Monster Hunter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le premier jeu de la série, voir Monster Hunter (jeu vidéo).

Monster Hunter (モンスターハンター, Monsutā Hantā?) est une série de jeux vidéo développée et éditée par Capcom. La série commence avec le jeu Monster Hunter sur PlayStation 2 où, comme le titre de la série le suggère, le joueur incarne un chasseur, dans un environnement fantasy, qui complète des quêtes ayant pour but, principalement, de chasser ou capturer des monstres et aussi de collecter des minéraux, poissons, petits monstres. La série s'est prolongée sur PlayStation Portable, Wii, Xbox 360, PlayStation 3, Nintendo 3DS, Wii U, PlayStation Vita et a même connu une adaptation pour PC dans un jeu en ligne massivement multijoueur.

Concept du jeu[modifier | modifier le code]

Le concept de la série repose sur un principe de hack & slash assez traditionnel, axé sur la coopération entre joueurs humains, via internet et aussi via le mode local (aux alentours 0-5 mètres).

Il reprend les bases de Phantasy Star Online et l'adapte à un univers fantasy où les objectifs des joueurs se basent essentiellement sur la confrontation de monstres en tout genre. Sur PlayStation Portable, si le gameplay et le contenu sont identiques, les possibilités sont différentes : les joueurs ne peuvent pas jouer en ligne et l'intérêt du jeu se base sur du multijoueur traditionnel en local où chaque participant doit disposer de sa console et son jeu.

Le chasseur peut acquérir des composants sur les monstres chassés qui serviront à créer ou améliorer ses armes et à créer de nouvelles armures et armes selon version il y a certaines armes qui ne sont dans certains opus précédent (petite épée, lames doubles, grande épée, lanceflingue, lance, morpho-hache, fusarbalètes lourdes, fusarbalètes légères, cor de chasse, arc, katana, marteaux).

Le joueur incarne un humain qui se retrouve dans un village (des suites d'un accident, par exemple, alors que les villageois l'auraient recueilli et soigné) et qui choisit alors de devenir un chasseur de monstre au service du village ou de la guide des chasseurs pour remercier les villageois de l'avoir recueilli. Il va ainsi se voir proposer un certain nombre de quêtes avec plusieurs niveaux de difficultés comme (bas, haut et G) plus c'est difficile plus les monstres auront des nouveaux mouvement pour faire échouer la quête plus facilement et il aura aussi des nouveaux monstres, et qu'on les dépèce les composants ne sont pas les mêmes qui débloque une nouvelle armure et il va falloir augmenter le niveaux de son armure pour réussir les quêtes qui auront trois objectifs principaux :

  1. des quêtes de cueillette où le joueur devra partir dans différentes zones pour recueillir certains composants dans la nature (tel que des champignons, des minerais, etc.),
  2. des quêtes de chasse où le joueur devra aller chasser un ou plusieurs monstres dans une zone donnée
  3. et enfin des quêtes de capture où le joueur devra, à l'instar des quêtes de chasse, traquer un monstre et l'affaiblir pour ensuite arriver à le prendre dans un piège et à l'endormir à l'aide de bombes tranquillisantes (l'un des nombreux objets du jeu) mais surtout de ne pas le tuer, ça reviens à une défaite immédiate (le talent gourou de capture peut-être très utile pour éviter ça).

Les jeux de la licence Monster Hunter comprennent de nombreuses quêtes réparties en général dans deux grandes classes :

  • Les « quêtes du village » qui sont les quêtes données par le/la chef du village ou les villageois (ou même la délégué(e) de la guilde comme c'est le cas dans l'opus Wii) réparties dans 6 classes généralement (à savoir, les quêtes 1*, les quêtes 2* (**), les quêtes 3* (***), les quêtes 4* (****), les quêtes 5* (*****) et enfin les quêtes dites « urgentes ») et avec une moyenne de 10 quêtes par classes (certaines classes ont moins de 10 quêtes tandis que d'autres en ont bien plus) ;
  • Les « quêtes de la guilde » qui sont des quêtes bien plus nombreuses et qui se jouent en multijoueur en général (elles sont faisables en solo mais perdent beaucoup de leur intérêt), c'est-à-dire soit en multi-joueur local pour les opus PSP, soit en ligne pour les opus Wii et PS2. Ces quêtes permettent d'améliorer son « rang » (ou « HR ») et ainsi d'accéder à d'autres quêtes et débloquer d'autres monstres à chasser. On voit ainsi certains opus avoir des « HR » disponibles jusqu'au rang 100 (« HR+100 ») ou plus.

Ces systèmes font des opus Monster Hunter des jeux ayant un très fort potentiel au niveau de la durée de vie.

Les monstres[modifier | modifier le code]

Il y a énormément de monstres dans la saga Monster Hunter. Ceux-ci se divisent en 2 catégories : les monstres de petites tailles ou petits monstres(les herbivores ou des monstres que l'on voit dans beaucoup d'endroits) et les monstres de grandes tailles ou grands monstres(qu'il faut généralement chasser).

Les monstres de petites tailles que l'on peut trouver parmi les épisodes de la saga Monster Hunter sont :

Velociprey - Giaprey - Ioprey - Genprey - Jaggi - Froggi - Baggi - Felyne - Melynx - Kelbi - Erupe - Ludroth - Bullfango - Gagua - Altaroth - Giggi - Delex - Jaggia - Rhenoplos - Bnahabra - Zuwaroposu - Vespoid - Hornetaur - Anteka - Popo - Mosswine - Remobra - Ceanataur - Hermitaur - Conga - Blango - Cephalos - Grand Foudrinsecte - Aptonoth - Epioth - Burukku - Uroktor - Apceros - Slagoth - Uruktor- Kunchuu - Sukuagiru.

Les monstres de grandes tailles que l'on peut trouver dans l'un des épisodes de la saga de Monster Hunter sont :

Velocidrome - Grand Jaggi - Grand Baggi - Qurupeco - Ludroth Royal - Barroth - Jinouga - Gobul - Rathian - Rathalos - Diablos - Monoblos - Gigginox - Barioth - Uragaan - Lagiacrus - Arzuros - Volvidon - Agnaktor - Deviljho - Roi Shakalaka - Reine Vespoid - Giadrome - Gendrome - Iodrome - Yian Kut-Ku - Yian Garuga - Gypceros - Khezu - Tigrex - Nargacuga - Akantor - Ukanlos - Lavasioth - Cephadrome - Plesioth - Shen Gaoren - Ceanataur Shogun - Rajang - Hypnocatrice - Akura Vashimu - Espinas - Berukyurosu - Pariapuria - Kamu Orugaron - Nono Orugaron - Dyuragaua - Doragyurosu - Gurenzeburu - Lagombi - Grand Froggi - Nibelsnarf - Duramboros - Basarios - Gravios - Blangonga - Congalala - Akura Vashimu - Akura Jebia - Kechawacha - Gogomoa - Abiorugu - Taikun Zamuza - Kuarusepusu - Odeibatorasu - Goa Magara - Nerusukyura - Tetsukabura - Pokaradon - Huijikiki - Anorupasitu - Zinogre - goa magara - garara ajara - zaboazagiru - generu serutasu - .

Certains des grands monstres sont des créatures appelées Elder Dragon (Dragons Anciens), de puissants dragons, souvent boss de demi ou fin de jeu, voire fin de jeu multijoueur ou à battre en Quête Urgente pour passer à la classe de quêtes supérieure. Plus forts et plus endurants ils permettent néanmoins de gagner de meilleurs composants et objets. Contrairement aux autres grands monstres, ces Anciens Dragons sont « inépuisables ». En effet, ils n'ont aucune phase de fatigue (qui se traduit pour les autres grands monstres par de la bave qui coule de leur gueule. Dans ce cas, ils sont dans un étant durant lequel ils sont plus lents et, leur puissance est moindre). Voici la liste des Elder Dragons que l'on peut trouver dans tous les jeux Monster Hunter à ce jour :

Lao-Shan Lung, Lao-Shan Lung gris, Kirin, Yama Tsukami, Fatalis, Teostra, Lunastra, Kushala Daora, Kushala Daora rouille, Chameleos, Rukodiora, Ceadeus, Ceadeus barbedor, Jhen Mohran, Jhen Mohran sacré, Alatreon, Raviente, AmatsuMagatsuchi, Guran-Miraosu, Myo Galuna, Shantiyen, Daren morhan, kirin subspecie, shagara magara, dara amadyura

Ils existent aussi des sous-espèces (ou Subspecies) : ce sont les mêmes monstres sauf que leurs caractéristiques et souvent leur couleur sont différentes (par ex: les attaques du Ludroth Royal sont basées sur l'eau tandis que pour la sous-espèce, ses attaques sont basées sur le poison.)

Voici des sous-espèces que l'on peut voir dans l'un des épisodes de la saga Monster Hunter :

Ludroth Royal pourpre - Barroth de jade - Qurupeco vermillon - Tigrex noir - Nargacuga vert - Nargacuga fantôme - Barioth des sables - Yian Kut-Ku bleu - Fatalis poupre - Fatalis blanc - Gypceros pourpre - Plesioth vert - Khezu rouge - Monoblos blanc - Diablos noire - Gravios noir - Rathian rose - Rathian dorée - Rathian noire - Rathalos Azur - Rathalos argenté - Lao Shan Lung Azur - Kushala Daora rouille - Blangonga cuivré - Congalala émeraude - Ceanataur Shogun terre - Hermitaur Daimyo Prune - Gigginox jaune - Uragaan d'acier - Hypnocatrice - Hypnocatrice Azure - Lavasioth rouge - Espinas orange - Espinas blanc - Raviente vert - lagiacrus ivoire - lagiacrus abyssal - duramboros rouille - ceadeus barbedor - zinogre stygien - Tigrex rare specie .

Liste des jeux[modifier | modifier le code]

Série principale[modifier | modifier le code]

PlayStation 2

Dates de sortie

JPN 11 mars 2004
AN 21 septembre 2004
EUR 27 mai 2005

Note
  • Ce jeu est le premier de la série.

PlayStation 2
Wii

Dates de sortie

JPN 20 janvier 2005 (PlayStation 2)
JPN 23 avril 2009 (Wii)

Notes
  • Ce jeu est une extension du jeu Monster Hunter.
  • Pour la sortie du jeu sur Wii, un paquetage promotionnel, contenant une manette classique Monster Hunter G et une démo du jeu Monster Hunter 3, est sorti en version limitée.
JPN Monster Hunter Portable

PlayStation Portable

Dates de sortie

JPN 1er décembre 2005
EUR 12 mai 2006
AN 23 mai 2006

Note
  • Ce jeu est un portage, apportant quelques nouveautés, de Monster Hunter G.


PlayStation 2

Date de sortie

JPN 16 février 2006

Notes
JPN Monster Hunter Portable 2nd

PlayStation Portable

Dates de sortie

JPN 22 février 2007
AN 29 août 2007
EUR 7 septembre 2007
AUS 12 septembre 2007

Note
  • Ce jeu est une adaptation de Monster Hunter 2.
JPN Monster Hunter Portable 2nd G

PlayStation Portable

Dates de sortie

JPN 27 mars 2008
AN 23 juin 2009
EUR 26 juin 2009

Note
  • Ce jeu est une nouvelle édition du jeu Monster Hunter Freedom 2 proposant de nouvelles armes et armures ainsi que des nouveaux monstres. Les graphismes ont été revus.


Wii

Dates de sortie

JPN 1er août 2009
AN 20 avril 2010
EUR 23 avril 2010

Note
  • Ce jeu était prévu pour sortir sur PlayStation 3 mais, étant donné le coût élevé du développement, le projet a été repensé pour une sortie sur Wii[1].

PlayStation Portable

Dates de sortie

JPN 1er décembre 2010

Note
  • Des différences notables, par rapport à Monster Hunter Freedom, sont annoncées, comme un nouveau village se nommant Yukumo, de nouveaux monstres, de nouveaux composants, de nouveaux terrains, Des armures et des armes exclusives ainsi que le choix de prendre 2 felynes lors des quêtes solo. En multijoueur, 2 chasseurs maxi pourront prendre une de leurs felynes. Des armures et des armes seront disponibles pour les felynes. Il y aura des sources d'eau chaudes au lieu de restaurant felynes[2].

Nintendo 3DS, Wii U

Date de sortie

JPN 10 décembre 2011 (Nintendo 3DS) - 8 décembre 2012 (Wii U)
AN 19 mars 2013
EUR 22 mars 2013

Notes les deux versions peuvent communiquer en multi
  • la version 3DS possède la fonction streetpass
  • une démo du jeu est disponible sur les eshop des deux consoles
  • seul la version WII U est compatible en ligne
  • au Japon, le jeu se nomme Monster Hunter 3G sur 3DS et Monster Hunter 3G HD Edition sur Wii U


Nintendo 3DS

Date de sortie

JPN 14 septembre 2013

Notes

Nintendo 3DS

Date de sortie

JPN 2014
AN 2015
EUR 2015

Notes

Séries dérivées[modifier | modifier le code]

Microsoft Windows, Xbox 360

Date de sortie

JPN 5 juillet 2007

Notes :
  • Il est également sorti sur Xbox 360 en 2010. Ce jeu est en MMORPG à abonnement payant. Apparition de monstres exclusifs au jeu ainsi qu'armures, armes, etc.

PlayStation Portable

Date de sortie

JPN 26 août 2010

Notes :
  • Sorti uniquement au Japon.

PlayStation Portable

Date de sortie

JPN 10 août 2011

Notes :
  • Il s'agit d'une extension du jeu Monster Hunter Diary: Poka Poka Airu Village.

iOS

Date de sortie

JPN 1er juin 2011
AN 1er juin 2011
EUR 1er juin 2011

Notes :
  • Premier jeu de la série sur iOS.

PC

Date de sortie

CN 18 août 2013

Notes :

PC, Xbox 360, PlayStation 3, Wii U

Date de sortie

JPN 17 avril 2013

Notes :
  • Egalement sorti en 2014 sur PlayStation Vita.

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Un manga de type shōnen créé par Hiro Mashima, nommé Monster Hunter Orage, est librement inspiré de la série de jeux vidéo. Le héros, Shiki, par à la recherche de Miogarurna, un monstre légendaire dont son maître, mort, était à la recherche. Une série de quatre tomes, publiée en version française par Pika Édition[3]. Un second shōnen manga nommé Monster Hunter Flash est écrit par Shin Yamamoto et Keiichi Hikami et publié en version française par Kazé[4]. Il existe également un jeu de cartes à collectionner appelé Monster Hunter Hunting Card.

Pour Monster Hunter Portable 3rd, le jeu s'est associé à de nombreuses marques comme des boissons fraîches, des T-Shirt de la marque Uni Qlo, une autre proposant aussi des sacoches pour la PSP aux couleurs du jeu ainsi qu'une émission de télévision, un dessin animé, une source d'eau chaude, un restaurant, un studio Universal au Japon, deux parcs d'attractions et des jeux vidéo comme Metal Gear Solid proposant des armures de Snake ou de The Boss. X Radar Portable 2 propose de changer l'interface du radar pour les mettre aux couleurs de Monster Hunter.

Accueil[modifier | modifier le code]

Le premier Monster Hunter a remporté un succès important pour un jeu original au Japon. Les ventes totales du titre ont approché les 300 000 exemplaires ce qui a conduit Capcom à sortir une extension, Monster Hunter G, qui s'est un peu moins bien vendue et qui n'est pas sortie en Europe . Néanmoins, le véritable succès est arrivé sur la PlayStation Portable avec le portage du premier épisode. Celui-ci a également réalisé un bon démarrage de plus de 100 000 exemplaires ce qui en faisait à l'époque le meilleur démarrage de la console[5]. Le jeu est resté longtemps classé dans les meilleures ventes et a finalement dépassé le million d'exemplaires après sa baisse de prix, devenant la meilleure vente de la console au Japon.

Le deuxième épisode sorti sur PlayStation 2 rencontre alors un plus grand succès que le premier opus et parvient à approcher les 700 000 exemplaires vendus[6]. Néanmoins, quelques mois plus tard, Capcom décide également de sortir une adaptation sur PlayStation Portable. Celle-ci devient le meilleur démarrage sur cette console au Japon avec plus de 700 000 exemplaires vendus[7] en 4 jours, soit déjà plus que le total des ventes de la version originale sortie sur PlayStation 2. Ce qui en fait également le meilleur démarrage de l'histoire de la société Capcom depuis Resident Evil 3 sorti en 1999.

Mais c'est un an plus tard que le phénomène explose vraiment avec la sortie du premier épisode inédit sur PlayStation Portable, Monster Hunter Freedom Unite, la 2nd édition de Monster Hunter Freedom 2. Le jeu démarre à plus de 800 000 exemplaires[8], provoquant ainsi de nouveaux records, propulsant les ventes de la PlayStation Portable et se maintenant tout au long de l'année dans les meilleures ventes. Il devient alors l'un des plus gros phénomène de l'histoire du jeu vidéo au Japon. Les métros se retrouvent bondés de personnes qui jouent à leur PSP, et un grand nombre de produits dérivés apparaissent. Le titre constitue ainsi la meilleure vente de l'année 2008 au Japon[9], une performance qui était monopolisée par Nintendo depuis 3 ans. Grâce à la version The Best, réédition du jeu à petit prix, le titre de Capcom va continuer à se vendre tout au long de l'année 2009 et reste ainsi la meilleure vente de la console durant cette année. Le jeu accumule à ce jour un total de plus de 3,5 millions d'exemplaires en cumulant le jeu avec sa réédition à bas prix, ce qui en plus d'en faire la meilleure vente de la PSP, en fait la 19e meilleure vente de l'histoire du pays[10], soit également la meilleure vente de l'histoire de Capcom, mais aussi la meilleure vente de l'histoire, hors jeux Nintendo et Dragon Quest, il surpasse ainsi tous les épisodes de Final Fantasy.

En août 2009 (au Japon), le troisième opus sort en exclusivité sur Wii, avec un mode online. Il s'écoule à plus de 500 000 exemplaires en 4 jours[11], et dépasse finalement le million d'exemplaires vendus, ce qui en fait la meilleure vente d'un éditeur tiers sur la Wii au Japon. Le succès reste bien en dessous de Monster Hunter Freedom Unite, ce qui prouve que le succès de la série provient essentiellement du multijoueur en local, alors qu'il s'agissait à l'origine d'un concept pensé pour le online. Néanmoins, ce qui pousse Capcom à continuer de proposer les nouveaux épisodes d'abord sur console de salon.

Le succès de la série a encouragé l'arrivée de nombreux jeux qui se sont inspirés du concept au Japon. Proposer un mode multijoueur en local dans les jeux d'aventure ou jeux de rôle est ainsi vite devenu incontournable, notamment dans des jeux comme Dragon Quest IX, même s'il n'est pas possible de prouver que l'apport du mode multijoueur a été causé par le succès des Monster Hunter. On peut également citer la série des Phantasy Star qui a certainement été la première source d'inspiration des Monster Hunter : après le succès de la série de Capcom, Sega décide de sortir Phantasy Star Portable sur PlayStation Portable, jeu qui devient rapidement la meilleure vente de l'histoire de cette série[12].

En occident, la série n'a jamais réussi à rencontrer un succès similaire à celui de son pays d'origine.

La série tente également de se développer sur d'autres marchés, comme le montre Monster Hunter Online, sorti sur PC et est annoncé exclusivement en Chine. Il s'agira d'un MMORPG développé par Tencent Games et tournant sur CryEngine3.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Japan's Nintendo wins exclusive deal for Capcom's Monster Hunter 3 », sur Forbes.com,‎ 10 octobre 2007 (consulté le 5 septembre 2009)
  2. (fr) « Annonce Monster Hunter 3 Portable », sur www.pockett.net,‎ 17 mars 2010 (consulté le 19 mars 2010)
  3. « Monster Hunter Orage », sur Manga-news.com (consulté le 19 septembre 2014)
  4. « Les chasseurs de monstres arrivent chez Kazé », sur Manga-news.com (consulté le 19 septembre 2014)
  5. (fr) « Top des ventes au Japon du 28 novembre au 4 décembre », sur Nintendojofr.com,‎ 9 décembre 2005 (consulté le 12 décembre 2009)
  6. (fr) « Rétrospective Charts : Monster Hunter », sur Nintendojofr.com,‎ 1er août 2009 (consulté le 12 décembre 2009)
  7. (fr) « Top Media Create Japon du 19 au 25 février (soft) », sur Nintendojofr.com,‎ 1er mars 2007 (consulté le 12 décembre 2009)
  8. (fr) « Top Media Create Japon du 24 au 30 mars », sur Nintendojofr.com,‎ 4 avril 2008 (consulté le 12 décembre 2009)
  9. (fr) « Compte-rendu 2008 Japon : Ventes de jeux », sur Nintendojofr.com,‎ 21 janvier 2009 (consulté le 12 décembre 2009)
  10. (fr) « http://www.nintendojofr.com/redaction/editoriaux/?id=aVzg », sur Nintendojofr.com,‎ 28 juillet 2009 (consulté le 12 décembre 2009)
  11. (fr) « Le démarrage de Monster Hunter 3 au Japon », sur Nintendojofr.com,‎ 5 août 2009 (consulté le 12 décembre 2009)
  12. (fr) « Top Media Create Japon du 28 juillet au 3 août », sur Nintendojofr.com,‎ 10 septembre 2008 (consulté le 12 décembre 2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]