Gare d'Achiet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Achiet
Image illustrative de l’article Gare d'Achiet
Le bâtiment voyageurs et l'entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Achiet-le-Grand
Adresse Rue de la Gare
62121 Achiet-le-Grand
Coordonnées géographiques 50° 07′ 54″ nord, 2° 46′ 50″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TER Hauts-de-France
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Nord à Lille
Achiet à Marcoing
Voies 2 + voies de service
Quais 2
Transit annuel 96 477 voyageurs (2017)
Altitude 119 m
Historique
Mise en service

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Achiet

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Achiet

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

(Voir situation sur carte : Pas-de-Calais)
Achiet

La gare d'Achiet est une gare ferroviaire française de la ligne de Paris-Nord à Lille, située sur le territoire de la commune d'Achiet-le-Grand, à proximité d'Achiet-le-Petit, dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France.

Elle est mise en service en 1846 par la Compagnie des chemins de fer du Nord.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par les trains TER Hauts-de-France.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 119 mètres d'altitude, la gare d'Achiet est située au point kilométrique (PK) 173,959 de la ligne de Paris-Nord à Lille, entre les gares de Miraumont et de Courcelles-le-Comte. C'est une gare de bifurcation, origine de la ligne d'Achiet à Marcoing, ligne secondaire privée à écartement standard dont seule reste ouverte, pour du trafic fret, une courte section près de la gare.

Histoire[modifier | modifier le code]

Voies, quais et bâtiment voyageurs en 1914
L'intérieur de la gare en 1914.

La « station d'Achiet-le-Grand », est officiellement mise en service le par la Compagnie des chemins de fer du Nord, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation sa ligne de Paris à Lille et Valenciennes. Elle est établie, entre les stations d'Albert et de Boisleux, à environ 198 kilomètres de Paris[1],[2],[3].

Le chemin de fer d'Achiet à Bapaume, embranchement de la ligne du Nord, est mis en service le 9 mai 1871 et le trafic voyageurs est ouvert le 15 juillet 1871[4]. La ligne est prolongée en deux sections et le service voyageurs est ouvert jusqu'à Marcoing le 10 mars 1878[4].

Au début de la Première Guerre mondiale, la gare est utilisée pour les départs vers le front, puis elle est occupée par les Allemands et bombardée par les avions anglais. La gare et le village sont détruits lors de la bataille de la Somme, puis, en 1917 et 1918, elle est prise, perdue et reprise par les Anglais[5]. La commune reçoit la Croix de Guerre le 25 septembre 1920[6]. Le décret du 1er décembre 1921 déclare l'urgence des travaux, à exécuter par la compagnie du Nord, pour la « reconstitution » de la gare[7].

Un nouveau bâtiment voyageurs est édifié en 1921[8].

La gare a été électrifiée au cours des années 1950. Elle comportait quatre voies à quai. Avec la fermeture de la ligne d'Achiet à Bapaume au trafic voyageurs dans les années 1960, la voie 1 a été comblée et cela a agrandi la plateforme du quai devant le bâtiment de la gare. La voie 2 est devenue 1, la voie 3 est devenue 2 et la voie 4 est devenue 3. Aujourd'hui (2012), les voies 1 et 2 (ligne principale) sont utilisées pour le passage ou les arrêts des trains TER. La voie 3 est exceptionnellement utilisée pour le trafic voyageurs et sert de voie de débords permettant le dépassement des convois de fret. L'important faisceau de voies du triage attenant à la gare est presque totalement désaffecté ; il n'y a plus de tri depuis la fermeture des embranchements ferroviaires industriels particuliers d'Achiet et depuis la fin de l'exploitation du gisement de charbon dans les années 1970 et 1980. En tant que terminus, la gare d'Achiet a comporté un petit dépôt et une base cheminote dont le seul vestige est la lampisterie située à une cinquantaine de mètres de la gare en direction d'Arras.

En 2017, la SNCF estime la fréquentation annuelle de cette gare à 96 477 voyageurs, contre 92 075 en 2016[9].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Achiet est une halte de la SNCF[10].

Une passerelle permet la traversée des voies et le passage d'un quai à l'autre. Par ailleurs, le quai 1 a une longueur utile de 267 m, et le quai 2 de 275 m.

Desserte[modifier | modifier le code]

Achiet est desservie par des trains TER Hauts-de-France qui effectuent des missions entre les gares : de Rouen-Rive-Droite ou Amiens, et de Lille-Flandres ; d'Achiet et d'Arras ou de Douai[10].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parking est aménagé[10] en face du bâtiment voyageurs.

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

Cette gare est ouverte au service du fret[11] (train massif, desserte d'ITE et wagons isolés pour certains clients).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J.B. Richard (pseudo de Jean-Marie-Vincent Audin), Les Chemins de Fer par Richard : Chemin de fer du Nord. De Paris à la frontière de Belgique par Lille et Valenciennes ... Itinéraire, etc, Paris, L. Maison, éditeur, , 49 + annexes p. (lire en ligne), « Itinéraire », p. 32.
  2. François et Maguy Palau, Le rail en France : Les 80 premières lignes, 1828-1851, F. et M. Palau (réimpr. 2003) (1re éd. 1995), 217 p. (ISBN 2-950-9421-0-5, notice BnF no FRBNF35772084), « 3.11 Paris à Lille et Valenciennes », p. 119.
  3. « Chemin de fer de Paris à la frontière de Belgique : par Amiens, Arras et Douai », dans Situation des travaux, imprimerie Royale, Administration Générale des Ponts et Chaussées et des Mines, 1847, p. 373 (consulté le 26 septembre 2016).
  4. a et b Site La voix du Nord, Jean Najda, « Il était une fois un p'tit train... le ch'tiot Vélu ! », article du 24 juillet 2011 lire (consulté le 11 janvier 2012).
  5. (en) site achiet-le-grand.org, Achiet-le-Grand during WW1 lire (consulté le 11 janvier 2012).
  6. Achiet-le-Grand, exposition du 7 et 8 novembre 2009, Le souvenir français d'Arras lire (consulté le 11 janvier 2011).
  7. France, Bulletin des lois de la République française, Partie 2, Volume 26, Imprimerie nationale, 1921, p. 1705 extrait (consulté le 11 janvier 2012).
  8. Carte postale de 1921 éditée par Jailloux confection
  9. « Fréquentation en gares : Achiet », sur SNCF Open Data, traitement du [cf. l'onglet des informations] (consulté le 4 mai 2019).
  10. a b et c Site SNCF TER Nord-Pas-de-Calais, informations sur la gare d'Achiet (consulté le ).
  11. Site Fret SNCF : la gare d'Achiet.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Rouen-Rive-Droite Albert
ou Miraumont
TER Hauts-de-France /
Normandie
Arras Lille-Flandres
Amiens Albert
ou Miraumont
TER Hauts-de-France Arras Lille-Flandres
Terminus Terminus TER Hauts-de-France Courcelles-le-Comte Arras
ou Douai