Le Temps des copains

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Temps des copains

Production Telfrance
RTF
Acteurs principaux Claude Rollet
Jacques Ruisseau
Henri Tisot
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine RTF Télévision
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 115
Durée 13 minutes
Diff. originale – 1962

Le Temps des copains est un feuilleton télévisé français en 115 épisodes de 13 minutes réalisé par Robert Guez et diffusé à partir du sur RTF Télévision.

Au Québec, elle est diffusée à partir du à la Télévision de Radio-Canada.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans le train de nuit Marseille-Paris, trois jeunes gens vont faire connaissance : Étienne Chantournel, futur étudiant en médecine, qui vient de La Côte-Saint-Jean, monte à Lyon et rencontre Lucien Gonfaron, attiré (entre autres !) par les Beaux-Arts embarqué à Avignon à l'insu de sa famille et enfin Jean Delabre, fils d'un riche industriel moutardier, qui va intégrer l'école des Sciences-Politiques et se joint aux autres lors de l'arrêt de Dijon.

Ils font connaissance et, arrivés à Paris, décident de chercher ensemble à se loger alors qu'ils s'y prennent au dernier moment, d'où les premiers déboires. Mais Jean a la chance de tomber, au fond d'une cour des beaux quartiers (rue du Bac), sur une caravane qu'il arrive, par des trésors de diplomatie, à louer sur place à son propriétaire, Monsieur Espanet. Cette résidence improbable deviendra la coquille d'un escargot d'amitié, de tendresse et de drames.

Les différences de personnalité des trois garçons, leurs origines sociales et familiales et leurs parcours personnels, leur apprendront à découvrir la société complexe et dure dans laquelle ils sont en train d'entrer et à confronter — souvent avec passion — leurs points de vue, à s'assister mutuellement et à donner une image à la fois chaleureuse et contrastée de la vie étudiante à Paris (Fosse aux astres), au début des années soixante.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre : Le Temps des copains
  • Réalisation : Robert Guez
  • Scénario : Jean Canolle
  • Direction artistique : Philippe Ancellin
  • Photographie : Jacques Loiseleux
  • Son : Didier Fournet
  • Montage : Pierre Houdain
  • Musique : Pauline Campiche
  • Sociétés de production : Telfrance, RTF
  • Pays : Drapeau de la France France
  • Langue : français
  • Format : Noir et blanc - 35mm - 1,33:1 - son mono
  • Nombre d'épisodes : 115 + 1 épisode double (1 saison)
  • Durée : 13 minutes
  • Date de première diffusion :

Distribution[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

  1. La Rencontre
  2. En quête d'un toit
  3. La Crise du logement
  4. Mon royaume pour une caravane
  5. Ripailles chez M. Espannet
  6. L'Affaire du squelette
  7. Les Premiers Émois d’Étienne
  8. Les Encouragements de Michel-Ange
  9. Jean, conseil en séduction
  10. Un rendez-vous raté
  11. L'Arrivée de Judith
  12. Microbe, c'est tout un monde !
  13. Sur le quai
  14. Au Montparnasse
  15. Tout pour l'honneur
  16. Le Duel
  17. Les temps sont durs
  18. Lucien acteur ?
  19. Sacré Baby-sitting !
  20. L'amour est dans l'air
  21. À la recherche de la tendresse perdue
  22. Le Futur de l'art
  23. Le Gai Paris
  24. Tous pour un…
  25. Une carrière d'acteur
  26. La Désillusion
  27. Un monde d'écart
  28. Un bon point
  29. Maryse et son bébé
  30. Théâtre ou Peinture
  31. Le Tableau informel
  32. La Sœur d’Étienne
  33. Les Robes
  34. Le Départ
  35. La Traversée de Paris
  36. Un si beau garçon
  37. La Princesse
  38. Le Palais roulotte
  39. Quais de Seine
  40. La Maison d’Éric
  41. Retour en train
  42. Mélancolie
  43. Hors-jeu
  44. Première
  45. Critiques
  46. Bilan sentimental
  47. Fiasco
  48. La Réussite d’Étienne
  49. Noël
  50. À janvier !
  51. Fin de vacances
  52. Déménagement
  53. Sous les toits de Paris
  54. Nouvelle Organisation
  55. Le Guide
  56. Roméo et Juliette
  57. La Crémaillère
  58. Le Grenier et le Mariage
  59. Chaleur humaine
  60. Betty et Solange
  61. Les Moustaches de Gina
  62. Un petit trou
  63. Lever de soleil
  64. Un repas gratuit
  65. La Bonne Idée
  66. Le Petit Chaperon rouge
  67. Les Maladies nerveuses
  68. Le Couronnement
  69. Séance Photo
  70. Appel de détresse
  71. La Préparation du mariage
  72. Le Mariage
  73. Le Cadeau de noces
  74. Excursion campagnarde
  75. De deux choses l'une
  76. Riquet à la houppe
  77. Cure de simplicité
  78. Un monde superficiel
  79. Le Retour des mariés
  80. Au commissariat
  81. Vial et son football
  82. Waterloo
  83. Cours de culture physique
  84. Les Songes de Maryse
  85. La Fugue
  86. Recherchée par la police
  87. Tante Hélène
  88. Trois connaissances
  89. L'Atelier de Solange
  90. Visite à son père
  91. La Venue de Poupette
  92. Des histoires de filles
  93. Flirt dans le Paris-Dijon
  94. Les Doutes de Maryse
  95. L'Interrogatoire
  96. La Réconciliation
  97. L'Abandon de la tournée
  98. Trois bonnes nouvelles
  99. L'Inauguration
  100. Une soirée révolutionnaire
  101. Le Retour de Mariette
  102. L'Adieu de Mariette
  103. Une lourde tristesse
  104. Deux copains sur trois
  105. Sur un coup de tête
  106. Le ressort est remonté
  107. Un bateau pour les vacances
  108. Le Destin de Jean
  109. Retour d'Amérique
  110. La Vénus d'Arles
  111. Un chic génie
  112. Direction Saint-Tropez
  113. Une nouvelle voiture
  114. L'Heure des adieux
  115. Les Vacances en caravane

Autour de la série[modifier | modifier le code]

Hymne à l'amitié étudiante, cette série est également un témoignage remarquable sur la vie des étudiants parisiens au début des années 1960, collant au quotidien par une chronologie rigoureuse : rentrée universitaire (), vacances de Noël et retour jusqu'aux vacances de Pâques puis d'été qui marquent la fin de l'aventure avec le départ symbolique de la roulotte attelée à l'antique voiture achetée par Jean Delabre.

De même, le réalisme est renforcé par le fait que plusieurs acteurs conservent leur nom (ou prénom) réel, tels Bernard Murat ou Clément Michu.

Le feuilleton eut deux génériques : un chanté et un instrumental.

Pour une fois, ce fut un feuilleton qui inspira une bande dessinée de Paul Gillon, publiée en 1962 dans le Journal de Mickey. La scénarisation était due au créateur de la série télé.

Quatre aventures parurent dans l'hebdomadaire sans qu'elles soient par la suite reprise en albums, sans doute par leur format particulier. Chaque planche s'étale, en effet, sur deux pages du journal donnant en quelque sorte un format à l'italienne.

  1. Les copains en vacances, 17 planches
  2. Lucien et la main verte, 30 planches
  3. Gonfaron-Palace, 36 planches
  4. Les 100 sous de Gonfaron, 32 planches

Suite[modifier | modifier le code]

Le sort en salles Le Temps des copains, le long-métrage de 88 minutes réalisé par Robert Guez, sorte d'épilogue qui suit chaque « copain » dans une tranche de vie : Lucien sous les drapeaux, Jean déserteur malgré lui et Étienne amoureux, fiancé et bientôt marié… à une jolie munichoise.

Les rôles de Madame Chantournel et de Monsieur Delabre sont tenus par des comédiens différents de ceux du feuilleton (Liliane Bert et Claude Piéplu).

Sorties vidéo[modifier | modifier le code]

Le Temps des copains est sorti en coffrets DVD le chez France Télévisions Éditions (2x4 disques).

Contrairement aux VHS parues quelques années plus tôt (montage en continu), les DVD respectent le découpage par épisodes avec génériques de début et de fin. Cette édition offre également en bonus le long métrage sorti en 1963.

Liens externes[modifier | modifier le code]