6 Heures de Fuji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
6 Heures de Fuji
Description de l'image Circuit Fuji.png.
Généralités
Sport Compétition automobile
Création 1967
Autre(s) nom(s) 1000 kilomètres de Fuji
Éditions 35 (en 2019)
Catégorie Endurance
Périodicité Annuelle
Lieu(x) Oyama
District de Suntō
Préfecture de Shizuoka
Drapeau du Japon Japon
Nations Mondiale
Site(s) Fuji Speedway
Site web officiel fiawec-fuji.com

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing
Plus titré(s) Équipe :Constructeur :
Pilote :
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la dernière compétition voir :
6 Heures de Fuji 2019

Les 6 Heures de Fuji, anciennement les 1 000 kilomètres de Fuji sont une épreuve d'endurance réservée aux voitures de sport (ou Sport-prototypes) et voitures grand tourisme (GT), qui se tient chaque année sur le tracé du circuit de Fuji au Japon. Cette course est la première course japonaise inscrite au Championnat du monde des voitures de sport en 1982.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'épreuve des 1 000 kilomètres de Fuji est créé en 1967 et se déroule chaque année[1] ; en 1977, l'épreuve est intégrée à un nouveau championnat nommé Fuji Long Distance Series (en), cette série de trois courses se déroule au sein du même circuit, elle est réglementée avec des voitures de catégorie groupe 6 et des voitures de tourisme, le groupe 5 intègre la série par la suite.

Dès 1982, l'épreuve fait partie du Championnat du monde des voitures de sport et se déroule traditionnellement en automne. En 1983 le Championnat du Japon de sport-prototypes est créé, l'épreuve est au calendrier de ce championnat et elle compte au championnat du monde des voitures de sport. À partir de 1985, la série Fuji Long Distance Series (en) est regroupée dans le Championnat du Japon de sport-prototypes, avec un total de quatre épreuves sur ce circuit, une manche de 1 000 kilomètres se déroule au début du mois de mai de l'année, puis une course de 500 miles et une course de 500 kilomètres sont organisées le reste de l'année, l'épreuve se déroulant en automne rassemblant le championnat du monde et le championnat japonais est maintenue et regroupe en général plus de participants, deux courses de 1 000 kilomètres sont donc organisées chaque année jusqu'en 1988, date à laquelle l'épreuve japonaise du championnat du monde se déplacera à Suzuka. La série comprenant les quatre courses restera au sein du championnat du Japon de sport-prototypes jusqu'en 1992, date de la disparition de ce championnat.

En 1999, l'Automobile Club de l'Ouest souhaite mettre en place un championnat asiatique sur l'exemple des American Le Mans Series qui débutent en 1999. La course de 1999 devait être une expérience comme l'était la course du Petit Le Mans en 1998 pour lancer les années suivantes un nouveau championnat. L'invitation faite aux Super GT japonaises n'a pas permis de lancer une compétition pérenne. Un nouvel essai est réalisé avec le Japan Le Mans Challenge qui inscrit la course au calendrier en 2007 mais la disparition de ce championnat ne donne pas de suite.

Une nouvelle évolution est envisagée dans le cadre de l'Intercontinental Le Mans Cup mais l'épreuve n'est pas retenue pour 2011[2]. Ce n'est que l'année suivante que la course d'endurance renaît au sein du nouveau Championnat du monde d'endurance FIA[3].

Circuit[modifier | modifier le code]

Les 6 Heures de Fuji se déroulent sur le Fuji Speedway, circuit situé au Japon. Il est composé d'une longue ligne droite de 1,5 km ainsi que de 16 virages, certains étant franchis à basse vitesse comme la chicane Dunlop. Ce circuit est célèbre car il a accueilli la Formule 1.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Année Pilotes Équipe Voiture Championnat
1 000 kilomètres
1967 Drapeau : Japon Yoshio Otsubo
Drapeau : Japon Shihomi Hosoya
Toyota 2000GT
1968 Drapeau : Japon Hiroshi Fushida
Drapeau : Japon Mitsumasa Kanie
Toyota 7 (en)
1969 Drapeau : Japon Hiroshi Fushida
Drapeau : Japon Yoshio Otsubo
Toyota 7 (en)
1970 Drapeau : Japon Motoharu Kurosawa
Drapeau : Japon Kunimitsu Takahashi
Datsun 240Z
1971 Drapeau : Japon Yoshimasa Kawaguchi
Drapeau : Japon Yoshifumi Kikura
Porsche 910
1972 Drapeau : Japon Kiyoshi Misaki (en)
Drapeau : Japon Nobuhide Tachi (en)
Toyota Sprinter Trueno
1973 Drapeau : Japon Kiyoshi Misaki (en)
Drapeau : Japon Harukuni Takahashi
Toyota Celica LB
1974 Drapeau : Japon Hiroshi Fushida
Drapeau : Japon Harukuni Takahashi
Chevron B21-Ford
1975 Drapeau : Japon Nobuhide Tachi (en)
Drapeau : Japon Haruhito Yanagida
March 73S-BMW
1976 Drapeau : Japon Fumiyasu Sato
Drapeau : Japon Tetsuji Ozasa
March 73S-BMW
1977 Drapeau : Japon Yoshimi Katayama
Drapeau : Japon Takashi Yorino
Drapeau : Japon Katayama Racing March 76S-Mazda 1977 Fuji Long Distance Series season (en)
1978 Drapeau : Japon Yoshimi Katayama
Drapeau : Japon Tsunehisa Asai
Drapeau : Japon Katayama Racing March 75S-Mazda 1978 Fuji Long Distance Series season (en)
1979 Drapeau : Japon Hiroshi Fushida
Drapeau : États-Unis Richard Thomas Geck
Drapeau : Japon Fushida Racers Chevron B36-Mazda 1979 Fuji Long Distance Series season (en)
1980 Drapeau : Japon Keiichi Suzuki
Drapeau : Japon Mutsuaki Sanada
Drapeau : Japon Sanada Racing Chevron B36-BMW 1980 Fuji Long Distance Series season (en)
1981 Drapeau : Japon Naohiro Fujita
Drapeau : Japon Fumiyasu Sato
Drapeau : Japon Tetsuji Ozasa
Drapeau : Japon Racing Mate Project Team March 73S-Mazda 1981 Fuji Long Distance Series
1982 Drapeau : Belgique Jacky Ickx
Drapeau : Allemagne Jochen Mass
Drapeau : Allemagne Rothmans Porsche Porsche 956 Championnat du monde des voitures de sport 1982
1983 Drapeau : Royaume-Uni Derek Bell
Drapeau : Allemagne Stefan Bellof
Drapeau : Allemagne Rothmans Porsche Porsche 956 Championnat du monde des voitures de sport 1983
Championnat du Japon de sport-prototypes 1983
1984 Drapeau : Royaume-Uni John Watson
Drapeau : Allemagne Stefan Bellof
Drapeau : Allemagne Rothmans Porsche Porsche 956 Championnat du monde des voitures de sport 1984
Championnat du Japon de sport-prototypes 1984
1985 Drapeau : Japon Kazuyoshi Hoshino
Drapeau : Japon Akira Hagiwara (ja)
Drapeau : Japon Keiji Matsumoto
Drapeau : Japon Hoshino Racing March 85G - Nissan Championnat du monde des voitures de sport 1985
Championnat du Japon de sport-prototypes 1985
1986 Drapeau : Italie Piercarlo Ghinzani
Drapeau : Italie Paolo Barilla
Drapeau : Allemagne Joest Racing Porsche 956B Championnat du monde des voitures de sport 1986
Championnat du Japon de sport-prototypes 1986
1987 Drapeau : Pays-Bas Jan Lammers
Drapeau : Royaume-Uni John Watson
Drapeau : Royaume-Uni Silk Cut Jaguar Jaguar XJR-8 Championnat du monde des voitures de sport 1987
Championnat du Japon de sport-prototypes 1987
1988 Drapeau : Royaume-Uni Martin Brundle
Drapeau : États-Unis Eddie Cheever
Drapeau : Royaume-Uni Silk Cut Jaguar Jaguar XJR-9 Championnat du monde des voitures de sport 1988
Championnat du Japon de sport-prototypes 1988
1989 Drapeau : Japon Hitoshi Ogawa
Drapeau : Italie Paolo Barilla
Drapeau : Japon Toyota Team TOM'S Toyota 89C-V Championnat du Japon de sport-prototypes 1989
1990 Annulation liée aux mauvaises conditions météorologiques Championnat du Japon de sport-prototypes 1990
1991 Drapeau : Japon Toshio Suzuki
Drapeau : Japon Kazuyoshi Hoshino
Drapeau : Japon Nissan Motorsports Nissan R91CP Championnat du Japon de sport-prototypes 1991
1992 Drapeau : Royaume-Uni Geoff Lees
Drapeau : Pays-Bas Jan Lammers
Drapeau : Japon Toyota Team TOM'S Toyota TS010 Championnat du Japon de sport-prototypes 1992
1993-1998 Pas de course
1999 Drapeau : France Érik Comas
Drapeau : Japon Satoshi Motoyama
Drapeau : Japon Masami Kageyama
Drapeau : Japon Nissan Motorsports Nissan R391 Épreuve expérimentale
2000-2006 Pas de course
2007 Drapeau : Japon Hideki Noda
Drapeau : Japon Shinsuke Yamazaki
Drapeau : Japon Hitotsuyama Racing Zytek 04S Japan Le Mans Challenge 2007
2008-2011 Pas de course
6 Heures
2012 Drapeau : France Nicolas Lapierre
Drapeau : Japon Kazuki Nakajima
Drapeau : Autriche Alexander Wurz
Drapeau : Japon Toyota Racing Toyota TS030 Hybrid Championnat du monde d'endurance FIA 2012
2013 Drapeau : France Nicolas Lapierre
Drapeau : Japon Kazuki Nakajima
Drapeau : Autriche Alexander Wurz
Drapeau : Japon Toyota Racing Toyota TS030 Hybrid Championnat du monde d'endurance FIA 2013
2014 Drapeau : Suisse Sébastien Buemi
Drapeau : Royaume-Uni Anthony Davidson
Drapeau : Japon Toyota Racing Toyota TS040 Hybrid Championnat du monde d'endurance FIA 2014
2015 Drapeau : Allemagne Timo Bernhard
Drapeau : Nouvelle-Zélande Brendon Hartley
Drapeau : Australie Mark Webber
Drapeau : Allemagne Porsche Team Porsche 919 Hybrid Championnat du monde d'endurance FIA 2015
2016 Drapeau : France Stéphane Sarrazin
Drapeau : Royaume-Uni Mike Conway
Drapeau : Japon Kamui Kobayashi
Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid Championnat du monde d'endurance FIA 2016
2017 Drapeau : Suisse Sébastien Buemi
Drapeau : Royaume-Uni Anthony Davidson
Drapeau : Japon Kazuki Nakajima
Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid Championnat du monde d'endurance FIA 2017
2018 Drapeau : Royaume-Uni Mike Conway
Drapeau : Japon Kamui Kobayashi
Drapeau : Argentine José María López
Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid Championnat du monde d'endurance FIA 2018-2019
2019 Drapeau : Suisse Sébastien Buemi
Drapeau : Nouvelle-Zélande Brendon Hartley
Drapeau : Japon Kazuki Nakajima
Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid Championnat du monde d'endurance FIA 2019-2020
2020 Pas de course
2021 Annulation liée à la pandémie de Covid-19 Championnat du monde d'endurance FIA 2021

† - Éditions de 1 000 kilomètres sous la dénomination "Interchallenge".

† - L'année 1992 prend compte de l'épreuve se déroulant en automne.

Records et statistiques[modifier | modifier le code]

Par nombre de victoires constructeurs[modifier | modifier le code]

Nombre de victoires Constructeur Années
14 Drapeau : Japon Toyota 1967 · 1968 · 1969 · 1972 · 1973 · 1989 · 1992 · 2012 · 2013 ·
2014 · 2016 · 2017 · 2018 · 2019
6 Drapeau : Royaume-Uni March 1975 · 1976 · 1977 · 1978 · 1981 · 1985
Drapeau : Allemagne Porsche 1971 · 1982 · 1983 · 1984 · 1986 · 2015
3 Drapeau : Royaume-Uni Chevron 1974 · 1979 · 1980
Drapeau : Japon Nissan 1970 · 1991 · 1999
2 Drapeau : Royaume-Uni Jaguar 1987 · 1988
1 Drapeau : Royaume-Uni Zytek 2007
Bilan par nation
Pos. Nations Victoires
1er Drapeau du Japon Japon 17
2e Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 12
3e Drapeau de l'Allemagne Allemagne 6

Par nombre de victoires pilotes[modifier | modifier le code]

Nombre de victoires Pilote Années
4 Drapeau : Japon Hiroshi Fushida 1968 · 1969 · 1974 · 1979
Drapeau : Japon Kazuki Nakajima 2012 · 2013 · 2017 · 2019
3 Drapeau : Suisse Sébastien Buemi 2014 · 2017 · 2019
2 Drapeau : Italie Paolo Barilla 1986 · 1989
Drapeau : Allemagne Stefan Bellof 1983 · 1984
Drapeau : Royaume-Uni Mike Conway 2016 · 2018
Drapeau : Royaume-Uni Anthony Davidson 2014 · 2017
Drapeau : Nouvelle-Zélande Brendon Hartley 2015 · 2019
Drapeau : Japon Kazuyoshi Hoshino 1985 · 1991
Drapeau : Japon Yoshimi Katayama 1977 · 1978
Drapeau : Japon Kamui Kobayashi 2016 · 2018
Drapeau : Pays-Bas Jan Lammers 1987 · 1992
Drapeau : France Nicolas Lapierre 2012 · 2013
Drapeau : Japon Kiyoshi Misaki (en) 1972 · 1973
Drapeau : Japon Yoshio Otsubo 1967 · 1969
Drapeau : Japon Tetsuji Ozasa 1976 · 1981
Drapeau : Japon Nobuhide Tachi (en) 1972 · 1975
Drapeau : Japon Harukuni Takahashi 1973 · 1974
Drapeau : Autriche Alexander Wurz 2012 · 2013

Palmarès des autres épreuves de 1 000 kilomètres[modifier | modifier le code]

Palmarès des autres épreuves de 1 000 kilomètres organisées sous la dénomination "All Japan" lors du Championnat du Japon de sport-prototypes.

Année Pilotes Équipe Voiture Championnat
1985 Drapeau : Australie Vern Schuppan
Drapeau : Japon Keiichi Suzuki
Drapeau : Japon Trust (en) Racing Team Porsche 956 Championnat du Japon de sport-prototypes 1985
1986 Drapeau : Japon Kunimitsu Takahashi
Drapeau : Japon Kenji Takahashi
Drapeau : Japon Advan Sports Nova Porsche 962C Championnat du Japon de sport-prototypes 1986
1987 Drapeau : Japon Masanori Sekiya
Drapeau : Australie Alan Jones
Drapeau : Royaume-Uni Geoff Lees
Drapeau : Japon Toyota Team TOM'S Toyota 87C Championnat du Japon de sport-prototypes 1987
1988 Drapeau : Italie Bruno Giacomelli
Drapeau : Danemark Kris Nissen
Drapeau : Japon Leyton House Racing Porsche 962C Championnat du Japon de sport-prototypes 1988
1989 Drapeau : Australie Vern Schuppan
Drapeau : Suède Eje Elgh
Drapeau : Japon Keiji Matsumoto
Drapeau : Australie Omron Racing Porsche 962C Championnat du Japon de sport-prototypes 1989
1990 Drapeau : Autriche Roland Ratzenberger
Drapeau : Japon Naoki Nagasaka
Drapeau : Japon Toyota Team SARD Toyota 89C-V Championnat du Japon de sport-prototypes 1990
1991 Drapeau : Japon Toshio Suzuki
Drapeau : Japon Kazuyoshi Hoshino
Drapeau : Japon Nissan Motorsports Nissan R91CP Championnat du Japon de sport-prototypes 1991
1992 Drapeau : Japon Toshio Suzuki
Drapeau : Japon Kazuyoshi Hoshino
Drapeau : Japon Nissan Motorsports Nissan R92CP Championnat du Japon de sport-prototypes 1992

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « WEC - 6 HEURES DE FUJI - FAITS ET CHIFFRES », sur fia.com, (consulté le )
  2. Calendrier ILMC 2011 sur www.lemans.org, 29 novembre 2010
  3. Calendrier 2012 sur le site de l'ACO

Lien externe[modifier | modifier le code]