Jean-Claude Missiaen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Missiaen.
Jean-Claude Missiaen
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (72 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Jean-Claude Missiaen est un critique de cinéma et réalisateur français né en 1946. Il fut également attaché de presse dans le cinéma à ses débuts.

Critique et historien du cinéma[modifier | modifier le code]

Grand passionné de films d’action, il s'intègre dans le groupe des Mac-Mahoniens, chapelle de jeunes critiques cinématographiques qui dans les années ‘1950-’60 hantaient le Mac Mahon, près de la place de l’Étoile : Michel Mourlet, Pierre Rissient, Bertrand Tavernier..

Il commence à écrire en 1963 à la Revue du Cinéma / Image et son. On retrouve ensuite son nom dans les colonnes du Nouveau Cinémonde, des Cahiers du cinéma et de L'Avant-Scène cinéma (1966-1969).

Son premier ouvrage consacré au cinéma, Anthony Mann, paraît en 1964 aux éditions universitaires. Suivront Howard Hawks (1966, éditions universitaires), Jean Gabin (Henri Veyrier, 1977) et Cyd Charisse (Henri Veyrier, 1982).

Théâtre[modifier | modifier le code]

De 1964 à 1967, Jean-Claude Missiaen travaille comme assistant directeur de scène de Raymond Rouleau, Jacques Mauclair et Jean Mercure aux théâtres du Gymnase, de l'Alliance française et Sarah Bernardt.|Attaché de presse = Jean-Claude Missiaen débute comme attaché de presse pour Universal en s'occupant en 1969 de la sortie du film d'Alfred Hitchcock, L'étau. Il sera pendant 7 ans l'attaché de presse de Woody Allen, pendant 8 ans celui de Claude Sautet. Au cours des années 1970, il s'occupe également de films de Federico Fellini, Sergio Leone, Bernardo Bertolucci, François Truffaut, John Sturges, Walter Hill, Milos Forman, John Huston, Joseph Losey, Arthur Penn et Elia Kazan, interprété par Burt Lancaster, Jean Gabin, Alain Delon, Clint Eastwood, Charles Bronson, Yves Montand...

Réalisateur[modifier | modifier le code]

En 1981, Jean-Claude Missiaen écrit le scénario du film Tir groupé qu'il réalise l'année suivante. Prenant de vitesse l'inspecteur Gagnon (Michel Constantin) de la brigade criminelle, Antoine Béranger (Gérard Lanvin) effectue une enquête parallèle pour venger la mort de son amie Carine (Véronique Jannot), assassinée dans le RER par trois loubards. Le film sort en septembre 1982 et totalise 1 344 411 spectateurs. Tir groupé est ensuite nominé trois fois aux Césars et reçoit le prix de la presse étrangère.

Il réalise ensuite deux autres films policiers, Ronde de nuit (1984) avec Gérard Lanvin, Eddy Mitchell et Lisette Malidor, puis La Baston (1984) interprété par Robin Renucci et Véronique Genest.

À la télévision, Jean-Claude Missiaen a mis en scène Les Hordes (1991), série culte de politique-fiction d’une durée de six heures, ainsi que Goupil voit rouge avec Victor Lanoux (1993, série Renseignements généraux).

Pour la chaîne CBS, il coécrit et réalise Picture Perfect (1993), interprété par Mark Hamill.

Dans la seconde moitié des années 1990, il réalise pour France 3 une série de portraits d’acteurs : Jean Gabin, Lino Ventura, Romy Schneider, Bourvil, Louis de Funès.

Jean-Claude Missiaen travaille à l'automne 2015 sur la préparation d'un nouveau long métrage.

Suppléments DVD[modifier | modifier le code]

Il intervient régulièrement pour parler d'Anthony Mann, Burt Lancaster, Alan Ladd, René Clément, Martine Carol, Raoul Walsh, Alfred Hitchcock, Michael Curtiz, Claude Sautet, André Cayatte... sur les suppléments Blu-ray et DVD de classiques du cinéma américains et français édités par Sidonis, Wild Side, Gaumont, Filmedia, Studiocanal...

Filmographie[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1964 : Anthony Mann, Éditions universitaires,
  • 1966 : Howard Hawks, Éditions universitaires,
  • 1977 : Jean Gabin, avec Jacques Siclier, Henri Veyrier,
  • 1979 : Cyd Charisse. Du ballet classique à la comédie musicale, Henri Veyrier,

Lien externe[modifier | modifier le code]