Cliquez pour rafraîchir la page
Le projet « Cyclisme » lié à ce portail

Portail:Cyclisme

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portail   Arborescence   Projet   Contribuer   Café de la petite reine

Bienvenue sur le portail du cyclisme

Ce portail est une section de Wikipédia, consacrée au cyclisme. Vous êtes cordialement invités à participer au projet. Pour toutes questions ou remarques vous pouvez consulter notre page de discussion.

21 489 articles

modifier


modifier
 logo Disciplines
modifier
 logo Sélection d'images
modifier
 logo Compétitions

Cyclisme sur route

TourDeFrance 2005 07 09.jpg
  1. a, b et c Ancienne course

Cyclisme sur piste

Autres

modifier
 logo Article au hasard
Nous vous proposons de lire au hasard l'article :

« Équipe cycliste féminine Mitchelton-Scott »

Vous pouvez aussi retenter votre chance.
modifier
 logo Actualités

Principaux rendez-vous du mois

Dernières nouvelles (actualiser)

Lire et éditer Wikinews
modifier
 logo Lumière sur...
Charly Mottet au Paris-Tours 1998.

Charly Mottet, de son vrai nom Charles Mottet, est un coureur cycliste français né le à Valence et originaire de Saint-Jean-en-Royans. Surnommé Petit Charly dans le peloton, Mottet remporte au cours des années 1980 et au début des années 1990 de nombreuses victoires en contre-la-montre et sur les courses à étapes. Deuxième du Tour d'Italie 1990, il termine au pied du podium du Tour de France à deux reprises. Également à l'aise sur les courses d'un jour, il a remporté le Tour de Lombardie 1988 et a fini deuxième du championnat du monde 1986. Numéro 1 mondial à deux reprises, il s'est reconverti dans l'organisation de courses cyclistes à l'issue de sa carrière et a également été directeur sportif de l'équipe de France.

À la suite d'une carrière amateur, Charly Mottet commence sa carrière professionnelle en 1983 au sein de l'équipe Renault-Elf dirigée par Cyrille Guimard. Obtenant sa première victoire dès sa première saison, il remporte en 1984 le classement du meilleur jeune du Tour d'Italie ainsi que le classement final du Tour de l'Avenir. L'année suivante, il s'impose également en contre-la-montre sur le Grand Prix des Nations et obtient sur les courses d'un jour la victoire sur le Tour du Piémont puis un podium sur le Tour de Lombardie.

Suivant Guimard dans sa nouvelle équipe Système U, Mottet en devient l'un des coureurs les plus importants aux côtés de Laurent Fignon. Il se classe deuxième des championnats du monde en 1986 avant de remporter l'année suivante le Critérium du Dauphiné libéré et un deuxième Grand Prix des Nations. Quatrième du Tour de France, il en est maillot jaune pendant plusieurs jours. En 1988, il gagne un troisième Grand Prix des Nations puis le Tour de Lombardie.

Il rejoint l'équipe RMO en 1989 et en devient le leader exclusif. Cette année-là, Charly Mottet est numéro 1 mondial à deux reprises. Son passage dans cette équipe est marqué par deux victoires au Critérium du Dauphiné libéré en 1989 et 1992, une victoire au Tour de Romandie 1990, un podium au Tour d'Italie 1990 et une nouvelle quatrième place au Tour de France en 1991. Il met fin à sa carrière après deux saisons dans l'équipe Novemail-Histor.

Sélectionneur de l'équipe de France en 1997 et 1998, il est également durant plusieurs années, directeur adjoint du Critérium du Dauphiné libéré aux côtés de Thierry Cazeneuve, chargé de l'organisation du parcours de la course. En 2010, il est nommé manager sportif des Grands Prix de Québec et de Montréal, au Canada.

modifier
 logo Sélection d'articles

Ces articles, qui répondent à des critères stricts établis par la communauté de Wikipédia, ont reçu un label de qualité, mais vous pouvez toujours les améliorer.

Article de qualité Articles de qualité (11)

Bon article Bons articles (42)

Article potentiellement bon ou de qualité Votes en cours

modifier
 logo Grands noms du cyclisme sur route


Coureurs

Coureurs vainqueur d'au moins deux Tours de France, trois grands tours, cinq monuments, ou deux classements mondiaux annuels :

Eddy Merckx en 1966

Eddy Merckx en 1966

Drapeau : Allemagne Allemagne : Erik Zabel • Drapeau : Belgique Belgique : Tom Boonen • Alfred De Bruyne • Roger De Vlaeminck • Firmin Lambot • Freddy Maertens • Sylvère Maes • Eddy Merckx • Johan Museeuw • Philippe Thys • Rik Van Looy • Rik Van Steenbergen • Drapeau : Espagne Espagne : Alberto Contador • Pedro Delgado • Roberto Heras • Miguel Indurain • Joaquim Rodríguez • Alejandro Valverde • Drapeau : États-Unis États-Unis : Greg LeMond • Drapeau : France France : Jacques Anquetil • Louison Bobet • Laurent Fignon • Bernard Hinault • Laurent Jalabert • André Leducq • Antonin Magne • Henri Pélissier • Lucien Petit-Breton • Bernard Thévenet • Drapeau : Irlande Irlande : Seán Kelly • Drapeau : Italie Italie : Moreno Argentin • Gino Bartali • Michele Bartoli • Gaetano Belloni • Paolo Bettini • Alfredo Binda • Ottavio Bottecchia • Giovanni Brunero • Gianni Bugno • Fausto Coppi • Maurizio Fondriest • Carlo Galetti • Felice Gimondi • Costante Girardengo • Fiorenzo Magni • Francesco Moser • Vincenzo Nibali • Drapeau : Luxembourg Luxembourg : Nicolas Frantz • Charly Gaul • Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni : Christopher Froome • Drapeau : Russie Russie : Denis Menchov • Drapeau : Suisse Suisse : Fabian Cancellara • Ferdi Kübler  • Tony Rominger

Coureuses

Coureuses vainqueur d'au moins trois grands tours, ou deux classements mondiaux annuels :

Jeannie Longo en 2000

Jeannie Longo en 2000

Drapeau : Allemagne Allemagne : Hanka Kupfernagel • Drapeau : Espagne Espagne : Joane Somarriba • Drapeau : France France : Jeannie Longo • Catherine Marsal • Drapeau : Italie Italie : Maria Canins • Fabiana Luperini • Drapeau : Lituanie Lituanie : Edita Pučinskaitė • Diana Žiliūtė • Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas : Leontien van Moorsel • Marianne Vos • Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni : Nicole Cooke • Drapeau : Suède Suède : Susanne Ljungskog • Drapeau : Suisse Suisse : Nicole Brändli

Équipes

Équipes vainqueur d'au moins un classement mondial annuel :

T-Mobile Team en 2005

T-Mobile Team en 2005

Drapeau : Allemagne Allemagne : T-Mobile • Drapeau : Belgique Belgique : Omega Pharma-Lotto • Drapeau : Danemark Danemark : CSC • Saxo Bank • Drapeau : Espagne Espagne : Caisse d'Épargne • Movistar • Drapeau : France France : La Française des jeux • Drapeau : Italie Italie : Fassa Bortolo • GB-MG Maglificio • Mapei • Saeco • Drapeau : Kazakhstan Kazakhstan : Astana • Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas : Panasonic • PDM • Rabobank Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni : Sky

modifier
 logo Portails connexes et Wikimedia
Sur les autres projets Wikimedia
Commons-logo.svg

Wikimedia Commons
(Ressources multimédia)
Les images


Wiktionary-logo.svg

Wiktionnaire
(Dictionnaire universel)
Les définitions

Wikiversity-logo.svg

Wikiversité
(Ressources pédagogiques)
Cours

Wikibooks-logo.png

Wikilivres
(Textes et manuels)
Livres

Wikiquote-logo.svg

Wikiquote
(Recueil de citations)
Cycliste

Wikinews-logo.svg

Wikinews
(Actualités)
Les nouvelles