Codemasters

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Codemasters

Description de l'image  Codemasters Logo.png.
Création 1986
Fondateurs Richard Darling, David Darling, Jim Darling, Anil Ambani
Siège social Drapeau de Grande-Bretagne Warwickshire (Royaume-Uni)
Actionnaires Reliance Entertainment (en) (60,41 %)
Activité Développeur de jeux vidéo
Produits Colin McRae Rally, TOCA Touring Car, Race Driver: GRID, Operation Flashpoint, Dizzy,Fuel, La série des jeux Formula 1, depuis F1 2009
Site web codemasters.com/uk/

Codemasters est une entreprise britannique de développement et d'édition de jeux vidéo depuis 1985. D'envergure internationale, elle est basée dans le Warwickshire (au Royaume-Uni) et dispose de filiales européennes en Allemagne, France, Espagne et Benelux, ainsi que d'un siège aux États-Unis pour le marché américain.

Histoire[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Fondé en 1986 par Richard et David Darling (ancien employé chez Mastertronic), Codemasters s'établit dans le marché croissant du ZX Spectrum, grâce principalement à des jeux de puzzles permettant aux joueurs l'usage de différents objets, comme la série Dizzy. Ancré dans le ZX Spectrum, Codemasters se concentre par la suite sur d'autres plateformes de jeux vidéo incluant Commodore 64, Commodore 16, BBC Micro, Acorn Electron, Amstrad CPC, Atari 8-bit, Commodore Amiga et Atari ST. En 1990, Codemasters développe une cartouche appelée Power Pak, plus tard renommée Game Genie. Il s'agit d'une cartouche de triche adaptée pour la NES, distribuée aux États-Unis par Galoob, et au Canada par Camerica. Dans le cas de l'affaire Lewis Galoob Toys, Inc. v. Nintendo of America, Inc., Nintendo poursuit Galoob en justice pour des problèmes de droits d'auteur[1].

Entre 1998 et 2003, Codemasters domine le marché de la console de jeux vidéo en s'associant avec la société Jester Interactive Limited afin de créer un logiciel de création musical, sur PlayStation, PlayStation 2 et PC, sous les noms de MUSICtm, Music 2000 (MTV Music Generator) et MTV Music Generator 2. En 2003, ce partenariat est dissout lorsque Jester fait paraître son produit Music 3000. Codemasters gait paraître son dernier jeu du genre intitulé MTV Music Generator 3, en 2004. Codemasters continue le développement de jeux vidéo tels que les séries TOCA Touring Car, Colin McRae Rally, Brian Lara Cricket et Operation Flashpoint.

Depuis 2007[modifier | modifier le code]

En avril 2007, Warner Bros. Home Entertainment Group signe un accord de distribution avec Codemasters pour les futurs jeux de la société en Amérique du Nord pour fin mai 2008[2]. Toujours en avril, Codemasters lance le jeu de rôle en ligne massivement multijoueur, Le Seigneur des anneaux online en Europe en association avec Turbine. En juin, Codemasters est racheté par Balderton Capital[3], et changent de logo. Plus tard ce même mois, ils font paraître le dernier jeu de la série Colin McRae Rally, intitulé Colin McRae: Dirt. Ils font également paraître Overlord et Clive Barker's Jericho. À la suite du décès de Colin McRae le 15 septembre 2007, la société Codemasters publie un article de presse dans lequel il y présente toutes ses condoléances auprès de la famille[4].

En mars 2008, Codemasters annonce un nouveau contrat avec Majesco[5]. Ce nouveau contrat se concentre sur la parution de jeux sur Nintendo DS et Wii, comme Nanostray 2, Toy Shop, Cake Mania 2 et Nancy Drew: The Mystery of the Clue Bender Society sur DS, et Wild Earth: African Safari, Our House et Cake Mania sur Wii[5]. En mai, Codemasters remporte la licence Formula 1. Codemasters fait paraître son premier jeu Formula 1, F1 2009[6] sur Wii et PlayStation Portable en automne 2009, et un jeu similaire, F1 2010, sur PC, PlayStation 3, et Xbox 360 en 2010 ; le jeu utilise d'ailleurs le même moteur que Dirt 2. Le 8 avril 2008, Sega annonce la fermeture de Sega Racing Studio, sans raison apparente excepté les ventes désastreuses de Sega Rally Revo[7]. Le 25 avril 2008, Codemasters rachète Sega Racing Studio[8]. Le studio est dirigé par Guy Wilday, qui s'est auparavant impliqué dans les jeux Colin McRae Rally[9] et anciennement à la tête du studio et de l'équipe de développement[10].

Le 5 avril 2010, Reliance Entertainment (en), acquiert 50 % des actions de la société[11]. Plus tard en 2010, Codemasters lance une version gratuite de Le Seigneur des anneaux online. Prévu pour le 10 septembre 2010, il est reporté pour des raisons contractuelles et lancé le 2 novembre 2010[12]. En mai 2011, Codemasters donne les droits de Le Seigneur des anneaux online en Europe à Turbine, Inc.. Le 3 juin 2011, le site Codemasters.com est attaqué et des informations personnelles en provenance des comptes utilisateurs ont été volé[13]. Le 9 juin 2013, Reliance Entertainment possède désormais 60,41 % des actions de la société[14].

Studios[modifier | modifier le code]

Listes des jeux[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des jeux Codemasters.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 964 F.2d 965: Lewis Galoob Toys, Inc., v. Nintendo of America, Inc., », law.justia.com (consulté le 7 août 2011).
  2. (en) Mike Fahey, « Warner Bros. To Distribute Codemasters Games », Kotaku.
  3. (en) « PRESS RELEASE: Balderton Capital buys out founders of Codemasters, company receives £50m funding from Goldman Sachs », Gamesindustry.biz,‎ 14 juin 2007.
  4. (en) « Codemasters release statement regarding Colin McRae's Death », Strategyinformer.com (consulté le 26 août 2013).
  5. a et b (en) « Codemasters unveils Mjesco partnership »,‎ 6 mars 2008 (consulté le 3 juillet 2014).
  6. (en) « Codemasters secures official FORMULA ONE video game licence - product line to be jewel in racing game crown. » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2014-07-05
  7. (en) « Sega Racing Studio closed - news », www.developmag.com (consulté le 26 août 2013).
  8. (en) Ryan Geddes, « Codemasters Buys SEGA Racing Studio », IGN
  9. (en) « Guy Wilday », MobyGames (consulté le 26 août 2013).
  10. (en) Gestalt Published, « Guy Wilday of Codemasters Interview /// Eurogamer », Eurogamer.net,‎ 29 juillet 2002 (consulté le 26 août 2013).
  11. David Hinkle, « Reliance Big Entertainment acquires 50% stake in Codemasters », Joystiq,‎ 5 avril 2010 (consulté le 1er juin 2010).
  12. (en) « The Lord of the Rings Online now Free to Play in Europe! », Codemasters,‎ 2 novembre 2010 (consulté le 2 novembre 2010).
  13. Codemasters Websites Pointing To Facebook Page Following Hack Attack. ITProPortal.com (19 June 2011). Consulté le 23 août 2013.
  14. Reliance takes stake in Codemasters video games. Telegraph. Consulté le 23 août 2013.
  15. (en) Rob Crossley, « Codemasters Acquires Swordfish Birmingham », Edge Magazine,‎ 14 novembre 2008.

Lien externe[modifier | modifier le code]