Canton de Glaris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton de Glaris
Blason de Canton de Glaris
Héraldique
Localisation du canton en Suisse
Localisation du canton en Suisse
Noms
Nom allemand Kanton Glarus
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Entrée dans la Confédération 1352
Abréviation GL
Chef-lieu Glaris Centre
Communes 3[1]
Districts Aucun
Exécutif Regierungsrat (7 sièges)[2]
Législatif Landsgemeinde
Landrat (80 sièges)[3] ,[4]
Conseil des États 2 sièges[5]
Conseil national 1 siège[6]
Démographie
Population 38 479 hab. (1er janvier 2011)
Densité 56 hab./km2
Rang 23e[7]
Langue officielle allemand
Géographie
Coordonnées 46° 59′ N 9° 04′ E / 46.983333333333, 9.0666666666667 ()46° 59′ Nord 9° 04′ Est / 46.983333333333, 9.0666666666667 ()  
Altitude Min. Berges de la Linth près de
la frontière avec Saint-Gall 410 m
 – Max. Tödi[8] 3 614 m
Superficie 68 530 ha = 685,3 km2
Rang 17e[9]

Le canton de Glaris (GL - en allemand Kanton Glarus) est un canton de Suisse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Le canton de Glaris est dominé par la vallée de la Linth. La majeure partie du secteur est montagneuse. Le point culminant du canton est le Tödi avec un sommet situé à 3 614 m.

Organisation politique[modifier | modifier le code]

Glaris est l'un des deux cantons suisses (avec Appenzell Rhodes-Intérieures) à maintenir la Landsgemeinde, réunion annuelle des membres de l'assemblée primaire des citoyens afin de voter les modifications de lois proposées par le Conseil d'État et les différentes commissions.

Depuis la Landsgemeinde du 6 mai 2007, Glaris est le premier canton suisse à introduire le vote dès 16 ans au niveau cantonal[10].

Démographie[modifier | modifier le code]

Population[modifier | modifier le code]

Le canton de Glaris compte 38 237 habitants en 2007, soit 0,5 % de la population totale de la Suisse ; parmi eux, 7 314 (19,1 %) sont étrangers[11]. Seuls trois cantons sont moins peuplés (Appenzell Rhodes-Intérieures, Obwald et Uri). La densité de population atteint 56 habitants au km², nettement inférieure à la moyenne suisse.

Religion[modifier | modifier le code]

Un peu moins de la moitié de la population du canton revendique l'appartenance au protestantisme, un peu plus du tiers au catholicisme romain[12].

Le tableau suivant détaille la population du canton suivant la religion, en 2000[12] :

Religion Population  %
Protestants 16 786 44,0
Catholiques romains 14 246 37,3
Communautés islamiques 2 480 6,5
Chrétiens-orthodoxes 873 2,3
Catholiques chrétiens 11 0,0
Communauté de confession juive 7 0,0
Aucune appartenance 2 479 6,5
Autre 1 301 3,4
Total 38 183 100,0

Note : les intitulés des religions sont ceux donnés par l'Office fédéral de la statistique ; les protestants comprennent les communautés néo-apostoliques et les témoins de Jéhovah ; la catégorie "Autres" inclut les personnes ne se prononçant pas.

Langues[modifier | modifier le code]

La langue officielle du canton est l'allemand.

Le tableau suivant détaille la langue principale des habitants du canton en 2000[13] :

Langue Locuteurs  %
Allemand 32 765 85,8
Italien 1 689 4,4
Albanais 940 2,5
Langues slaves de l'ex-Yougoslavie 803 2,1
Turc 534 1,4
Espagnol 333 0,9
Portugais 304 0,8
Français 123 0,3
Romanche 55 0,1
Autres langues 637 1,7
Total 38 183 100,0

Communes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : communes du canton de Glaris.

Le canton de Glaris n'est pas divisé en districts. Suite à une votation populaire de 2006, le nombre de communes a été réduit à trois seulement pour l'ensemble du territoire (Glaris Nord, Glaris Sud et Glaris Centre) ; chacune de ces communes compte environ 12 000 habitants.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [xls] « Liste officielle des communes de la Suisse - 01.01.2008 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 8 décembre 2008)
  2. (de) « Regierungsmitglieder », sur gl.ch (consulté le 8 décembre 2008)
  3. (de) « Allgemeine Informationen », sur gl.ch (consulté le 8 décembre 2008)
  4. « Landrat - Informationen/News », sur gl.ch (consulté le 8 décembre 2008)
  5. « Liste des conseillers aux Etats par canton », sur parlement.ch (consulté le 8 décembre 2008)
  6. « Liste des conseillers nationaux par canton », sur parlement.ch (consulté le 8 décembre 2008)
  7. « Bilan de la population résidante permanente (total) selon les districts et les communes, en 2009 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 1er septembre 2010).
  8. [xls] « Les points culminants des cantons suisses », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 8 décembre 2008)
  9. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  10. http://www.pre-majorite.fr/lexemplaire-canton-suisse-alemanique-du-glarus-et-le-droit-de-vote-a-16-ans/
  11. « Cantons, communes — état et structure de la population », Office fédéral de la statistique,‎ 2008 (consulté en 25/11/2008)
  12. a et b « Religions », Office fédéral de la statistique,‎ 2008 (consulté en 25/11/2008)
  13. « Langues », Office fédéral de la statistique,‎ 2008 (consulté en 25/11/2008)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]