PlayStation Vita

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
PlayStation Vita
PlayStation Vita

Fabricant Sony Computer Entertainment
Type Console portable
Génération Huitième

Date de sortie Icons-flag-jp.png
Icons-flag-us.png Icons-flag-eu.png
Processeur ARM STI Cortex-A9 (en) quadricœur
Média Carte PlayStation Vita
Distribution digitale
Contrôleurs Deux sticks analogiques, croix directionnelle, 12 boutons, sixaxis, accéléromètre, écran et face arrière tactiles
Service en ligne Sony Entertainment Network
Wi-Fi (IEEE 802.11 b/g/n), Near, Bluetooth 2.1, (réseau 3G en option)
Unités vendues Chiffres du 9 mars 2014[1]
Sortie internationale 7,61 millions
Drapeau du Japon 2,55 millions
Drapeau des États-Unis 1,89 millions
Drapeau européen 2,46 millions
Drapeau de la France 0,40 millions
Flag of the United Kingdom.svg 0,47 millions
Jeu le plus vendu Uncharted: Golden Abyss (1.15 million)

Précédent PlayStation Portable Logo PlayStation Vita

PlayStation Vita

La PlayStation Vita (プレイステーション・ヴィータ, Pureisutēshon Vīta?), ou PSVita, est une console de jeux vidéo portable de huitième génération développée par Sony Computer Entertainment. Son nom de code était Next Generation Portable (NGP).

La PlayStation Vita est sortie le au Japon, le à Hong-Kong, puis le dans le reste du monde[2],[3]. Elle est, à terme, la remplaçante de la PlayStation Portable et de ses différentes déclinaisons.

Historique[modifier | modifier le code]

Depuis la fin de l'année 2010, de nombreuses rumeurs et déclarations s'étaient fait écho de la sortie proche d'une console portable développée par Sony en remplacement de la PSP, elle-même sur le marché depuis 2004[4].

L'annonce officielle de sa sortie pour la fin de l'année 2011[5] est faite à Tokyo le , à l'occasion du PlayStation Meeting. Un prototype est alors présenté par les responsables du fabricant japonais sous le nom de code NGP (Next Gen Portable).

La catastrophe naturelle du et toutes ses conséquences humaines et industrielles mettent notamment en cause le calendrier des sorties de nombreux jeux et composants électroniques fabriqués au Japon. Le 5 avril, Jack Tretton, président de Sony Computer Entertainment of America doute de la sortie mondiale NGP pour 2011 et affirme que la console ne sera disponible pour la fin de l'année que dans une seule région du globe[6].

Lors d'une conférence qui se déroule le 7 juin, dans le cadre du salon E3 2011 de Los Angeles, une version jouable de la NGP est pour la première fois mise entre les mains des journalistes de la presse spécialisée du monde entier, contre la promesse de ne pas diffuser d'images. À cette occasion, Kaz Hirai révèle que la nouvelle console s'appellera PlayStation Vita[7].

Finalement, la volonté d'avoir une ludothèque développée à la sortie de l'appareil pousse l'entreprise de Tokyo à repousser la sortie de celle-ci à début 2012 sur les marchés occidentaux. La PlayStation Vita est sortie le 22 février 2012 en Europe.

Lors de la gamescom 2013, Sony annonce une baisse de prix de la console à 199 euros en Europe et 199 dollars aux États-Unis[8].

Quelques jours avant le Tokyo Game Show, Sony annonce un nouveau modèle 20% plus fin et 15% plus léger. Elle ne disposera plus d'un écran OLED mais d'un écran LCD et d'une prise micro-USB. Et sera proposé en 6 couleurs (blanc, bleu, vert, rose, gris et noir) dès le 10 octobre 2013 pour un prix de 18980 yens[9]. Ainsi qu'un dispositif, la PlayStation Vita TV, qui permettra de jouer aux jeux PS Vita sur sa télévision, mais aussi de jouer aux jeux PlayStation 4 sur une autre télévision que celle où est branchée cette dernière. Elle sera proposée pour moins de 10 000 yens pour une sortie le [10].

Versions[modifier | modifier le code]

Le modèle Wi-Fi est commercialisé à 249 € (249,99 $)[11], et le modèle Wi-Fi+3G est commercialisé à 299 € (299,99 $)[11], plus un abonnement à la 3G[réf. nécessaire].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Schéma de la console modèle Wi-fi (série PCH-1000) en anglais.

Sony affirme déjà que la PSVita sera vendue à perte, au moins au début de sa commercialisation[12]. Elle ne sera pas zonée, l'import sera donc possible.

À l'image de la PSP Go, la PSVita ne comporte pas de lecteur UMD mais supporte un nouveau support de stockage nommé NVG Card. Celui-ci contiendra des jeux ou films (comme les UMD).

Architecture[modifier | modifier le code]

La PS Vita utilise une architecture très peu courante. La puce principale est de type SiP (System in Package) en plus de la partie SoC (System on Chip) qui regroupe le CPU et GPU. Le package de la puce principale regroupe donc la mémoire vidéo (la mémoire centrale étant dans une puce à part sur la carte mère), le CPU et le GPU. La puce principale est composée de cinq die. Trois composant la puce, et deux servant d'entretoise. La conception de cette puce utilise la technologie Through-silicon via (en) servant à interconnecter les dies via une connexion électrique verticale. Le TSV (en) est utilisé pour créer des puces dites "3D", cependant, la puce de la PS Vita utilise un dérivé de cette technologie (les connexions ne sont pas verticales mais en périphérie des dies) et donc, ne peut être considérée comme une puce 3D[15].

Processeur Central[modifier | modifier le code]

Le processeur central de la PS Vita est un processeur de type ARM Cortex-A9 (en). Il a été conçu en commun avec Sony, Toshiba et IBM, mais il est fabriqué par Toshiba. Ce CPU porte le nom de "Sony CXD5315GG". Il est gravé en 40 nm et possède quatre cœurs cadencés à 2.0 Ghz.

Ce processeur a été pensé pour avoir le meilleur rendement possible compte tenu des différentes contraintes qu'impose une console portable.( enveloppe thermique, consommation…).

Processeur Graphique[modifier | modifier le code]

Le processeur Graphique, un PowerVR SGX543MP4+, a été conçu par Imagination Technologies (en). Il embarque 4 cœurs cadencé à 400 Mhz. (spécification fournie par Imagination Technologies (en)) Ce SGX543MP4+ est d'une grande flexibilité, il embarque bon nombre d'APIs standard comme :

Ce processeur graphique possède une architecture de type Superscalaire permettant de calculer plusieurs instructions en même temps. Pour cela, il dispose de 4 cœurs, eux-mêmes disposant de plusieurs unités de calcul.

Mémoire[modifier | modifier le code]

La PS Vita possède 512 Mio de mémoire vive principale et 128 Mio de mémoire assignée au SGX543MP4+. La mémoire principale est fournie par Samsung. La spécificité de cette mémoire est d'être répartie de manière non conventionnelle. Il s'agit de trois modules mémoire. L'un est un module de 256 Mio de type DDR2-S4 SDRAM, quant aux deux autres, ce sont des modules de 128 Mio de type DDR2 SDRAM.

Carte PlayStation Vita[modifier | modifier le code]

Représentation d'une carte PlayStation Vita (à gauche) et d'une carte mémoire (à droite)
Article détaillé : Carte PlayStation Vita.

La carte PlayStation Vita (anciennement Next Video Gaming Card pour carte vidéo-ludique nouvelle génération) est un support de stockage mis au point par la firme d’électronique Sony destiné à sa console de jeu portable PlayStation Vita. Elle a pour fonction le support physique des jeux commercialisés, succédant à l’Universal Media Disc utilisé pour les consoles PlayStation Portable du même fabricant. C’est également sur cette carte que sont stockées les sauvegardes du jeu ainsi que divers ajouts comme les mises à jour ou des contenus supplémentaires téléchargeables. Elle n’est toutefois pas prévue au stockage de médias ou de jeux téléchargés, fonction assurée par une carte mémoire propriétaire. D’une taille et d’une forme comparable aux Carte SD, la carte PS Vita, fondée sur la technologie flash, est déclinée en format de 2 ou 4 Go selon les besoins du jeu, 5 à 10 % de l’espace inscriptible étant réservé pour les sauvegardes et ajouts divers.

Carte mémoire[modifier | modifier le code]

La console est incompatibles avec les cartes mémoire standards, telles que les cartes SD. Seules le sont les cartes mémoire au format propriétaire de Sony, disponibles aux formats 4, 8, 16, 32 et 64 gigaoctets cette dernière annoncé au cours d'une conférence pré-TokyoGameShow 2013.

Développement[modifier | modifier le code]

Cette console portable a été l'occasion pour Sony de changer de stratégie de vente, en comparaison avec celle employée lors de la sortie de la dernière console de salon de la firme, la PlayStation 3. En effet, le prix a été fixé dès 2008 avant même la conception du produit, contrairement à celui de la PS3, console qui avait été développée sans se soucier du prix des composants, celle-ci ayant d'ailleurs été commercialisée dès son lancement à 599 €[16].

Par ailleurs, les développeurs de studios appartenant à Sony Computer Entertainment ont fait partie intégrante du dispositif de développement de la PlayStation Vita, a contrario de la PS3 où seul les ingénieurs avaient pris part à ce dispositif. Les trousses de développement faciliteraient la tâche des développeurs tiers[16],[17].

Jeux de lancement[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste de jeux PlayStation Vita.

25 titres étaient disponibles lors du lancement de la console[17].

Titre de lancement Développeur Éditeur
Tales from Space: Mutant Blobs Attack Drinkbox Studios Drinkbox Studios
Rayman Origins Ubisoft Montpellier Ubisoft
Super Stardust Delta Housemarque Sony Online Entertainment
Uncharted: Golden Abyss SCE Bend Studio Sony Computer Entertainment
Everybody's Golf 6 Clap Hanz Sony Computer Entertainment
BlazBlue: Continuum Shift Extend Arc System Works PQube
Lumines Electronic Symphony Q Entertainment Ubisoft
WipEout 2048 Studio Liverpool Sony Computer Entertainment
Virtua Tennis 4: World Tour Edition Sega AM3 Sega
Hustle Kings VooFoo Studios Sony Computer Entertainment
Escape Plan Fun Bits Sony Computer Entertainment
FIFA Football EA Sports Electronic Arts
Ultimate Marvel vs. Capcom 3 Eighting Capcom
Ninja Gaiden Sigma Plus Team Ninja Tecmo
Touch My Katamari Namco Bandai Games Namco Bandai Games
Dynasty Warriors Next Omega Force Tecmo Koei
F1 2011 Sumo Digital Codemasters
ModNation Racers: Road Trip SCE San Diego Studio Sony Computer Entertainment
Little Deviants Bigbig Studios Sony Computer Entertainment
Army Corps of Hell Entersphere Square Enix
Shinobido 2: Revenge of Zen Acquire Namco Bandai
Michael Jackson : The Experience HD Ubisoft Shanghai Ubisoft, Triumph International
Reality Fighters Novarama Sony Computer Entertainment
Asphalt: Injection Gameloft Ubisoft
Dungeon Hunter: Alliance Gameloft Ubisoft

Seuls les jeux à gros budget ont disposé d'une sortie en magasin sur un support physique. Les autres titres à budget moindre, ou expérimentaux, tels que Tales from Space: Mutant Blobs Attack, Super Stardust Delta et Escape Plan ont été publiés en ligne, sur le PlayStation Store. Les jeux commercialisés en magasin sont aussi disponibles au format dématérialisé[18].

Interface[modifier | modifier le code]

Sony a remplacé l'interface XMB par le LiveArea. Cette nouvelle interface est modifiable selon les envies grâce à l'écran tactile. Avec cette nouvelle interface, Sony souhaite privilégier les réseaux sociaux.

Ventes[modifier | modifier le code]

La PlayStation Vita s'est vendue à 324 859 exemplaires sur le territoire japonais lors des deux premiers jours de sa commercialisation[19], soit un nombre supérieur au lancement de la PlayStation Portable.

Profitant d'une conférence de presse lors du CES 2012, le président Kaz Hirai a annoncé que la PlayStation Vita s'est vendue à 500 000 exemplaires au Japon depuis sa sortie[20].

Lors du Black Friday 2012 aux États-Unis, Sony annonce avoir écoulé 160 000 PlayStation Vita entre le 19 et 25 novembre 2012[21].

Mises à jour[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« Ventes: VGChartz ventes globales », sur VGChartz
  2. « Date de sortie de la PlayStation Vita », sur AFP
  3. « Date de sortie de la PlayStation Vita (2) », sur http://www.adobuzz.com/
  4. (en) mcv.com
  5. (fr) presence pc.com (article rédigé le 27/01/2011)
  6. (en) Blomberg.com
  7. (fr) gamekult.com (article du 07/06/2011)
  8. « Baisse de prix pour la Vita en 2013 », sur http://www.gamekult.com/
  9. « Annonce nouvelle PS VITA »
  10. « PlayStation Vita TV »
  11. a et b E3 2011 : Microsoft mise le tout sur Kinect, Sony dévoile l'abordable PlayStation Vita, radio-canada.ca, 8 juin 2011
  12. (en) Sony to sell PlayStation Vita for a loss, Profitable in 3yrs, examiner.com, 8 juin 2011
  13. (en) http://scei.co.jp/corporate/release/pdf/110914a_e.pdf SCEI, fiche technique, août 2011
  14. PS Vita : une batterie plus performante que celle de la 3DS ? Pockett.net, 21 décembre 2011
  15. (en) Sony’s PS Vita Uses Chip-on-Chip SiP – 3D, but not 3D
  16. a et b « E3 2011 : Le prix de la Vita était déjà fixé en 2008 », sur Jeuxvideo.com,‎ 8 juin 2011
  17. a et b « La NGP se fait aimer des éditeurs et des développeurs », sur Jeuxvideo.com,‎ 27 janvier 2011
  18. (en) Not All NGP Games Will Hit Retail, gamrFeed, 5 mars 2011
  19. « Ventes japonaises: lancement de la PS Vita », sur Jeuxvideo.com,‎ 31 décembre 2011
  20. « CES 2012: Netflix disponible au lancement du PS Vita »,‎ 9 janvier 2012.
  21. « 525.000 PS3 vendues la semaine dernière »,‎ 29 novembre 2012
  22. Version 1.60 (8 février 2012)
  23. Version 1.61 (21 février 2012)
  24. Version 1.66 (4 avril 2012)
  25. Version 1.67 (12 avril 2012)
  26. Version 1.69 (12 juin 2012)
  27. Version 1.80 (28 août 2012)
  28. Version 1.81 (18 septembre 2012)
  29. Version 2.00 (20 novembre 2012)
  30. Version 2.01 (4 décembre 2012)
  31. Version 2.02 (19 décembre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]