European Le Mans Series

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
European Le Mans Series
Description de l'image European Le Mans Series Logo 2018.png.
Généralités
Sport Endurance
Création 2004
Organisateur(s) Automobile Club de l'Ouest
Éditions 19 (en 2022)
Catégorie Prototypes :
- Le Mans Prototype 2 (LMP2)
- Le Mans Prototype 3 (LMP3)
Grand tourisme :
- GT Endurance (GTE)
Périodicité Annuelle
Nations Mondiale
Site web officiel www.europeanlemansseries.com
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition en cours voir :
European Le Mans Series 2022

L'European Le Mans Series, anciennement les Le Mans Endurance Series de 2004 à 2006 et les Le Mans Series de 2007 à 2011, sont un championnat de course automobile de type endurance.

Historique[modifier | modifier le code]

Inspiré par le succès de l'American Le Mans Series[réf. souhaitée] (ALMS) créé en 1999 aux États-Unis par Don Panoz, cette série a vu le jour en 2004 sous l'impulsion de l'Automobile Club de l'Ouest, en collaboration avec l'organisateur d'événementiels automobiles Peter Auto, sous le nom de Le Mans Endurance Series (LMES) pour succéder à l'ancien championnat championnat FIA des voitures de sport[réf. souhaitée]. Une première tentative ponctuée d'un échec avait eu lieu en délocalisant en Europe des courses de l'American Le Mans Series 2000 pour lancer le championnat European Le Mans Series 2001[réf. souhaitée].

Les LMES ont été précédées en 2003 par une course expérimentale et unique, les 1 000 km du Mans.

En 2006 les Le Mans Endurance Series deviennent les Le Mans Series (LMS) puis, en 2012, l'European Le Mans Series (ELMS).

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

En 2012, alors que la catégorie LMP1 est supprimée du championnat, l'Automobile Club de l'Ouest décide de changer le nom du championnat en European Le Mans Series, il en va de même pour le logo qui diffère légèrement par rapport au précédent[1],[2]. L'objectif est notamment de se démarquer en affichant l'exclusivité européenne du championnat par opposition à l'American Le Mans Series[3]. Pour la saison 2018, le logo évolue totalement. Pour Gérard Neveu, le promoteur du championnat, le nouveau logo se veut plus dynamique : « Un logo est un élément très important de l’identité d’une marque. L’European Le Mans Series est le Championnat d’Endurance leader en Europe et nous voulions un logo qui puisse continuer de construire la renommée de notre marque pour les années à venir. Le nouveau logo ELMS se veut simple, compréhensif et dynamique. Nous avons essayé de faire en sorte qu’il soit moderne tout en représentant les traditions de l’Endurance[4]. ». De plus l'ACO souhaite que les mots clés : Européen, Le Mans, Motorsport et Endurance soient évoqués[5].

Catégories[modifier | modifier le code]

Départ de la course des Mil Milhas Brasil en novembre 2007.

Les voitures qui participent à ce championnat sont réparties en deux grandes catégories : les prototypes et les GT (Grand Tourisme).

Dès le début, les prototypes ont été classés en deux catégories : LMP900 (devenue LMP1) et LMP675 (devenue LMP2). Une troisième catégorie monotype est apparue en 2010 lorsque le championnat FLM (Formule Le Mans) a été intégré à la compétition. En 2012 et en raison de la création du nouveau championnat du monde d'endurance FIA, les LMP1 ne sont plus acceptées[6]. En 2015, la catégorie LMP3 fait son apparition[7].

Le Grand Tourisme a vu lui aussi des évolutions avec au départ deux catégories : GTS (devenue LMGT1) et GT (devenue LMGT2). La première catégorie a été supprimée en 2011 dans un souci de limitation des coûts. Cette refonte a donné naissance aux catégories LMGTE Pro (anciennement LMGT2) et LMGTE Am (limitée à un seul pilote professionnel par équipage). En 2013, le LMGTE apparait comme une catégorie unique et reprend le concept du GTE Am. Une nouvelle catégorie est ajoutée en 2012, le LMGTC (Grand Touring Challenge) ouvert aux voitures utilisées en séries monotypes : Ferrari F430 Challenge, Lotus Evora GT4/GTC et Porsche 911 Carrera Cup 2010 & 2011[8], l'année suivante le GTC est réservé aux voitures répondant à la réglementation GT3. En 2016, la catégorie GTC est supprimée, elle est redirigée vers le nouveau championnat Michelin Le Mans Cup[9].

Les abréviations « LM » et « LMP » signifient « Le Mans » et « Le Mans Prototype ».

Palmarès[modifier | modifier le code]

Saison LMP1 LMP2 GTS GT
2004 Équipe Audi Sport UK Veloqx Courage Compétition Larbre Compétition Sebah Automotive
Voiture Audi R8 Courage C65-AER Ferrari 550 GTS Maranello Porsche 911 GT3 RS (996)
Pilote(s) Johnny Herbert
Jamie Davies
Alexander Frei
Sam Hancock
Pedro Lamy
Christophe Bouchut
Steve Zacchia
Roman Rusinov
LMP1 LMP2 GT1 GT2
2005 Équipe Pescarolo Sport Chamberlain Synergy BMS Scuderia Italia Sebah Automotive
Voiture Pescarolo C60 Hybrid-Judd Lola B05/40-AER Ferrari 550 GTS Maranello Porsche 911 GT3 R (996)
Pilote(s) Jean-Christophe Boullion
Emmanuel Collard
Gareth Evans Michele Bartyan
Christian Pescatori
Toni Seiler
Xavier Pompidou
Marc Lieb
2006 Équipe Pescarolo Sport Barazi Epsilon Aston Martin Larbre Autorlando Sport
Voiture Pescarolo C60-Judd Courage C65-AER Aston Martin DBR9 Porsche 911 GT3 RSR (996)
Pilote(s) Jean-Christophe Boullion
Emmanuel Collard
Juan Barazi
Michael Vergers
Pedro Lamy
Gabriele Gardel
Vincent Vosse
Marc Lieb
Joël Camathias
2007 Équipe Team Peugeot Total Ray Mallock Ltd. Team Oreca Virgo Motorsport
Voiture Peugeot 908 HDi FAP MG-Lola EX264-AER Saleen S7-R Ferrari F430 GTC
Pilote(s) Stéphane Sarrazin
Pedro Lamy
Mike Newton
Thomas Erdos
Soheil Ayari
Stéphane Ortelli
Rob Bell
2008 Équipe Audi Sport Team Joest Van Merksteijn Motorsport Luc Alphand Aventures Virgo Motorsport
Voiture Audi R10 TDI Porsche RS Spyder Chevrolet Corvette C6.R Ferrari F430 GTC
Pilote(s) Alexandre Prémat
Mike Rockenfeller
Jos Verstappen
Peter Van Merksteijn
Guillaume Moreau
Patrice Goueslard
Rob Bell
2009 Équipe Aston Martin Racing Quifel ASM Team Luc Alphand Aventures Team Felbermayr Proton
Voiture Lola B09/60-Aston Martin Ginetta-Zytek GZ09S/2 Chevrolet Corvette C6.R Porsche 911 GT3 RSR (997)
Pilote(s) Tomáš Enge
Jan Charouz
Stefan Mücke
Miguel Amaral
Olivier Pla
Patrice Goueslard
Yann Clairay
Marc Lieb
Richard Lietz
LMP1 LMP2 FLM GT1 GT2
2010 Équipe Team Oreca Ray Mallock Ltd. DAMS Larbre Compétition Team Felbermayr Proton
Voiture Peugeot 908 HDi FAP Lola B08/80-HPD Oreca FLM09 Saleen S7-R Porsche 911 GT3 RSR (997)
Pilote(s) Stéphane Sarrazin Mike Newton
Thomas Erdos
Andrea Barlesi
Gary Chalandon
Patrice Goueslard
Gabriele Gardel
Marc Lieb
Richard Lietz
LMP1 LMP2 FLM GTE Pro GTE Am
2011 Équipe Rebellion Racing Greaves Motorsport Pegasus Racing AF Corse IMSA Performance Matmut
Voiture Lola B10/60 Zytek Z11SN Oreca FLM09 Ferrari 458 Italia GT2 Porsche 911 GT3 RSR (997)
Pilote(s) Emmanuel Collard
Julien Jousse
Karim Ojjeh
Tom Kimber-Smith
Mirco Schultis
Patrick Simon
Julien Schell
Giancarlo Fisichella
Gianmaria Bruni
Nicolas Armindo
Raymond Narac
LMP2 LMPC GTE Pro GTE Am
2012 Équipe Thiriet by TDS Racing Boutsen Ginion Racing JMW Motorsport IMSA Performance
Voiture Oreca 03-Nissan Oreca FLM09 Ferrari 458 Italia GT2 Porsche 911 GT3 RSR (997)
Pilote(s) Mathias Beche
Pierre Thiriet
John Hartshorne Jonny Cocker Nicolas Armindo
Raymond Narac
Anthony Pons
LMP2 LMPC GTE GTC
2013 Équipe Signatech Alpine Team Endurance Challenge RAM Racing SMP Racing
Pilote(s) Nelson Panciatici
Pierre Ragues
Paul-Loup Chatin
Gary Hirsch
Johnny Mowlem
Matt Griffin
Fabio Babini
Viktor Shaytar
Kirill Ladygin
LMP2 GTE GTC
2014 Équipe Signatech Alpine SMP Racing SMP Racing
Pilote(s) Paul-Loup Chatin
Nelson Panciatici
Oliver Webb
Andrea Bertolini
Viktor Shaytar
Sergey Zlobin
Olivier Beretta
Devi Markozov
Kirill Ladygin
LMP2 LMP3 GTE GTC
2015 Équipe Greaves Motorsport Team LNT Formula Racing TDS Racing
Pilote(s) Björn Wirdheim
Gary Hirsch
Jon Lancaster
Charlie Robertson
Chris Hoy
Andrea Rizzoli
Johnny Laursen
Mikkel Mac
Dino Lunardi
Eric Dermont
Franck Perera
LMP2 LMP3 GTE
2016 Équipe G-Drive Racing United Autosports Aston Martin Racing
Pilote(s) Giedo Van der Garde
Harry Tincknell
Simon Dolan
Alex Brundle
Christian England
Mike Guasch
Alex MacDowall
Andrew Howard
Darren Turner
2017 Équipe G-Drive Racing United Autosports JMW Motorsport
Pilote(s) Memo Rojas
Léo Roussel
John Falb
Sean Rayhall
Jody Fannin
Robert Smith
2018 Équipe G-Drive Racing RLR MSport Proton Competition
Pilote(s) Andrea Pizzitola
Roman Rusinov
Job van Uitert
John Farano
Robert Garofall
Gianluca Roda
Giorgio Roda
2019 Équipe IDEC Sport Eurointernational Luzich Racing
Pilote(s) Paul-Loup Chatin
Paul Lafargue
Memo Rojas
Mikkel Jensen
Jens Petersen
Alessandro Pier Guidi
Nicklas Nielsen
Fabien Lavergne
2020 Équipe United Autosports United Autosports Proton Competition
Pilote(s) Phil Hanson
Filipe Albuquerque
Wayne Boyd
Tom Gamble
Robert Wheldon
Christian Ried
Michele Beretta
Alessio Picariello
2021 Équipe Team WRT DKR Engineering Iron Lynx
Pilote(s) Louis Delétraz
Robert Kubica
Ye Yifei
Laurents Hörr Matteo Cressoni
Rino Mastronardi
Miguel Molina

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gilles Gaignault, « ELMS : NOUVEAU LOGO POUR LE EUROPEEN LE MANS SERIES », sur autonewsinfo.com, (consulté le )
  2. (en) « A new logo for a new start », sur europeanlemansseries.com, (consulté le )
  3. Laurent Mercier, « L’European Le Mans Series dévoile son nouveau logo. », sur endurance-info.com, (consulté le )
  4. Gilles Gaignault, « LE NOUVEAU VISAGE AVEC LE LOGO 2018 DE L’ELMS. », sur autonewsinfo.com, (consulté le )
  5. Communiqué de presse : « Une nouvelle identité visuelle pour le championnat », sur endurance-info.com, (consulté le )
  6. Coup de projecteur sur la saison Le Mans Series 2012 - Site officiel [PDF]
  7. « ELMS 2015 - quatre catégories », (consulté le )
  8. Le Mans Series organise son plateau 2012 - Site officiel
  9. « Quel look pour le plateau European Le Mans Series 2016 ? », sur www.endurance-info.com (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]