André Lagache

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
André Lagache
André Lagache en 1926.jpg

André Lagache en 1926.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 53 ans)
SatoryVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction
André Lagache, vainqueur de la Coupe des voitures légères sur Chenard et Walker lors de la première Coupe Georges Boillot en 1921.
André Lagache deuxième de la Coupe Georges Boillot 1922, toujours sur Chenard et Walker (et vainqueur de catégorie).
André Lagache, vainqueur pour la seconde fois en 1926 à Boulogne de la Coupe Boillot, toujours sur...
…Chenard et Walcker.

André Lagache, né le à Pantin et mort le à Satory était un ingénieur et un pilote de course automobile français. Il décéda accidentellement à 53 ans alors qu'il habitait à Paris, en essayant un tracteur de sa firme devant les chefs de l'armée à Satory, écrasé par une roue arrière de sa machine qui venait de se renverser[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa carrière en sport automobile s'étale de 1921 (troisième de la Coupe Georges Boillot sur Chenard & Walcker, mais abandon au Grand Prix automobile de la Corse) à 1926 (avec une ultime victoire).

En 1922, il termine premier du difficile parcours du premier Circuit des Routes Pavées, mais les concurrents étant arrivés hors délais dans cette épreuve de régularité, il n'est pas déclaré vainqueur (un sprint final de 500 mètres départage alors les pilotes).

Après avoir fini deuxième de la Coupe G. Boillot en 1922 toujours sur Chenard & Walcker (derrière Paul Bablot), il remporte en tant que chef d'équipe les premières 24 Heures du Mans en 1923 en établissant le record du tour, ainsi que les 24 heures de Spa-Francorchamps en 1925 sur Chenard et Walcker avec René Léonard le patron des essayeurs.

Il a participé aux 24 Heures du Mans en 1924, toujours sur Chenard et Walcker, année où il battit de nouveau le record du tour et, alors qu'il était en tête, il dut abandonner sa voiture ayant pris feu. Il put se consoler en terminant deuxième la même année des 24 Heures de Spa.

Il disputa une troisième fois sur Chenard et Walcker aux 24 heures du Mans en 1925, mais il abandonne encore.

En 1925 (sur Tank L4 1,1 l) puis 1926 (sur L4 1,1 l simple), il remporte enfin la Coupe G. Boillot organisée à Boulogne-sur-Mer (seul double vainqueur de cette épreuve commémorative pour voitures de sport type voiturettes, organisée tout le long des années 1920, la course de 1926 étant tout particulièrement longue, de près de 600 kilomètres) et, il participe également au Grand Prix automobile d'Espagne tourisme de Saint-Sébastien en 1926, finissant second de la course organisée à Guipúzcoa.

Ses six années de carrière se déroulèrent exclusivement au sein de l'entreprise Chenard & Walcker.

Il créé la grande usine de remorques "Lagache et Glaszmann" implantée à Gennevilliers, le tracteur léger avec lourdes remorques et, est l'un des précurseurs en France des freins sur roues avant[2].

Distinction[modifier | modifier le code]

  • Chevalier de la Légion d'Honneur en novembre 1931[3] (promotion du ministère du commerce et de l'industrie).

Notes et références[modifier | modifier le code]

La première voiture victorieuse des 24 Heures du Mans, la Chenard & Walcker Sport no 9 d'André Lagache et René Léonard (le 27 mai 1923, Musée des 24 Heures).
  1. Le Populaire no 5 648, 3 août 1938.
  2. Le Matin no 17 409, 18 novembre 1931, p. 2
  3. Le Petit Parisien no 19 989, 21 novembre 1931, p. 2

Liens externes[modifier | modifier le code]