Thomas Gilou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Thomas Gilou
Thomas Gilou 2012.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Père
Albert Édouard Gilou (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Parentèle
Blaise Cendrars (grand-père)Voir et modifier les données sur Wikidata

Thomas Gilou, né le à Boulogne-Billancourt, est un réalisateur et scénariste français qui a connu de grands succès commerciaux avec notamment La Vérité si je mens ! et ses suites.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Petit-fils de Blaise Cendrars et fils de Miriam Gilou-Cendrars[1], il a une fille Sarah, franco-chilienne[2], la street-artiste[3] Zaretah Mostaza[4],[5].

Formation[modifier | modifier le code]

Il connaît son premier succès en 1986 avec son premier long métrage Black Mic-Mac, interprété par Jacques Villeret et Isaach de Bankolé, ce dernier remportant le César du meilleur espoir masculin. Il tourne ensuite Raï, en 1995 avec Tabatha Cash, Samy Naceri et Manu Layotte. Le film remporte le Léopard d'or et le Léopard d’interprétation au festival international de Locarno.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1997, il réalise La Vérité si je mens ! qui réalise cinq millions d'entrées en France. puis en 1999, Chili con carne, avec Antoine de Caunes et Gilbert Melki qui ne remporte pas le même succès que le précédent. Deux ans plus tard, il réalise La Vérité si je mens ! 2, qui rassemble huit millions de spectateurs puis trois documentaires pour la télévision, dont Paroles d'étoiles. En 2007, il réunit Gérard Depardieu et Nathalie Baye dans la comédie dramatique Michou d'Auber qui obtient près de un million d’entrées . En 2009, il sort Victor joué par Pierre Richard et retrouve l'équipe de comédiens de La Vérité si je mens ! avec un troisième volet, La Vérité si je mens ! 3 qui totalise plus de 4 600 000 entrées[6]. En 2022, il réalise Maison de Retraite, avec Kev Adams, Gérard Depardieu qui totalise plus de deux millions d’entrées.

Engagement[modifier | modifier le code]

En 2017, lors de l'Élection présidentielle française de 2017, il signe la tribune des : Cinéastes, nous nous engageons contre le FN et son idéologie mortifère qui menacent les arts et la France, dans le Huffington Post[7].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Longs métrages cinéma[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Box-office Thomas Gilou[8]
Film Année Box-office
La Vérité si je mens ! 2 2001 7 826 393 entrées
La Vérité si je mens ! 1997 4 921 478 entrées
La Vérité si je mens ! 3 2012 4 613 791 entrées
Maison de retraite 2022 2 009 803 entrées
Black Mic-Mac 1986 1 228 154 entrées
Michou d'Auber 2007 977 107 entrées
Victor 2009 147 315 entrées
Chili con carne 1999 144 013 entrées
Raï 1995 127 675 entrées

Moyen métrage[modifier | modifier le code]

  • 1979 : Général Lee et ses Teddy Boys (documentaire) sélection festival Cinéma du Réel et sa rétrospective Festival de Cannes 1980

Court métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :