Aéroport international de Martinique-Aimé-Césaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Martinique-Aimé-Césaire
Image illustrative de l’article Aéroport international de Martinique-Aimé-Césaire
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Département Martinique
Ville Le Lamentin
Date d'ouverture 1950
Coordonnées 14° 35′ 27″ nord, 61° 00′ 11″ ouest
Altitude 5 m (16 ft)
Géolocalisation sur la carte : Martinique
(Voir situation sur carte : Martinique)
FDF
FDF
Pistes
Direction Longueur Surface
10/28 3 300 m (10 827 ft) Asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA FDF
Code OACI TFFF
Nom cartographique -
Type d'aéroport Civil et militaire
Gestionnaire SA Aéroport de Martinique Aimé Césaire

L'aéroport international de Martinique-Aimé-Césaire, code AITA : FDF • code OACI : TFFF, anciennement appelé aéroport du Lamentin) est situé sur le territoire de la commune du Lamentin, à 12 km au sud de Fort-de-France, en Martinique.

Historique[modifier | modifier le code]

  • L'aéroport de Fort-de-France-Le Lamentin a été créé en 1949 et mis en service en 1950.
  • Le , un arrêté ministériel accorde à la chambre de commerce et d'industrie de la Martinique (C.C.I.M.) la concession, l'aménagement et l'exploitation commerciale de l'aéroport pour une durée de 30 ans avec un personnel de 70 agents classés en trois catégories : personnel administratif, personnel ouvrier et personnel de sécurité.
  • Le nouvel aérogare fret en 1993 puis le nouvel aérogare passagers en 1995 sont inaugurés.
  • Le , le Vol 708 West Caribbean devant faire la liaison Panama-Martinique s'écrase avec 160 personnes à son bord dont 152 Martiniquais, à la frontière entre le Venezuela et la Colombie dans une région montagneuse appelée Serranía de Perijá.
  • Le , par arrêté du ministre des transports, de l'équipement, du tourisme et de la mer Dominique Perben, l'aéroport de Fort-de-France - Le Lamentin est dénommé officiellement « Aéroport international Martinique Aimé Césaire » - poète et homme politique de la Martinique (1913-2008).
  • Le , la SAMAC (Société Aéroportuaire Martinique Aimé Césaire)[1] est créée . La concession par l’État de l’aéroport à la SAMAC est accordée jusqu’en 2049.

Situation[modifier | modifier le code]

Aéroports de la France d’outre-mer


Infrastructures[modifier | modifier le code]

L'aéroport possède une seule piste, longue de 3 300 m et large de 45 m. Son orientation est 10/28 depuis 2011 (auparavant 09/27) et son revêtement est fait en bitume. L'aéroport n'a qu'un terminal, contenant 5 postes avec passerelle et 10 hors passerelle. L'aérogare a une surface de 24 000 m2 et a comme aire de stationnement 135 000 m2 (13,5 ha) permettant d'accueillir des gros porteurs comme le Boeing 747, Boeing 777, Airbus A340, Airbus A350 et même l'Airbus A380, dont l'unique visite a eu lieu en janvier 2006. Il est équipé de systèmes de radionavigation VOR et ILS (atterrissage aux instruments).

L'aéroport a une superficie totale de 337 hectares (3,37 km2), une salle d'embarquement de 2 500 m2, avec une capacité d'accueil de 2,5 millions de passagers par an, l'aérogare peut traiter 1 800 passagers par heure. Un parking de 1 650 places et un ensemble de boutiques, restaurants et locaux d'affaires font aussi partie de la concession aéroportuaire.

Il sert de hub aux compagnies Airawak, Taxi Caraïbes Air, Air Caraïbes, Take Air et Air Antilles Express.

Projet d'extension et de modernisation[modifier | modifier le code]

L'extension et la modernisation de l'aérogare passagers est prévue au programme de la SAMAC, le gestionnaire de l'aéroport. Les travaux avaient été interrompus en 2019 due à la défection d'une des entreprises attributaires du marché[2]. En juillet 2020, un nouveau groupement a été désigné afin de reprendre les travaux, qui devraient s'étaler jusqu'au quatrième trimestre 2020[3].

L'extension prévoit de moderniser l'aérogare afin de pouvoir accueillir l'objectif de 2,5 millions de passagers par an d'ici 2025. Sont notamment prévus une nouvelle salle d'embarquement de 1 000 m2 réservée aux vols régionaux, une extension de la salle d'embarquement des vols internationaux et une réorganisation de la galerie commerciale, l'amélioration des filtres de police et de douane, la création de 2 nouveaux postes de stationnement avions avec passerelles et un nouvel espace de tri bagages[4].

Trafic et statistiques[modifier | modifier le code]

L'aéroport est le 12e aéroport de France avec un total de 1 864 582 passagers en 2016. Dans la France d'outre-mer, il se situe en 3e position derrière l'aéroport Guadeloupe - Pôle Caraïbes et de La Réunion-Roland-Garros qui comptabilisent 2 253 284 et 2 107 510 passagers en 2016, et devant l'aéroport de Cayenne-Félix-Éboué et de Mayotte-Dzaoudzi qui comptabilisent 513 746 et 347 644 passagers en 2016.

Évolution du nombre de passagers, et comparaison avec 2 autres aéroports DOM-TOM Voir la requête sur le moteur Wikidata. Sources :

Évolution du trafic[7]
Année Passagers Dont low-cost Fret (t) Poste (t) Mouvements
2019 2 050 030 154 774 10 433 2 750 39 328
2018 1 978 356 80 479 9 970 2 767 39 436
2017 1 932 175 46 226 9 891 2 759 39 705
2016 1 863 492 40 435 9 959 2 960 24 222
2015 1 696 583 7 022 10 266 2 907 24 632
2014 1 684 879 50 981 9 913 2 802 23 101
2013 1 685 108 77 395 9 430 2 716 29 040
2012 1 639 749 - 9 491 2 861 26 320
2011 1 727 918 - 10 603 2 753 26 938
2010 1 671 485 - 11 010 2 697 22 899

Compagnies aériennes et destinations[modifier | modifier le code]

L'aéroport dessert les Caraïbes, l'Amérique du Nord, et l'Europe et sert de « hub », plate-forme de correspondance aux compagnies Air Caraïbes, Air Antilles, Airawak.

CompagniesDestinations
Drapeau de la France Air Antilles Bridgetown-Grantley-Adams, Dominique - Douglas-Charles [8], Guadeloupe - Pôle Caraïbes, Sainte-Lucie - George. F. L. Charles
Drapeau de la Belgique Air Belgium Charleroi Bruxelles-Sud[9]
Drapeau du Canada Air Canada Montréal (P.-E.-Trudeau)
Drapeau de la France Air Caraïbes Paris-Orly, Guadeloupe - Pôle Caraïbes, Sainte-Lucie - George. F. L. Charles
Drapeau de la France Air France Cayenne-F. Éboué, Paris-Orly, Guadeloupe - Pôle Caraïbes

En saison Charter : Paris-Charles de Gaulle

Drapeau du Canada Air TransatEn saison : Montréal (P.-E.-Trudeau), Toronto (Pearson)
Drapeau des États-Unis American AirlinesMiami
Drapeau des États-Unis American EagleMiami
Drapeau de la France Corsair InternationalParis-Orly
Drapeau de Cuba Cubana de AviaciónLa Havane-José Martí
Drapeau de l'Espagne LevelParis-Orly
Drapeau d'Antigua-et-Barbuda LIATBridgetown-Grantley-Adams

Édité le 03/10/2019

Accès[modifier | modifier le code]

L'arrêt Aéroport du TCSP.

L'aéroport est connecté à Fort-de-France via l'autoroute A1. Il est également accessible du sud de l'île via la RN 5.

Depuis 2018, il est relié au centre-ville de Fort-de-France par la ligne A du Transport collectif en site propre de Martinique[10].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. martinique.aeroport.fr
  2. « Aéroport Aimé-Césaire : le chantier d'extension cloué au sol », France Antilles Martinique,‎ (lire en ligne)
  3. « Aéroport Martinique Aimé Césaire : le chantier d’extension relancé », France Antilles Martinique,‎ (lire en ligne)
  4. « Extension de l'aéroport de Martinique : le chantier est relancé, pour une livraison prévue fin 2022 », sur Martinique la 1ère (consulté le 7 septembre 2020)
  5. http://www.martinique.aeroport.fr/Statistiques.asp Les aéroports français
  6. http://www.aeroport.fr/view-statistiques/martinique-aime-cesaire
  7. « Statistiques annuelles Aéroport de Martinique - Aimé Césaire », sur Union des aéroports français (consulté le 7 mars 2020).
  8. Jim Liu, « Air Antilles schedules new sectors in W19 », sur Routesonline (consulté le 20 août 2019)
  9. https://atwonline.com/airports-routes/air-belgium-set-launch-scheduled-french-caribbean-services
  10. « Fort-de-France : mise en service du TCSP | transbus.org », sur TRANS'BUS (consulté le 7 août 2019)