Gare d'Yvetot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Yvetot
Image illustrative de l’article Gare d'Yvetot
Le bâtiment voyageurs et l'entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Yvetot
Adresse Place de la Gare
76190 Yvetot
Coordonnées géographiques 49° 37′ 20″ nord, 0° 45′ 01″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services Intercités
TER Normandie
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Saint-Lazare au Havre
Voies 4
Quais 3
Transit annuel 889 832 voyageurs (2016)
Altitude 145 m
Historique
Mise en service
Architecte William Tite
Correspondances
Bus et cars voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Yvetot

Géolocalisation sur la carte : Normandie

(Voir situation sur carte : Normandie)
Yvetot

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

(Voir situation sur carte : Seine-Maritime)
Yvetot

La gare d'Yvetot est une gare ferroviaire française de la ligne de Paris-Saint-Lazare au Havre, située sur le territoire de la commune d'Yvetot, dans le département de la Seine-Maritime, en région Normandie.

Elle est mise en service en 1847 par la Compagnie du chemin de fer de Rouen au Havre, avant de devenir une gare de la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest, puis de l'Administration des chemins de fer de l'État. Elle fait désormais partie du réseau de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF).

C'est une gare voyageurs, desservie par des trains de grandes lignes (Intercités) et ceux du réseau TER Normandie. Elle a fait l'objet, entre 2013 et 2015, d'importants travaux de réaménagement et de modernisation.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 145 mètres d'altitude, la gare d'Yvetot est située au point kilométrique (PK) 177,127 de la ligne de Paris-Saint-Lazare au Havre, entre les gares ouvertes de Motteville et de Foucart - Alvimare[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La « station d'Yvetot » est mise en service le 22 mars 1847 par la Compagnie du chemin de fer de Rouen au Havre, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation sa ligne en prolongement de la ligne de Paris à Rouen[2]. C'est l'une des treize stations de la ligne, située entre celles d'Alvimare et de Motteville[3]. Elle dispose d'un bâtiment voyageurs dû à l'architecte William Tite comme toutes les autres stations de la ligne[4].

La gare vers 1900, avec le bâtiment de l'architecte anglais William Tite.

En 1855, elle intègre, comme la ligne, le réseau de la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest, laquelle est issue d'une fusion comprenant notamment les compagnies d'origine de la ligne[5].

En 1923, le quai voyageurs, côté impair vers Le Havre, est allongé de 30 m et un deuxième guichet est ajouté dans le bureau de distribution des billets[6].

Fin 2014, au bout du quai de la voie 1 côté Rouen, un terminus avec quai central encadré par deux voies impaires (3 et 5) a été aménagé pour accueillir les TER assurant une desserte cadencée Elbeuf-Saint-Aubin – Rouen – Yvetot et permettre leur stationnement sans gêner le trafic sur les deux voies principales[7].

En 2016, selon les estimations de la SNCF, la fréquentation annuelle de la gare est de 889 832 voyageurs[8].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare de la SNCF, Yvetot dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichets, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport. C'est une gare « Accès plus » qui dispose d'aménagements, équipements et services pour les personnes à la mobilité réduite[9].

Un souterrain, accessible par escaliers ou ascenseurs, permet la traversée des voies et le passage d'un quai à l'autre[9].

Intercités Paris – Le Havre,
arrivant à la voie 1.

Desserte[modifier | modifier le code]

Yvetot est une gare de grandes lignes, desservie par des trains Intercités à destination des gares de Paris-Saint-Lazare ou du Havre.

C'est également une gare voyageurs du réseau TER Normandie, accueillant des trains express régionaux. Ceux-ci assurent les relations omnibus Rouen – Le Havre, et, depuis 2014, un service cadencé Elbeuf - Saint-Aubin – Yvetot (offrant en semaine, dans chaque sens, quinze fréquences entre les deux villes)[9].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc sécurisé pour les vélos et un parking sont aménagés à ses abords[9].

Elle est desservie par des bus du réseau urbain Vikibus, et par des cars départementaux (lignes 10 et 25)[9].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Le scénario du film La Ritournelle de Marc Fitoussi, tourné en 2013, évoque la gare d'Yvetot : Xavier Lecanu (rôle interprété par Jean-Pierre Darroussin) attend sa femme Brigitte (Isabelle Huppert) sur un quai[10]. La gare est effectivement brièvement visible dans ce film, mais il s'agit de l'entrée du bâtiment voyageurs.

En , le quai ajouté lors des travaux de réaménagement est utilisé pour le tournage nocturne d'une scène du film Money, réalisé par Gela Babluani. Cette gare a été choisie pour des raisons pratiques, notamment sa situation sur la ligne Paris – Le Havre (c'est dans cette dernière ville que s'est déroulée la majeure partie du tournage)[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 001 à 600, vol. 1, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-34-1), « [340/3] Rouen - Le Havre », p. 132.
  2. François et Maguy Palau, Le rail en France : Les 80 premières lignes 1828-1851, Palau, , 217 p. (ISBN 2-950-9421-0-5), « 3.16 Rouen-Le Havre et jonction Rouen Sotteville », p. 143.
  3. Joseph Morlent (ill. A. Couveley), Le chemin de fer du Havre à Rouen et à Paris : Promenade pittoresque et anecdotique, Le Havre, Imprimerie Alph. Lemale, , 137 p. (lire en ligne), Introduction : stations.
  4. Dominique Hervier (dir.), Hélène Bocard, Jean-François Belhoste, Claire Étienne et al. (préf. Bernard Toulier et Denis Woronof, photogr. Philippe Ayrault, Denis Couchaux, Philippe Fortin et al.), Inventaire général du patrimoine culturel de la France, régions Île-de-France et Haute-Normandie : De Paris à la mer, la ligne de chemin de fer Paris-Rouen-Le Havre, APPIF, coll. « Images du patrimoine » (no 239), , 152 p., 30 × 30 cm (ISBN 2-905913-46-0), « En direction du Havre », p. 101.
  5. François Caron, Les grandes compagnies de chemin de fer en France : 1823-1937, Librairie Droz, , 411 p. (ISBN 9782600009423, lire en ligne), p. 58
  6. Conseil général de Seine Inférieure, Rapports et délibérations, (lire en ligne), « Chemins de fer d'intérêt général », p. 33.
  7. « Création d'un terminus en gare d'Yvetot » [PDF], sur seine-maritime.gouv.fr, dossier de presse du (consulté le 20 mai 2017).
  8. « Fréquentation en gares – Yvetot », sur SNCF Open Data, traitement du (onglet informations) (consulté le 9 octobre 2017).
  9. a b c d et e SNCF Mobilités, « Services & Gares / Gare Yvetot », sur ter.sncf.com/normandie (consulté le 14 juin 2017).
  10. « La Ritournelle: Scénario du film : 97. EXT/JOUR-GARE D’YVETOT », sur books.google.fr (consulté le 2 mars 2018), p. 97.
  11. « Un tournage de film à la gare d’Yvetot », sur paris-normandie.fr, (consulté le 2 mars 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Le Havre Bréauté - Beuzeville Intercités Rouen-Rive-Droite Paris-Saint-Lazare
Le Havre
ou Terminus
Le Havre
ou Bréauté - Beuzeville
ou Foucart - Alvimare
ou Terminus
TER Normandie Motteville
ou Barentin
ou Rouen-Rive-Droite
Rouen-Rive-Droite
Terminus Terminus TER Normandie Motteville
ou Barentin
ou Rouen-Rive-Droite
Elbeuf - Saint-Aubin