Rayman Legends

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rayman Legends
image

Éditeur Ubisoft
Développeur Ubisoft Montpellier
Concepteur Michel Ancel
Musique Christophe Heral

Date de sortie PC, PS3, Wii U, Xbox 360, PSVita
Icons-flag-jp.png 17 octobre 2013
Icons-flag-us.png 3 septembre 2013
Icons-flag-eu.png 30 août 2013

PlayStation 4, Xbox One
Icons-flag-us.png 18 février 2014
Icons-flag-eu.png 20 février 2014

Genre Plates-formes
Mode de jeu Un à cinq joueurs en coopération.
Plate-forme Wii U, PS3, Xbox 360, PlayStation Vita, PC, PS4, Xbox One
Langue Voix et textes en français
Contrôle GamePad Wii U et Wiimote, Manette de jeu

Évaluation ESRB : E ?
PEGI : 7
Moteur UbiArt Framework[1]

Rayman Legends est un jeu vidéo de plates-formes développé par Ubisoft Montpellier et édité par Ubisoft. Il est le cinquième épisode dans la série principale de Rayman, et la suite directe de Rayman Origins.

Dans un premier temps annoncé pour le printemps 2013 exclusivement sur Wii U, le jeu est cependant repoussé à la fin août 2013 avec une sortie simultanée sur Wii U, PlayStation 3, PlayStation Vita, Xbox 360 et PC[2].

Des portages sur PS4 et Xbox One sont sortis le 18 février en Amérique du Nord et le 20 février 2014 en Europe[3].

Scénario[modifier | modifier le code]

Pendant un siècle entier, les héros de la Croisée des Rêves (Rayman, Globox et les deux Ptizètres) ont passé leur temps à dormir profondément. Selon les dires du Bulleur de Rêves, ces derniers sont sous l'emprise d'un puissant somnifère mystérieux… ou alors ils avaient juste besoin de prendre beaucoup de repos. Cependant, à cause de ce phénomène qui priva le monde de protection, les cauchemars du Bulleur de Rêves se sont multipliés, se sont répandus et ont engendré de nouveaux monstres issus de vieilles légendes connues. Pour étendre leur suprématie, ils ont créé dans la Croisée des Rêves des mondes à leur image, et ont capturé tous les Ptizètres. Murfy, sous les ordres du créateur du monde, s'en est allé réveiller les héros à l'aide d'une bonne claque. En ouvrant les yeux, Rayman comprend le drame. En allant voir le Bulleur de Rêves, il constate que l'intérieur de sa demeure est rempli de tableaux magiques menant à chacun de ces mondes. À partir de maintenant, fini le grand sommeil, la troupe héroïque reprend du service !

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Les joueurs utilisant la Wiimote (avec ou sans Nunchuck), la manette classique de la Wii ou la manette Wii U Pro contrôleront Rayman, Globox, les Ptizêtres, Barbara et d'autres personnages, le contrôles pour ses personnages se feront comme dans le dernier jeu. Le joueur utilisant le Wii U GamePad contrôle Murphy, qui peut notamment couper des lianes ou activer certains mécanismes que les autres joueurs ne peuvent pas atteindre.

Sur les versions PS3, 360 et PC, les joueurs ne contrôlent pas Murphy car celui-ci est dirigé par l'IA. Mais avec une des touches de la manette, on peut lui commander d'actionner les mécanismes et les autres éléments du décor. Sur Vita, le système tactile et gyroscopique est similaire à celui sur Wii U.

Une des nouveautés du jeu sont les niveaux musicaux. Le but de ces niveaux très spéciaux consiste à progresser sur un chemin où les actions de nos personnages (sauter, frapper, glisser, ramasser des objets...) sont en accord avec le rythme de la musique.

Personnages[modifier | modifier le code]

Protagonistes[modifier | modifier le code]

  • Rayman : Le héros principal du jeu. Il défend la croisée des rêves depuis déjà des lustres et a été victime d'un puissant somnifère mystérieux (ou d'une grande envie de se reposer) qui l'a endormit pendant un siècle entier.
  • Globox : Le meilleur ami de Rayman depuis toujours. Comme pour Rayman il a été victime d'un grand sommeil, ce qui l'a emporté avec son ami dans la Croisée des Rêves de 100 ans plus tard.
  • Les Ptizètres : Petits magiciens âgés au nez encore plus gros et long que notre héros. Une bonne partie de ces êtres avec leurs souverains ont été capturés par les cauchemars et fait prisonniers un peu partout. Alors que d'autres sont encore en libertés (dont deux qui étaient en train d'accompagner Rayman et Globox dans leur sommeil).
  • Le Bulleur de Rêves : Appelé autrefois Polokus, il est le créateur du monde. Chacun de ses rêves prend vie dans ses bulles. Du fait que son monde a été privé des héros pendant un siècle, les cauchemars se sont développés en masse.
  • Murfy : Ami du Bulleur de Rêves et des héros de la Croisée, ce dernier a un rôle important dans l'aventure : Il peut aider les héros à progresser dans les mondes en leur frayant des chemins par exemple.
  • Les Princesses Guerrières : Les différents mondes de la Croisée sont dirigés par deux princesses guerrières. Malgré leur compétences au combat, leur tenues, physiques et histoires sont tous différents. La première princesse qu'on rencontre est Barbara. Ce sont donc des personnages jouables.
  • Le Sorcier Nuage : Après s'être privé du Magicien à cause de sa trahison, la Croisée à trouvé son nouveau magicien. Un Ptizètre flottant sur un nuage magique armé d'un bâton. Il est très utile car il peut offrir aux héros des poings bleus qui leur seront nécessaires dans beaucoup de situations.

Antagonistes[modifier | modifier le code]

  • Les Chevaliers Frappés : Descendants des Pierres Frappés d'Origins, ce sont les ennemis principaux du premier monde. Ils ont à peu près le même physique et armés d'une planche avec un gros clou.
  • Les Crapauds : Ennemis principaux du deuxième monde. On raconte qu'ils ont envahi ce royaume autrefois paisible. Il en existe plusieurs types. Les plus classiques sont armés d'épées et de boucliers en bois.
  • Les Mariachis : Ennemis principaux du troisième monde. Ce sont en réalité des squelettes de couleurs différentes avec une moustache et des chapeaux haut de forme.
  • Les Dragons Rouges : Ennemis secondaires du troisième monde issus de Rayman Origins. Ce sont des dragons cuistots armés de fourchettes géantes.
  • Les Crapauds Espions : Ennemis principaux du quatrième monde. Il en existe plusieurs. Ceux présents dans la lumière sont habillés d'une combinaison orange et armés de fusils à boules d'énergies. Ceux dans le noir ont la même arme mais sont habillés comme Sam Fisher de Splinter Cell (Lunettes vertes lumineuses comprises).
  • Les Démons : Ennemis principaux du cinquième monde. Ce sont de petits démons similaire à des diablotins de couleur rouges et violets.
  • Le Magicien : L'antagoniste principal d'Origins est de retour dans cette aventure. Après avoir périt dans son usine aérienne, il a été réincarné en cauchemar avec 4 clones de lui-même.

Objets[modifier | modifier le code]

  • Cages : La plupart des Ptizètres sont enfermés dans des cages. Pour les libérer il suffit juste de briser la cage avec un coup.
  • Lums Jaunes : Petits éclats de lumières bourrés d'énergies cachés un peu partout dans les niveaux. On les trouves la majorité du temps en file indienne flottant dans l'air. En attrapant le premier qui est violet, le deuxième le devient et ainsi de suite jusqu'à ce que toute la troupe soit ramassée. Les violets en valent deux.
  • Pièces de la mort : Objet apparu dans Rayman Origins, cette pièce porte ce nom car il y a des chances de mourir si on veut l'attraper. Une fois ramassée elle rapporte 25 lums.
  • Coeur : Objet similaire à Rayman Origins. Si un personnage en prend un, il a une chance en plus de ne pas mourir. Un cœur en plus d'un autre rapporte cinq lums. On en trouve généralement dans une fiole.
  • Champignons : Petits ou grands, ces choses renferment des lums.
  • Champignons bleus : Très utiles car en sautant sur un champignon bleu, ils peuvent passer d'un plan à un autre.
  • Navets géants : grâce à leurs nouveaux mouvements de déterrer des choses en tapant au sol, les héros peuvent trouver parfois des navets. Selon leurs couleurs ils donnent des choses différentes (Lums, cœur...). Mais des fois, il y a autre chose d'enterré à la place.
  • Poing Bleu : Offert par le sorcier à nuage, ces poings peuvent êtres tirés à la manière de Rayman 2 : The Great Escape avec les boules d'énergies. A la différence d'Origins, ces poings bleus ont une utilisation illimitée jusqu'à la fin du niveau en question.

Mondes[modifier | modifier le code]

Le jeu est composé de 6 mondes représentant une légende :

  • Ptizètres en Détresse : Ce monde représente les légendes médiévales et fantastiques. Châteaux, dragons, forêt et chevaliers résident dans ces lieux.
  • Royaume des Crapauds : Ce monde rappelle furieusement l'histoire de Jack et le haricot magique . Une forêt de haricots géants poussant jusqu'au ciel recouvre ce niveau. Il s'y trouve aussi un château dans le ciel. Ces lieux sont peuplés par des crapauds géants.
  • Fiesta de Los Muertos : Dans cet endroit très festifs, gâteaux, fruits, cotillons et musique mexicaine sont de la partie. Ce monde est inspiré de la fête des morts du Mexique.
  • 20.000 Lums sous les mers : Le titre de ce monde est évidemment un grand clin d’œil au roman de Jules Verne 20.000 lieux sous les mers . La grande partie de cet endroit se passe dans une base sous-marine à la James Bond.
  • Olympus Maximus : Le dernier monde officiel est inspiré du folklore grec. Le début du monde se passe à l'extérieur (paysage maritime avec des collines, des statues de marbres, un ciel étoilé...) et l'autre partie se passe dans les enfers.
  • Teuf des Morts Vivants : Ce dernier monde est en fait composé d'uniquement de niveaux musicaux. Le premier est inédit mais les autres sont en réalité les six du jeu modifiés au niveau des images et de la musique (maintenant dans le style 8-bit).

Autres sections du menu principal[modifier | modifier le code]

Il y a également d'autres sections dans le menu principal :

  • Le tableau Créatures : Des créatures sont déblocables au fur et à mesure du jeu, et permettent d'obtenir quelques Lums par jour.
  • Le tableau Kung-foot : Permet, à au moins deux joueurs, de faire une partie de foot avec les personnages du jeu.
  • Le tableau Héros : Permet de choisir son personnage.
  • Le tableau Challenges (sur Wii U) : Permet de relever des défis quotidiens et hebdomadaires, dont le but est d'obtenir un meilleurs scores que les autres joueurs (via une connexion wifi).
  • Le tableau Retour aux origines : Permet de rejouer aux niveaux de Rayman Origins, déblocables au cours du jeu.

Développement[modifier | modifier le code]

Avant l'annonce du jeu, Ubisoft a enregistré deux noms de domaines, RaymanLegends.com et Rayman-Legends.com, qui ont pu laisser penser à une suite de Rayman Origins[4]. La première bande annonce du jeu a été dévoilée le 27 avril 2012, dévoilant notamment de nouveaux personnages, un mode multijoueur en ligne ainsi que différentes fonctionnalités sociales. De plus, certaines fonctionnalités de la Wii U ont également été dévoilées[5].

Le jeu était d'abord prévu exclusivement sur Wii U pour son lancement[6], mais la sortie a été repoussée en 2013[7]. En février 2013, Ubisoft annonce finalement le report de la version Wii U pour septembre 2013, ainsi que des versions Xbox 360 et PlayStation 3[8]. Yves Guillemot, patron d'Ubisoft, explique ce choix par le fait que le jeu ne se serait pas bien vendu[9]. Une version PlayStation Vita a ensuite été annoncée[10], tout comme une version PC[11].

La version Wii U propose des costumes exclusifs à l'effigie de Mario et Luigi[12].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Les critiques de Rayman Legends sont généralement très positives. Le site de compilations de critiques Metacritic indique une moyenne de 89 à 91 sur 100 selon les versions du jeu[13]. Rayman Legends reçoit une note de 9,5 sur 10 du site américain IGN, qui trouve que c'est un « jeu de plates-formes de génie »[14]. Il est noté 17 à 18 sur 20 par le site français Jeuxvideo.com, qui le qualifie de jeu « sublime » au gameplay « exemplaire »[15].

Ventes[modifier | modifier le code]

Comme son prédécesseur, Rayman Legends atteint un nombre de vente faible lors des premières semaines de ventes. Ubisoft annonce quelques semaines après sa sortie qu'il n'a pas atteint les ventes espérées tout comme Tom Clancy's Splinter Cell: Blacklist. Cependant, après deux mois de ventes, l'entreprise annonce en plus du portage du jeu sur PlayStation 4 et Xbox One en février 2014, que 1 000 000 d'exemplaires ont été vendus tous supports confondus[16].

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]