Là-bas (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Là-bas
Image illustrative de l’article Là-bas (roman)
Couverture de la première édition de Là-bas, 1891.

Auteur Joris-Karl Huysmans
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur Tresse & Stock
Lieu de parution Paris
Date de parution 1891
Nombre de pages 443
Chronologie

Là-bas est un roman de Joris-Karl Huysmans paru en 1891. Il occupe une place privilégiée dans son œuvre puisqu'il précède immédiatement sa conversion au catholicisme. Avec ce livre, Huysmans rompt définitivement avec le naturalisme (l'histoire s'ouvre sur une critique en règle de cette école littéraire par le héros) et met en scène pour la première fois le personnage de Durtal, véritable double de l'auteur, qui sera le protagoniste des romans ultérieurs, En route, La Cathédrale et L'Oblat.

Le personnage de l'astrologue Gévingey serait inspiré d'Eugène Ledos[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

Le héros Durtal, un médiocre auteur parisien, écrit une biographie de Gilles de Rais qui fut accusé, au XVe siècle, d'avoir violé et torturé des dizaines d'enfants. Afin de se documenter, Durtal s'entretient avec ses amis d'occultisme, d'astrologie, de spiritisme, de magie et tout particulièrement de satanisme dont il apprend la persistance à l'époque contemporaine. En parallèle il entretient une relation avec une admiratrice, madame Chantelouve, qui se révèle proche d'un chanoine sataniste et lui permet d'assister à une messe noire au moment où il achève son ouvrage.

Éditions[modifier | modifier le code]

  • Joris-Karl Huysmans, Là-bas, Paris, Tresse et Stock, , 15e éd. (1re éd. 1891), 441 p. (lire en ligne).
  • Là-Bas, édition présentée et annotée par Yves Hersant, Paris, Folio Gallimard, 1985, 404 p.
  • Là-Bas de Joris-Karl Huysmans, essai et dossier réalisés par Gilles Bonnet, Paris, Gallimard, Foliothèque, 2004, 209 p., [compte rendu en ligne].
  • Joris-Karl Huysmans (auteur) et Christian Attard (narrateur), litteratureaudio.com, (écouter en ligne) Téléchargement MP3, sous forme de fichiers séparés ou d'archives groupées ; durée : 12 h 20 min environ.

Adaptation musicale[modifier | modifier le code]

En 2013, Will Z. du groupe Cosmic trip machine adapte en musique Là-bas sur son album 12 Visions.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jules Bois, « Le Miracle à Paris », Le Figaro, supplément littéraire du 19 octobre 1895, p. 166.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Constanze Baethge, « Là-bas : espace de l’impossible. Quand Huysmans abat ses cartes », CRIN 42, Amsterdam / New York, Rodopi, 2003, p. 65-72, DOI:10.1163/9789004333536_007
  • (en) Richard Bales, « Là-Bas : The Apotheosis of the Word », Orbis Litterarum : International Review of Literary Studies, vol. 47, no 2,‎ , p. 209-225 (DOI 10.1111/j.1600-0730.1992.tb01167.x).
  • (it) Anna Bettoni, « Spazi significativi nel romanzo Là-bas di J.-K. Huysmans », Quaderni di Lingue e Letterature, no 11,‎ , p. 5-19.
  • Herman Bossier, Un personnage de roman, le Chanoine Docre de Là-bas de J.-K. Huysmans, Bruxelles / Paris, les Écrits, (1re éd. 1943), 173 p..
  • Arlette Bouloumié, « L'itinéraire de Gilles de Rais : de Champtocé à Orléans et Nantes, vu par Huysmans, Georges Bataille, Vincent Huidobro et Michel Tournier », dans Georges Cesbron (dir.), Loire-littérature : actes du colloque d'Angers du 26 au 29 mai 1988 / [organisé par l']Université d'Angers, Centre de recherches en littérature et linguistique de l'Anjou et des bocages, Angers, Presses de l'Université d'Angers, , 755 p. (ISBN 2-903075-38-7), p. 129-145.
  • Pierre Brunel, « Huysmans et Là-bas », dans Samuel Lair (dir.), J.-K. Huysmans. Littérature et religion : actes du colloque du Département des lettres de l'Institut catholique de Rennes, [15 décembre 2007], Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Interférences », , 178 p. (ISBN 978-2-7535-0979-5, présentation en ligne), p. 39-50.
  • Per Buvik, « Gilles de Rais, des Esseintes et Durtal », Europe, nos 916-917 « J.-K. Huysmans / Villiers de l’Isle Adam »,‎ , p. 60-69.
  • Alain Clerval, « Huysmans, de la nausée aux diableries », La Nouvelle Revue française, Paris, Gallimard, no 554,‎ , p. 223-232.
  • Jean-Paul Corsetti, « Démons et daïmon dans Là-bas, de Huysmans : les marges du savoir », Dalhousie French Studies, Dalhousie University, vol. 8,‎ , p. 19-35 (JSTOR 40836552).
  • Jean Decottignies, « Là-bas ou la phrase démoniaque de l'écriture », Revue des sciences humaines, Presses universitaires du Septentrion, nos 170-171 « Joris-Karl Huysmans »,‎ , p. 69-79.
  • Jean Decottignies, « Hystérie et décadence », dans Max Milner (dir.), Littérature et pathologie, Paris, Presses Universitaires de Vincennes, coll. « L'Imaginaire du Texte », 1989.
  • Marie-Thérèse Dressay, « Le Satanisme dans Là-bas », dans Pierre Cogny (dir.), Mélanges Pierre Lambert consacrés à Huysmans, Paris, A. G. Nizet, , 334 p. (présentation en ligne).
  • Maurice Dubourg, « Léon Bloy et Là-bas de Huysmans », Les Cahiers, n° 2, 1967.
  • (en) John D. Erickson, « Huysmans' Là-Bas : A Metaphor of Search », The French Review, American Association of Teachers of French, vol. 43, no 3,‎ , p. 418-425 (JSTOR 385500).
  • Bruno Fabre, « Huysmans, biographe de Gilles de Rais », dans Anne-Simone Dufief (dir.), « Plus noble que le roi » : représentations littéraires de la noblesse (journée d'hommage à Alain Néry du ), Angers, Presses de l'Université d'Angers, coll. « Senefiance » (no 60), , 162 p. (ISBN 978-2-915751-44-4).
  • Maurice Garçon, « Comment Huysmans vint à Ligugé », Revue des Deux Mondes, vol. 48, no 4,‎ , p. 901-918 (JSTOR 44850386).
  • Bruno Gelas, « Le satanisme et le roman : Là-bas de Huysmans », dans Massimo Introvigne et Jean-Baptiste Martin (dir.), Le défi magique, vol. 2 : Satanisme, sorcellerie, Lyon, Presses universitaires de Lyon, coll. « Anthropologie », , 364 p. (ISBN 2-7297-0496-5, lire en ligne), p. 271-277.
  • Céline Grenaud, « Là-bas, livre noir de l'hystérie ? Pour une esthétique de la déchirure et de l'inversion », dans Figures et fictions du Naturalisme, coll. Minard : Joris-Karl Huysmans, n° 1, La Revue des Lettres Modernes, 2011.
  • Joris-Karl Huysmans, La magie en Poitou : Gilles de Rais, Ligugé, Imprimerie Saint-Martin, , 28 p. (lire en ligne).
    Réédition : Joris-Karl Huysmans (postface Jérôme Solal), Gilles de Rais : la Magie en Poitou suivi de deux documents inédits, Paris, Éditions Mille et une nuits, coll. « Petite collection » (no 523), , 62 p. (ISBN 978-2-7555-0001-1).
  • Jean Jacquinot, « Les Mémoires d'un touriste source possible de Là-bas : Gilles de Rais héros de roman de Stendhal et de Huysmans », La Tour Saint-Jacques, Paris, Tour Saint-Jacques, no 10 « 1907-1957. Numéro spécial sur J.‑K. Huysmans »,‎ , p. 62-71 (ISSN 0495-9434).
  • Grant E. Kaiser, « Descendre pour monter : la tête en bas de Là-Bas », Mosaic : A Journal for the Interdisciplinary Study of Literature, University of Manitoba, vol. 16, no 4,‎ .
  • Michel Meurger, Gilles de Rais et la littérature, Rennes, Éditions Terre de Brume, coll. « Terres fantastiques », , 237 p. (ISBN 2-84362-149-6, présentation en ligne).
  • Max Milner, « Là-Bas : l'écriture dans le roman », Revue des sciences humaines, Presses universitaires du Septentrion, nos 170-171 « Joris-Karl Huysmans »,‎ , p. 9-20.
  • Max Milner, « Huysmans et la monstruosité », dans Huysmans : une esthétique de la décadence, Paris, Librairie Honoré Champion, 1987.
  • (en) Val Morgan, The Legend of Gilles de Rais (1404-1440) in the Writings of Huysmans, Bataille, Planchon, and Tournier, Lewiston (New York), Edwin Mellen Press, coll. « Studies in French Civilization » (no 29), , XVI-274 p. (ISBN 0-7734-6619-3, présentation en ligne).
  • Vincent Petitjean, « De chair et de saint : Huysmans et Gilles de Rais », dans François Jacob et Pierre Nobel (dir.), Entre dieu et diable : littérature et spiritualité, Paris, L'Harmattan, coll. « Religion et sciences humaines », , 250 p. (ISBN 2-7475-5248-9), p. 227-248.
  • Vincent Petitjean, Vies de Gilles de Rais, Paris, Classiques Garnier, coll. « Perspectives comparatistes » (no 35), , 562 p. (ISBN 978-2-8124-4759-4, présentation en ligne).
  • Julia Przybos, « Un tableau peut en cacher un autre : sur Là-bas de Huysmans », Nineteenth-Century French Studies, University of Nebraska Press, vol. 27, nos 3-4,‎ , p. 384-401 (JSTOR 23537391).
  • (de) Gerhard Regn, « Satanismus als Diskurs : Grenzen der Mimesis und negative ästhetik in Huysmans Là-bas », Zeitschrift für französische Sprache und Literatur, Franz Steiner Verlag, vol. 104, no 3,‎ , p. 269-291 (JSTOR 40618306).
  • Charles Ridoux, « Aspects du Moyen Âge de Huysmans », dans Huysmans à côté et au-delà : actes du colloque de Cerisy-la-Salle, Paris, Vrin, 2001.
  • Philippe Roger, « Huysmans entre Sade et sadisme », dans Huysmans : une esthétique de la décadence, Paris, Librairie Honoré Champion, 1987.
  • André Thérine, « Là-bas », La Tour Saint-Jacques, Paris, Tour Saint-Jacques, no 10 « 1907-1957. Numéro spécial sur J.‑K. Huysmans »,‎ , p. 41-45 (ISSN 0495-9434).
  • Alain Toumayan, La Littérature et la hantise du Mal. Lectures de Barbey d'Aurevilly, Huysmans et Baudelaire, Lexington (Kentucky), French Forum, 1987, 127 p., présentation en ligne.
  • Ieme Van der Poel, « Entre Satan et Charcot : l'imaginaire de l’hystérie chez J.-K. Huysmans », dans Arlette Bouloumié (dir.), Écriture et maladie : « du bon usage des maladies », Paris, Imago, 2003, 352 p., (ISBN 978-2-911416-76-7)
  • Roland Villeneuve, « Huysmans et Gilles de Rais », La Tour Saint-Jacques, Paris, Tour Saint-Jacques, no 10 « 1907-1957. Numéro spécial sur J.‑K. Huysmans »,‎ , p. 56-61 (ISSN 0495-9434).
  • Jean-Michel Wittmann, « Note sur un personnage « diabolique » : Hyacinthe Chantelouve dans Là-Bas de Huysmans », Les lettres romanes, Université catholique de Louvain, vol. 49, nos 3-4,‎ , p. 279-286.
  • (en) Robert Ziegler, « The Literary Experience of History in Huysmans' Là-Bas », West Virginia University Philological Papers, vol. 28,‎ , p. 62-69.
  • (en) Robert Ziegler, « Consumption, Death, and Textual Generation in Huysmans’ Là-Bas », Degré Second : Studies in French Literature, vol. 12,‎ , p. 69-76.
  • (en) Robert Ziegler, « The Holy Sepulcher and the Resurrected Text in Huysmans’ Là-Bas », French Forum, University of Nebraska Press, vol. 24, no 1,‎ .
  • (en) Robert Ziegler, Beauty raises the Dead : Littérature and Loss in the Fin de siècle, Newark / Londres, University of Delaware / Associated University Presses, , 562 p. (ISBN 0-87413-773-X, lire en ligne), « The Artist in Utopia : J.-K. Huysmans’ Là-bas and Octave Mirbeau’s La 628-E8 », p. 114-145.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]