Philippe Laudenbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Philippe Laudenbach
Description de cette image, également commentée ci-après
Philippe Laudenbach au Festival de Cannes 2010.
Naissance
Bourg-la-Reine (Seine, France)
Nationalité Française
Décès (à 88 ans)
Toulouse (Haute-Garonne)
Profession Acteur
Films notables Vivement dimanche !
Quelques jours avec moi
Le Radeau de la Méduse
Des hommes et des dieux

Philippe Laudenbach est un acteur français né le à Bourg-la-Reine (Seine) et mort le à Toulouse (Haute-Garonne).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Né le à Bourg-la-Reine, Philippe Laudenbach se forme au Conservatoire national supérieur d'art dramatique.

Carrière[modifier | modifier le code]

Philippe Laudenbach fait ses débuts sur scène dans les années 1960, travaillant à de multiples reprises avec Yves Gasc, Laurent Terzieff ou Robert Hossein.

Alain Resnais lui offre son premier rôle au cinéma en 1962. Il le dirigera de nouveau en 1980 dans Mon oncle d'Amérique, puis dans La vie est un roman.

Dès les années 1980, il devient un second rôle très demandé, dirigé par François Truffaut, Claude Lelouch, Jean-Jacques Beineix, Éric Rohmer, Claude Sautet… Il est surtout connu comme l'avocat (et meurtrier) maître Clément dans Vivement dimanche ! de François Truffaut. Il interprète l'un de ses rôles les plus marquants dans Le Radeau de La Méduse d'Iradj Azimi, aux côtés de Claude Jade et Jean Yanne. Le film a été tourné entre 1987 et 1991. Des obstacles tels que l'ouragan Hugo retarderont le tournage et donc la sortie, qui ne se fera qu’en 1998.

Il reçoit la même année une nomination au Molière du comédien dans un second rôle pour sa prestation dans Le Bonnet du fou de Luigi Pirandello.

En 2010, Xavier Beauvois lui confie le rôle de frère Célestin dans son film présenté à Cannes Des hommes et des dieux, avec Lambert Wilson. Quatre ans plus tard, il joue cette fois le père de Lambert Wilson dans Barbecue. En 2017, c'est Valérie Lemercier qui le choisit comme père dans son film Marie-Francine.

Il prête sa voix pour plusieurs pièces radiophoniques et feuilletons diffusés par France Culture[1], ainsi que pour la narration de quelques documentaires (comme Contre-Histoire de la France outre-mer[2]).

Sa famille annonce sa mort le à l'hôpital Rangueil de Toulouse, à l'âge de 88 ans[3],[4].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Philippe Laudenbach est marié à Francine Walter, comédienne et professeur d'art dramatique au théâtre La Bruyère et au théâtre de l'Atelier.

Neveu de Pierre Fresnay (de son vrai nom Pierre Laudenbach), il est le cousin germain de Roland Laudenbach.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Décoration[modifier | modifier le code]

Nomination[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. comme par exemple en 2019 pour Là-bas d'après Joris-Karl Huysmans
  2. « Contre-Histoire de la France outre-mer », francetvinfo.fr,‎ (lire en ligne)
  3. « L'acteur Philippe Laudenbach est mort à 88 ans », sur Le Parisien, (consulté le )
  4. Jean-François Guyot, « Mort lundi de Philippe Laudenbach », sur Twitter.com, (consulté le )
  5. Décret du 11 novembre 2010 portant promotion et nomination, sur Légifrance, consulté le 23 avril 2024

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :