Stéphan Meldegg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Stéphan Meldegg est un metteur en scène du théâtre privé français, un des plus récompensés aussi. Il est par ailleurs comédien et adaptateur. Il a dirigé le Théâtre La Bruyère à Paris pendant 25 ans (de 1982 à 2007).

Biographie[modifier | modifier le code]

Stéphan Meldegg est né en 1937 à Sárospatak en Hongrie. Il quitte son pays à l'âge de sept ans pour s'installer en Bavière, où il poursuit ses études secondaires à Munich.

En 1957, il émigre au Canada, puis s'inscrit au Stella Adler Studio à New York en 1958. Puis il devient régisseur assistant au Crest Theater de Toronto jusqu'en 1962, année de son installation en France.

Entre 1962 et 1968, il est régisseur général dans différents lieux : Tréteaux de France, Théâtre vivant, T.E.P. Assiste à la mise en scène Raymond Gérôme, François Périer, Guy Rétoré et Jean Vilar. Il fonde son premier lieu, le restaurant-théâtre "Le tripot", en 1969, puis la compagnie du bois lacté en 1971, pour laquelle il fera ses premières mises en scène.

En 1978, il fonde l'A.R.D.T. en compagnie de Jean-Luc Moreau, Jean-François Prevand et Annie Roussillon, puis prend quatre ans plus tard la direction du théâtre La Bruyère, grâce auquel il connaîtra le succès, en accueillant notamment la compagnie Laurent Terzieff.

Après avoir vendu le théâtre La Bruyère en 2006, Stéphan Meldegg a quitté ses fonctions de directeur fin 2007, pour ne plus se consacrer qu'à l'adaptation et la mise en scène.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Metteur en scène
Interprète
Adaptateur

Il a adapté de nombreuses pièces avec sa femme, la comédienne et écrivain Attica Guedj.

  • Audience et vernissage de Václav Havel
  • Petition de Václav Havel
  • Largo Desolato de Václav Havel
  • Albert’s Bridge (Albert et son pont) de Tom Stoppard
  • Jumpers (Les acrobates) de Tom Stoppard, avec Jean-François Prevand
  • The dresser (L’habilleur) de Ronald Harwood
  • Just between ourselves (Entre nous soit dit)Alan Ayckbourn
  • Making it better (C’était bien) de James Saunders
  • Burn this (Brûlez tout) de Lanford Wilson
  • The floating light bulb (L’ampoule magique) de Woody Allen
  • Retreat (Le refuge) de James Saunders
  • Twelve angry men (Douze hommes en colère) de Reginald Rose
  • Pop corn de Ben Elton
  • Elton John’s glasses (Les lunettes d’Elton John) David Farr
  • Love and misunderstanding (De si bons amis) Joe Penhall
  • Un baiser, un vrai de Chris Chibnall
  • L'escale de Paul Hengge

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Prix et nominations[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]