Game Boy Micro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Game Boy, Game Boy Color, Game Boy Advance ni Game Boy Advance SP.
Game Boy Micro
Game Boy Micro

Fabricant Nintendo
Type Console portable
Génération Sixième

Date de sortie Drapeau : Japon 13 septembre 2005

Drapeau : États-Unis 19 septembre 2005
Drapeau : République populaire de Chine 1er octobre 2005
Drapeau : Australie 3 novembre 2005
Drapeau : Europe 4 novembre 2005

Fin de production 2008
Média Cartouche « Game Boy Advance »
Unités vendues 2,42 millions (détails)

Précédent Game Boy Advance SP Logo Game Boy Micro

Game Boy Micro
Nintendo DS Suivant

La Game Boy Micro (ゲームボーイミクロ, Gēmu Bōi Mikuro?, marque déposée : Game Boy micro) est une console portable développée et fabriquée par Nintendo. Elle est la troisième version redessinée de la Game Boy Advance, la dernière console de la gamme Game Boy, et est commercialisée avec l'argument « puissante et taille de poche », plaçant l'accent sur sa finesse de conception. Selon le cadre Perrin Kaplan de chez Nintendo of America, son nom de code pendant le développement était Oxygen. La machine a aussi un nom de modèle « OXY-001 » sur le dos. Elle est sortie fin 2005 en Amérique du Nord, au­ Japon, en Chine, en Australie et en Europe pour un prix fixé de 99 euros.

Description[modifier | modifier le code]

La Game Boy Micro a une masse de 80 grammes, une taille de 10 cm de long sur 5 cm de large et moins de 2 cm d'épaisseur et un écran de 2 pouces. Sa façade est amovible et personnalisable. Sa principale qualité est l'écran qui, en dépit d'une taille réduite, a fait l'objet de toutes les attentions et révèle une finesse et une luminosité sans précédent sur une console portable. La console joue aussi sur l'aspect rétro-gaming avec sa façade Famicom très appréciée au Japon. En revanche, le changement de taille impose également un changement de connectique comme le cordon d'alimentation (malheureusement incompatible avec la Nintendo DS Lite malgré une forme similaire) et le câble link.

La console est disponible dans plusieurs coloris : bleu, vert, rose, argent, noir et « Famicom ».

Cette version de la Game Boy Advance est par ailleurs la seule à ne pas être rétro-compatible avec les versions antérieures des Game Boy (Game Boy originale et Game Boy Color), ce qui explique pourquoi elle ne porte d'ailleurs pas le mot « Advance » dans son nom.

Il existe également quatre éditions spéciales :

Une coque collector aux couleurs de la manette 2 de la Famicom a également vu le jour au Japon, uniquement disponible dans le Club Nintendo japonais, au prix de 200 points[1].

Ventes[modifier | modifier le code]

La console aux couleurs de la manette 1 de la Famicom.
Évolutions du nombre de ventes de la console
Trimestre Japon Amérique Autres Total
Q3 2005[2] 0.41 million 0.29 million 0 0.70 million
Q4 2005[3] 0.57 million 0.47 million 0.78 million 1.82 million
Q1 2006[4] 0.58 million 0.47 million 0.79 million 1.83 million
Q2 2006[5] 0.59 million 0.47 million 0.80 million 1.87 million
Q3 2006[6] 0.59 million 0.47 million 0.80 million 1.87 million
Q4 2006[7] 0.60 million 0.96 million 0.85 million 2.40 millions
Q1 2007[8] 0.61 million 0.95 million 0.87 million 2.42 millions

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Histoire de Nintendo Volume 3, page 111 (Éditions Omaké Books, 2011)
  2. [PDF] « Consolidated financial highlights », Nintendo Co., Ltd.,‎ 24 novembre 2005 (consulté le 26 avril 2007)
  3. [PDF] « Consolidated financial highlights », Nintendo Co., Ltd.,‎ 26 janvier 2006 (consulté le 26 avril 2007)
  4. [PDF] « Consolidated financial highlights », Nintendo Co., Ltd.,‎ 25 mai 2006 (consulté le 26 avril 2007)
  5. [PDF] « Consolidated financial highlights », Nintendo Co., Ltd.,‎ 24 juillet 2006 (consulté le 26 avril 2007)
  6. [PDF] « Consolidated financial highlights », Nintendo Co., Ltd.,‎ 26 octobre 2006 (consulté le 26 avril 2007)
  7. [PDF] « Consolidated Financial Highlights », Nintendo Co., Ltd.,‎ 25 janvier 2007 (consulté le 26 avril 2007)
  8. [PDF] « Consolidated Financial Highlights », Nintendo Co., Ltd.,‎ 26 avril 2007 (consulté le 26 avril 2007)

Voir aussi[modifier | modifier le code]