Neo-Geo Pocket Color

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Neo-Geo.
Neo-Geo Pocket Color
Neo-Geo Pocket Color

Fabricant SNK
Type Console portable
Génération Sixième

Date de sortie Icons-flag-jp.png 16 mars 1999
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 6 août 1999
Icons-flag-eu.png 1 octobre1999
Fin de production 2001
Média Cartouche
Unités vendues 2 millions (ventes de la Neo-Geo Pocket comprises)[1]

Précédent Neo-Geo Pocket Neo-Geo Pocket Color

La Neo-Geo Pocket Color (ou NGPC) est une console portable 16 bits conçue par SNK. La console sort le 16 mars 1999 au Japon, le 6 août 1999 en Amérique du Nord, et le 1er octobre 1999 dans certains pays d’Europe. Elle succède à la console monochrome Neo-Geo Pocket, sortie une année plus tôt.

Description[modifier | modifier le code]

Le système d'exploitation possède une fonction originale, la langue est réglée dans la console. De ce fait, les jeux affichent leurs textes dans la langue sélectionnée (en supposant que la cartouche fournisse la langue demandée). D'autres paramètres peuvent être réglés dans la console, l'heure et la date par exemple, et le système d'exploitation peut fournir des horoscopes personnalisés quand une date de naissance est entrée.

Des câbles pour relier plusieurs consoles sont disponibles, ainsi qu'un câble pour connecter la NGPC avec une Dreamcast de Sega pour certains jeux. Il existe également un connecteur sans fil sorti au Japon permettant à plusieurs joueurs de jouer ensemble. Une extension lecteur MP3 a été développée mais n'est pas sortie en raison de la fermeture de SNK.

Historique[modifier | modifier le code]

Des spots de publicité pour la Neo-Geo Pocket Color passaient sur les télévisions nord-américaines et les consoles étaient vendues dans de grands magasins à portée nationale.

La console semblait être partie pour avoir un certain succès aux États-Unis. En effet, elle jouissait d'un succès supérieur à n'importe quelle autre console concurrente de la Game Boy depuis la Game Gear de Sega. Toutefois, son succès a été plombé par certains facteurs, tels que l'absence de communication des concepteurs de la Neo-Geo avec les développeurs tiers, une certaine attente des consommateurs d'une sortie de la Game Boy Advance, et enfin le fait de livrer les jeux nord-américains dans des boîtes en carton plutôt que dans des boîtes en plastique par souci d'économie.

En 2000, suite au rachat de SNK par un fabricant japonais de pachinko, Aruze, la Neo-Geo Pocket Color fut retirée des marchés nord-américains et européens, vraisemblablement à cause de son échec commercial. Le reste du stock a été racheté par SNK pour être revendu en Asie. Avant le rachat de SNK, en juin 2000, la filiale nord-américaine et européenne de SNK essaya de récupérer la plupart des stocks de consoles et de jeux pour les revendre en Asie, où la console était toujours vendue et soutenue.

En 2003, certains stocks américains commencèrent à ressortir sur les marchés nord-américains et asiatiques. Ils apparaissaient fréquemment sous forme de lot avec 6 jeux, et sont facilement trouvables en ligne et parfois dans des magasins de jeux vidéo.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Blake Snow, « The 10 Worst-Selling Handhelds of All Time », GamePro.com,‎ 30 juillet 2007 (consulté le 17 janvier 2008)

Lien externe[modifier | modifier le code]