Ben Gazzara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ben Gazzara
Description de cette image, également commentée ci-après

Ben Gazzara dans les années 1960.

Nom de naissance Biagio Anthony Gazzara
Surnom Ben Gazzara
Naissance
New York, (État de New York), Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité Drapeau : États-Unis Américaine
Décès (à 81 ans)
New York, (État de New York), Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession Acteur
Réalisateur
Scénariste
Films notables Autopsie d'un meurtre
Match contre la vie
Husbands
Meurtre d'un bookmaker chinois
Capone
The Big Lebowski

Ben Gazzara, de son vrai nom Biagio Anthony Gazzara, est un acteur, réalisateur et scénariste américain, d'origine italienne, né le à New York, dans l'État de New York, aux (États-Unis), et mort dans cette même ville le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Ben Gazzara, fils d'Antonio Gazzara, ouvrier de chantier, et d'Angela Cusumano, tous deux originaires de Canicattì dans la Province d'Agrigente, naît à Manhattan à New York où il grandit dans un immeuble de la Première Avenue au niveau de la 29e rue[1]. Il fait ses classes à l'Actors Studio, dans les années 1950, aux côtés de Steve McQueen, de Paul Newman et de James Dean. Ses modèles sont James Cagney, Humphrey Bogart, Montgomery Clift et Marlon Brando. Il débute au théâtre à Broadway en 1956 grâce à Elia Kazan dans La Chatte sur un toit brûlant de Tennessee Williams au côté de Barbara Bel Geddes. Au cinéma, il est révélé au grand public, en 1959, avec Autopsie d'un meurtre de Otto Preminger, il y incarne un militaire douteux accusé de meurtre et défendu par James Stewart.

Dans les années 1960, il remporte un énorme succès avec la série Match contre la vie dans laquelle il interprète un milliardaire atteint d'un mal incurable et qui brûle le reste de sa vie par les deux bouts. Plutôt que de rechercher à tout prix des rôles en or à Hollywood, il privilégiera les cinéastes indépendants, tels : Peter Bogdanovich pour They All Laughed, Saint Jack, et surtout John Cassavetes dont il devient l'acteur fétiche dès 1970 aux côtés de Gena Rowlands et de Peter Falk, dans Husbands, où il joue un quadragénaire enfantin, Meurtre d'un bookmaker chinois, Opening Night :

« J'aime être surpris, me mettre en danger. Avec John Cassavetes, on s'amusait comme des enfants avec un nouveau jouet. Je pouvais laisser libre cours à mon imagination et m'exprimer sans retenue. John a disparu trop tôt. Il a laissé un grand vide jamais comblé. »

Rejeté par les grands studios, John Cassavetes « produisait, écrivait et réalisait lui-même ses films avec passion, acharnement et courage ».

En 1975, Ben Gazzara tient le premier rôle dans Capone de Steve Carver.

En 1981, il interprète un poète alcoolique, inspiré de Charles Bukowski dans Conte de la folie ordinaire de Marco Ferreri[2].

En souvenir de John Cassavetes, mort en 1989, il s'est à son tour lancé en 1990 dans l'aventure de la réalisation avec Au-delà de l'océan (Beyond the Ocean), un voyage dans le rêve d'un homme en quête de sa jeunesse enfouie. Cependant devant la grande difficulté de monter un film et d'obtenir son financement, il se réfugie dans l'écriture, et publie ses mémoires et une fiction se déroulant pendant la Seconde Guerre mondiale.

Son physique particulier lui a d’ailleurs valu de jouer de nombreux rôles de mauvais garçon, de gangster ou de criminel[3], comme en 1998, dans The Big Lebowski, dans un rôle de gangster, chez les frères Coen. En 2011, son dernier rôle est celui d'oncle Giovanni dans Chez Gino de Samuel Benchetrit.

Il meurt le des suites d’un cancer du pancréas, à l'âge de 81 ans[4].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Ben Gazzara a été marié avec Louise Erickson (1951–57), l'actrice Janice Rule (1961–1979) avec laquelle il a eu un enfant, et l'ancien mannequin allemand Elke Krivat (1982-2012).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

1987: Roadster Houston, avec Patrick Swayze

Télévision[modifier | modifier le code]

comme réalisateur[modifier | modifier le code]

comme scénariste[modifier | modifier le code]

Récompenses et Nominations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Emmy du meilleur second rôle masculin de feuilleton ou téléfilm pour Hysterical Blindness.
  • 2005 : Donostio d'honneur (concha d'or) du festival de Saint-Sébastien (53e Donostia) pour l'ensemble de sa carrière.

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]