Caroline Huppert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Caroline Huppert
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Autres informations
Distinction
Caroline Huppert en 2016.

Caroline Huppert est une réalisatrice et scénariste française, née le dans le 16e arrondissement de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et formation[modifier | modifier le code]

Caroline Huppert naît le dans le 16e arrondissement de Paris du mariage de Raymond Huppert, industriel, et d'Annick Beau ; elle est la sœur de Rémi Huppert, Jacqueline Huppert-Laufer, Élisabeth Huppert et Isabelle Huppert[1].

Après des études secondaires au lycée de Saint-Cloud, Caroline Huppert intègre la faculté des lettres de Nanterre, puis celle d'Aix-en-Provence, où elle obtient une licence d'histoire et géographie[1].

Parallèlement, elle est admise au Centre de formation des journalistes (CFJ), et à l'École des Beaux-Arts de Paris. Elle fait également partie de la troupe de théâtre universitaire de l'École HEC à Jouy-en-Josas.

Elle est la mère de trois enfants : Justine Heynemann Banes, Baptiste Heynemann, et Paola Debiasi[1].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Après avoir fait de la figuration sur un film de Jean-Luc Godard (Tout va bien, avec Yves Montand et Jane Fonda), elle privilégie une formation qui va la conduire à la mise en scène de théâtre et à la réalisation de films: scripte ou assistante de Claude Sautet (César et Rosalie, 1972), de François Leterrier (Projection privée, 1973), de Marcel Carné (La Merveilleuse Visite, 1974), de Liliane de Kermadec (Aloïse, 1975), de Bertrand Tavernier (Le Juge et l'Assassin, 1976), et de Volker Schlöndorff (Un amour de Swann, 1984).

Elle met en scène un premier spectacle produit en famille : La Véritable Histoire de Jack l'Éventreur (auteur : Élisabeth Huppert, metteur en scène et décoratrice : Caroline Huppert, interprètes : Élisabeth et Isabelle Huppert). Cette comédie se joue à guichet fermé durant un an au Sélénite, un café-théâtre du quartier de l'Odéon à Paris. Forte de ce succès, elle crée une compagnie théâtrale (La Compagnie du Manoir) avec laquelle elle produit et met en scène plusieurs spectacles.

En 1979, elle réalise son premier téléfilm : Madame Sourdis avec, dans le rôle-titre, Nathalie Baye. Il sera suivi de nombreuses fictions, films, reportages ou documentaires, pour lesquels lui ont été attribués plusieurs prix ou distinctions.

Elle a travaillé avec de nombreux comédiens : Patrick Chesnais (Les Amoureux), André Dussollier et Christine Pascal (Elle voulait faire du cinéma), Isabelle Huppert et Niels Arestrup (Signé Charlotte), Emmanuelle Béart (Marie-Antoinette), Nicole Garcia (L'Apprentissage de la Ville), Véronique Genest (Julie Lescaut), Ludmila Mikaël (L'Inventaire), Isabelle Carré (Viens jouer dans la cour des grands), Pierre Arditi et Jean-François Stévenin (J'ai deux amours), Rohmane Bohringer et Julie Depardieu (Deux femmes à Paris), Didier Bezace et Danièle Lebrun (La Liberté de Marie), Macha Méril et Françoise Fabian (Mademoiselle Gigi), Florence Pernel et Olivier Marchal (Éliane), Élodie Navarre et Louis Velle (Les Châtaigniers du Désert), Yannick Renier, Raphaëlle Agogué et Agathe Bonitzer (Climats), Marina Hands et Hafsia Herzi (Pour Djamila), Marianne Basler et Bruno Wolkowitch (Un père coupable).

Elle est vice-présidente de la SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques). Elle a été présidente du FIPA (Festival International de Programmes Audiovisuels), vice-présidente de la Société des réalisateurs de films (SRF), et présidente de la MACD (Mutuelle des Auteurs et Compositeurs Dramatiques). Elle a siégé au sein de nombreux jurys de festivals de télévision et a enseigné au Conservatoire national d'art dramatique (CNAD).

Caroline HUPPERT 2018.jpg

Filmographie[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Réalisatrice[modifier | modifier le code]

Scénariste ou co-scénariste[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Scénariste et réalisatrice[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Mise en scène[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

En , elle est promue au grade de commandeur dans l'ordre des Arts et des Lettres au titre de « Metteur en scène, scénariste, réalisatrice de films »[2].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Who's Who in France, édition 2015, page 1161.
  2. « Nominations ou promotions dans l'ordre des Arts et des Lettres juillet 2010 », sur le site du ministère de la Culture (consulté le ).