Jean-Pierre Améris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Pierre Améris
Description de cette image, également commentée ci-après
Jean-Pierre Améris en 2011 au festival du film de Cabourg
Naissance (56 ans)
Lyon
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Réalisateur
Films notables Les Émotifs anonymes

Jean-Pierre Améris est un réalisateur français, né le 26 juillet 1961 à Lyon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'IDHEC, Jean-Pierre Améris réalise en 1987 trois courts métrages, parmi lesquels Intérim, qui lui vaudra l'année suivante le Grand Prix du Festival de Clermont-Ferrand. En 1992, il met en scène son premier long, Le Bateau de mariage, l'histoire d'un instituteur sous l'Occupation. Le film obtient le Prix de la jeunesse au Festival de Tübingen.

Jean-Pierre Améris alterne ensuite entre fictions et documentaires, avant de réaliser Les Aveux de l'innocent, primé plusieurs fois au Festival de Cannes en 1996 : Prix de la Semaine de la critique, Prix de la Jeunesse et Grand Rail d'or. Cinq ans plus tard, il obtient la coquille d'argent (Prix de la mise en scène) au Festival de San Sebastián et l'étoile d'or (Meilleur acteur pour Jacques Dutronc) au Festival international du film de Marrakech avec C'est la vie.

En 2004, Poids léger est présenté dans la section Un certain regard au Festival de Cannes.

En 2007, Maman est folle obtient quatre prix, dont le Grand Prix et le prix du meilleur scénario, au Festival de la fiction TV de La Rochelle, et, en 2009, le Prix du Meilleur Film TV décerné par le Syndicat de la Critique Cinématographique Française.

En 2012, le film Les Émotifs anonymes est récompensé d'un Magritte du meilleur film en coproduction.

En 2012, L'Homme qui rit, est présenté en film de clôture du Festival de Venise.

En 2014, Marie Heurtin, est récompensé du Prix Variety au Festival de Locarno.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Améris, présentant en avant-première son film Je vais mieux, le .

Prix de la Semaine de la Critique, Prix de la jeunesse Cannes 1996 pour Les aveux de l'innocent

Magritte du meilleur film étranger pour Les émotifs anonymes 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :