Sebring International Raceway

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sebring International Raceway
Sebring International Raceway
Caractéristiques générales
Lieu Sebring
Comté de Highlands
Drapeau de la Floride Floride
Drapeau des États-Unis États-Unis
Coordonnées 27° 27′ 17″ nord, 81° 20′ 54″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Floride
(Voir situation sur carte : Floride)
Sebring International Raceway
Géolocalisation sur la carte : États-Unis
(Voir situation sur carte : États-Unis)
Sebring International Raceway
Homologation FIA Grade 2
Sens Horaire
Événements
12 Heures de Sebring
1 000 Miles de Sebring
Dimensions
Nombre de virages 17
Longueur 6,019 km (3,74 mi)
Meilleur tour (pole 2019)
Temps min 40 s 124[1]
Pilote Drapeau : Espagne Fernando Alonso
Écurie Toyota TS050 Hybrid

Le Sebring International Raceway est un circuit automobile situé à Sebring, en Floride, aux États-Unis. S'y court les 12 Heures de Sebring, une épreuve de l'United SportsCar Championship.

D'une longueur de 6,019 km, il comprend dix-sept virages, avec de longues lignes droites. Une partie du circuit utilise encore aujourd'hui les pistes d'atterrissage faites de plaques de béton de l'ancien aéroport militaire. Un hôtel est situé sur le site même.

En raison du climat confortable de la Floride en hiver, de nombreuses équipes Nord-américaines, dont l'IndyCar Series, utilisent le circuit pour leurs tests hivernaux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, Sebring était une base d'entraînement des US Army Air Forces. La première course automobile s'y tient la veille du nouvel an 1950, elle rassemble trente voitures.

Le , s'y organise la première édition des 12 Heures de Sebring.

En 1959, s'y tient le premier Grand Prix des États-Unis de Formule 1 inscrit au championnat du monde[2].

Depuis 1997, le circuit est la propriété du Panoz Motor Sports Group.

Vue satellite du circuit actuel.
Le tracé de 1952 à 1966, long de 8,356 km.

Liste des accidents mortels[modifier | modifier le code]

Accidents mortels[3]
Nom Date Qualité Championnat Course Véhicule
Drapeau des États-Unis Bob Goldich 23 mars 1957 Pilote Championnat du monde des voitures de sport 1957 12 Heures de Sebring 1957 Arnolt-Bristol Bolide
Drapeau des États-Unis Edwin Lawrence Pilote Championnat du monde des voitures de sport 1959 12 Heures de Sebring 1959 Maserati 300S
Drapeau des États-Unis Jim Hughes Pilote Championnat du monde des voitures de sport 1960 12 Heures de Sebring 1960 Lotus Elite 14
Drapeau des États-Unis George Thompson Photographe Championnat du monde des voitures de sport 1960 12 Heures de Sebring 1960
Drapeau des États-Unis Willis Edenfield

Drapeau des États-Unis Mark Edenfield

Drapeau des États-Unis Willis Edenfield, Jr.

Drapeau des États-Unis Patricia Heacock

Spectateurs Championnat international des marques 12 Heures de Sebring 1966
Drapeau des États-Unis Bob McLean Pilote Championnat international des marques 12 Heures de Sebring 1966 Ford GT40
Drapeau des États-Unis Manuel Quintana Pilote World Challenge for Endurance Drivers, Endurance Triple Crown 12 Heures de Sebring 1980 Porsche 911
Drapeau des États-Unis Bob Copeman Pilote IMSA 12 Heures de Sebring 1988 Porsche 911 Carrera RSR
Drapeau des États-Unis Mark Kent Pilote IMSA Firestone Firehawk Series Course support des 12 Heures BMW M3 E30

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Le circuit est présent dans les jeux vidéo suivants :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Catherine Vatteoni, « Sebring Qualifications : La Toyota no 8 en pole position, Porsche en tête de la catégorie LMGTE Pro », FIA WEC, (consulté le 6 avril 2019).
  2. (en) The United States Grand Prix (USGP) - Dennis David, Grand Prix History
  3. (en) « Car and truck fatalities by circuit », Motorsport Memorial (consulté le 27 juin 2018)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :