Sport-Prototypes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’automobile image illustrant le sport automobile image illustrant l’endurance automobile
Cet article est une ébauche concernant l’automobile, le sport automobile et l’endurance automobile.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Sport-Prototype
Description de cette image, également commentée ci-après

Allan McNish en 2006 dans une épreuve d'ALMS sur l'Audi R8

Généralités
Création 1966 (Groupe 6)
Championnat du monde: 1966
Organisateur(s) FIA, ACO, IMSA,
Catégorie Compétition automobile
Crystal Clear app kworldclock.png
pour la compétition en cours voir :
Championnat du monde d'endurance FIA 2016
Protos 2 litres lors de la manche de Dijon-Prenois du championnat FFSA 2007

Le Sport-Prototypes est une catégorie d'automobiles carrossées conçues exclusivement pour participer à des épreuves de compétition automobile, principalement en endurance comme les 24 Heures du Mans, les épreuves de 1 000 km, 12 heures, 6 heures etc., mais aussi en « sprint ».

Les Sport-Prototypes ont été fréquemment utilisés comme banc d'essai pour des avancées significatives en matières technologiques tels que les freins à disques apparus sur les Jaguar D-Type en 1954.

Types[modifier | modifier le code]

Dans les années 1980 et 1990 les Sport-prototypes ont connu diverses catégories, comme les « Groupe C » ou les catégories « Sport ».

De nos jours, ce type de voitures de sport entre dans deux principales réglementations :

Il existe également des règlementations nationales, comme le championnat proto 2 litres de la fédération française du sport automobile (FFSA) inclus dans le Championnat VdeV.

On appelle « barquette » une voiture sport-prototype ouverte, c'est-à-dire sans toit et généralement sans pare-brise.

Galerie[modifier | modifier le code]

Remarque[modifier | modifier le code]

Un titre national français pour pilotes de Sport-Prototypes a été attribué au milieu des années 1960, décerné à Roger de Lageneste en 1964, et à Jean Guichet en 1965.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L’ACO lance la catégorie LMP3 à partir de 2015 », sur www.endurance-info.com (consulté le 2 février 2016)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]