Rémi Waterhouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Waterhouse.
Rémi Waterhouse
Naissance
Boulogne-Billancourt, France
Nationalité Drapeau de la France France
Décès
(à 58 ans)
Paris, France
Profession Réalisateur, scénariste et acteur

Rémi Waterhouse est un scénariste, adaptateur, dialoguiste et réalisateur français né le [1] et mort le [2],[3],[4]. Il est le petit-fils de Jacques-Bernard Brunius, écrivain, critique, scénariste, réalisateur et comédien, proche du mouvement surréaliste et du groupe Octobre.

Biographie[modifier | modifier le code]

La carrière de Rémi Waterhouse commence avec Yannick Bellon, qui est de sa famille et apparaît dans Jamais plus toujours (1976). Puis, il coécrit le scénario de La Triche (1983) de Yannick Bellon, mais aussi Les Enfants du désordre (1989), puis L'Affût (1991).

En 1994, il débute sa carrière de réalisateur avec un film basé sur un scénario co-écrit avec Éric Vicaut, médecin dans la vie et coauteur de tous ses films. Le film s'appelle Ridicule. Le scénario, d'une grande qualité, est remarqué par plusieurs producteurs.

Ces derniers comprennent vite qu'ils ne pourront jamais financer le film si Rémy, un inconnu, se trouve aux commandes: les chaînes de télévision et les distributeurs ne suivent pas.

C'est alors que Gilles Legrand et Frédéric Brillion qui était à la tête d'une petite maison de production indépendante, Epithète Films, lui proposent de produire le film, mais avec un autre réalisateur aux commandes, en échange de quoi ils lui garantissent de produire son prochain projet, avec un budget plus serré, et donc plus facile à financer pour un premier long métrage.

Rémi Waterhouse accepte. Ridicule est proposé à Patrice Leconte via Philippe Carcassonne. Epithète finance le film sans la moindre difficulté. Il sera couronné par 4 Césars dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur.

Rémi Waterhouse, qui avait déjà réalisé La Conquête des étages, son premier court métrage, signe son premier long métrage en qualité de réalisateur en 1999 avec Epithète Films, Je règle mon pas sur le pas de mon père, avec Jean Yanne et Guillaume Canet.

Pour son deuxième film, Gilles Legrand propose à Rémi Waterhouse l'écriture d'un scénario sur les déboires des syndicats de copropriété. Mais les versions du scénario ne convainquent pas les producteurs et Rémi décide de proposer son film chez Magouric productions. En 2002, sort Mille millièmes, portrait d'une copropriété parisienne, avec Jean-Pierre Darroussin et Patrick Chesnais.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]