Jorge Lavelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jorge Lavelli
Jorge Lavelli.JPG
Jorge Lavelli en 1982
Biographie
Naissance
Nationalités
Activité
Autres informations
Distinctions

Jorge Lavelli est un metteur en scène de théâtre et d'opéra argentin né à Buenos Aires en 1932. Venu en France en 1960 comme boursier du fonds national des arts de son pays pour suivre les cours de l'école Charles Dullin et de l'école Jacques Lecoq, il y a fait presque toute sa carrière. Il a été naturalisé français en 1977.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1961, il rejoint le Théâtre des Nations, à Paris. En 1963 il participe au concours national des jeunes compagnies avec sa mise en scène de Le Mariage de Witold Gombrowicz[1], pour laquelle il obtient le grand prix. Ses premières réalisations, plus spécialement orientées vers un théâtre de recherche et de création, explorent le répertoire contemporain. Ainsi, il introduit en France tout le théâtre de Gombrowicz, crée pratiquement toutes les pièces de Copi et dirige les nouvelles pièces d'Arrabal, Obaldia, Handke, Fuentes, Pinter, Rezvani, Athayde... En 1969, il crée au Festival d'Avignon une première forme de « théâtre musical » avec Orden, de Pierre Bourgeade et Girolamo Arrigo. Il initie ainsi un autre pan de son travail, consacré à l’opéra. Directeur fondateur du Théâtre national de la Colline à Paris de 1987 à 1996, il choisit de le consacrer à la découverte et à la création d’auteurs du XXe siècle.

Jorge Lavelli est fait Chevalier de l’Ordre national du Mérite en 1992, nommé commandeur dans l’Ordre des Arts et des Lettres en 1993. En 1994, il reçoit le titre de Chevalier de la Légion d'honneur. Le , Catherine Tasca, Ministre de la Culture et de la Communication, lui remet les insignes d'Officier de l'Ordre national du Mérite. Le , Frédéric Mitterrand Ministre français de la Culture et de la Communication, lui remet les insignes de Commandeur de l'ordre national du Mérite.

Opéra[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

1963-1987[modifier | modifier le code]

Théâtre national de la Colline 1987-1996[modifier | modifier le code]

Depuis 1996[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Texte adapté par Coucou Chanska et Georges Sidre sur une musique de Diego Masson et une mise en scène de Jorge Lavelli, représenté au théâtre Récamier. Critique de cette création par Bernard Dort dans Théâtre populaire no 53, 1er trimestre 1964, p. 124-129
  2. Décret du 14 novembre 2011 portant promotion et nomination
  3. Archives des nominations et promotions dans l'ordre des Arts et des Lettres.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dominique Nores et Colette Godard, Lavelli, Christian Bourgois, 1971
  • Alain Satgé et Jorge Lavelli, Lavelli, opéra et mise à mort, Fayard, 1979
  • Alain Satgé, Lavelli, la ópera, la vida y la muerte, Emecé Editores, Buenos Aires, 1981
  • José Tcherkaski, El teatro de Jorge Lavelli. El discurso del gesto, éditions Belgrano, Buenos Aires, 1983
  • Alain Satgé et Jorge Lavelli, Des années soixante aux années Colline, un parcours en liberté, PUF, 1996
  • Jorge Lavelli, Delphine Salkin, Jorge Lavelli, maître de stage, Centre international de formation en arts du spectacle, Lansman, 2002
  • José Tcherkaski, Calderón según Lavelli (Buenos Aires, Madrid 2005), Complejo Teatral de Buenos Aires, Editorial Losada, 2006.
  • Jorge Lavelli (dir.), La hija del aire de Pedro Calderón de la Barca, Edición Teatro Español, 2006, Madrid

Liens externes[modifier | modifier le code]