Jean Michard-Pellissier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pellissier.
Jean Michard-Pellissier
Fonctions
Député

(6 ans 1 mois et 5 jours)
Groupe politique GI
Membre du Conseil constitutionnel

(9 ans)
Prédécesseur Fonction crée
Successeur Pierre Chatenet
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Gap (Hautes-Alpes)
Date de décès (à 67 ans)
Lieu de décès Paris (Seine)
Nationalité française
Parti politique Gauche indépendante
Entourage Avocat
Diplômé de diplômé de l'école libre des sciences politiques
Résidence Hautes-Alpes

Jean Michard-Pellissier est un homme politique français, né le 3 octobre 1909 à Gap (Hautes-Alpes) et décédé le 31 octobre 1976 à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Docteur en droit et diplômé de l'école libre des sciences politiques, il devient avocat à la cour d'appel de Paris[1]. Continuant sa carrière d'avocat, en parallèle de sa vie politique, il sera, en 1970 avocat de la défense lors du procès Guérini[2].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Jean Michard-Pellissier est élu député Gauche indépendante des Hautes-Alpes, de 1936 à 1942, après un premier mandat de conseiller général de la première circonscription de Gap. Durant son mandat, le , il vote les pleins pouvoirs au maréchal Pétain[1]. Au début des années 1950, il se représente aux élections législatives, dans le département de la Gironde, sans toutefois les remporter. Il est, par contre, élu maire de Soulac-sur-Mer, en 1953[1], poste qu'il occupera jusqu'en 1959. De 1959 à 1968, il devient membre du Conseil constitutionnel de 1959 à 1968 (nommé par Jacques Chaban-Delmas). De 1965 à 1971, il sera conseiller municipal à Antibes, puis conseiller au cabinet de Jacques Chaban-Delmas, lors premier ministre[2].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]