA, ICAO: NWWM)
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Collectivité sui generis Nouvelle-Calédonie
Ville Nouméa
Coordonnées 22° 15′ 36″ sud, 166° 28′ 16″ est
Altitude 3 m (10 ft)

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Calédonie

(Voir situation sur carte : Nouvelle-Calédonie)
GEA
GEA

Géolocalisation sur la carte : Nouméa

(Voir situation sur carte : Nouméa)
GEA
GEA
Pistes
Direction Longueur Surface
17/35 1 253 m (4 111 ft) asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA GEA
Code OACI NWWM
Type d'aéroport civil
Gestionnaire CCI de Nouvelle-Calédonie

L'aéroport Nouméa Magenta (code AITA: GEA • code OACI: NWWM) est un aéroport intérieur de la Nouvelle-Calédonie, situé dans le quartier de Magenta à Nouméa, le chef-lieu, et à une cinquantaine de kilomètres de l'aéroport international de Nouméa - La Tontouta.

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1931 : premier vol de biplan sur la plage de Magenta, située sur le littoral est de Nouméa.
  • 1934 : création de l'association de L'Aéro-club Calédonien.
  • 1942 : Arrivée de la Poppy Force, division de l'armée américaine commandée par le général Patch, qui fait de la Nouvelle-Calédonie l'une des principales bases aéronavales du Pacifique de l'US Army. Un aérodrome militaire est donc construit en bordure de la plage de Magenta, à l'emplacement d'un ancien hippodrome.
  • 1956 : Ouverture de l'aérodrome à la circulation aérienne civile, 2 ans après la création de la première compagnie aérienne domestique calédonienne, la Transpac, ancêtre d'Air Calédonie, qui assure des liaisons régulières entre Nouméa, l'île des Pins et les îles Loyauté.
  • années 1970 : construction de la première aérogare, d'une capacité de 100 000 personnes.
  • 2001 : fin des travaux et ouverture de la nouvelle aérogare, plus vaste que la précédente, avec une capacité de plus de 300 000 personnes.

Situation[modifier | modifier le code]

Activité[modifier | modifier le code]

Un Air Calédonie ATR 42-500 est stationné sur l'aire de trafic devant le terminal de l'aéroport Nouméa Magenta

L'aéroport Nouméa Magenta a accueilli 372 581 passagers (+7,8 %) en 2009.

L'aéroport de Magenta est la base principale de la compagnie locale publique Air Calédonie, et sert aussi de hub à la compagnie Air Loyauté, qui dépend de la Société d’investissement et de développement des Iles Loyauté (SODIL), qui gère les différents investissements et entreprises publiques appartenant à la province des îles Loyauté. Ces deux compagnies relient Nouméa aux îles Loyauté, à la Province Nord et à l'île des Pins. L'aéroport a le siège social d'Air Calédonie[1].

L'aérodrome de Magenta est également la base de la compagnie Air Alizé qui réalise les vols médicaux urgents sur le territoire et les iles voisines depuis 2006 et propose aussi un service d'avions taxi.

L'aérodrome de Magenta sert également de base à trois entreprises de travail aérien sur hélicoptères, Hélicocéan qui dispose d'une école de pilotage et d'un centre de maintenance aéronautique, Heli-inter Calédonie et Hélitourisme.

L'association Aéroclub calédonien, fondée en 1935, est logée dans un des hangars situés entre la piste et le bord de mer. Elle dispose d'une école de pilotage.

Trafic passagers[2][modifier | modifier le code]

1997
 
278928
 
1998
 
281630
 
1999
 
290803
 
2000
 
288355
 
2001
 
282088
 
2002
 
269525
 
2003
 
272210
 
2004
 
282508
 
2005
 
284369
 
2006
 
297257
 
2007
 
320573
 
2008
 
345622
 
2009
 
372581
 
2010
 
367096
 
2011
 
343651
 
2012
 
385308
 
2013
 
392324
 
2014
 
427797
 
2015
 
434983
 
2016
 
431872
 

Notes[modifier | modifier le code]

  1. "Renouvellement de Carte Résident." Air Calédonie. Consulté le 8 octobre 2009. "Aérodrome de Magenta - BP 212 98845 Nouméa - Nouvelle Calédonie"
  2. Union des Aéroports Français : Statistiques annuelles Aéroport de Nouméa Magenta

Lien externe[modifier | modifier le code]

Site officiel

Sur les autres projets Wikimedia :