À fond (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un film <adj> image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un film français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir À fond (homonymie).
À fond
Réalisation Nicolas Benamou
Scénario Nicolas Benamou
Frédéric Jardin
Fabrice Roger-Lacan
Acteurs principaux
Sociétés de production Chic Films, La Petite Reine
Pays d’origine Drapeau de la France France
Durée 91 minutes
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

À fond est un film français réalisé par Nicolas Benamou, sorti en 2016.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Départ en vacances. Tom, chirurgien esthétique, époux de Julia, père de Lison et Noé, a tout prévu pour optimiser le voyage et profiter de sa nouvelle Medusa, une voiture sophistiquée qu'il vient de s'offrir. On sonne. Ben, son père, les rejoint et c'est le début d'une illustration de la loi de Murphy. S'en suit un road-movie, sur autoroute, avec pour cause le blocage du régulateur de vitesse.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Les producteurs du film envisageaient initialement de tourner une grande partie du film avec des fonds verts mais, face à l'insistance de Nicolas Benamou, le film a finalement été tourné en prise de vues réelles.

La tâche de la production fut cependant ardue, l'intrigue nécessitant de nombreux kilomètres d'autoroute. Un accord fut tout de même très vite conclu pour l'utilisation d'une tronçon d'autoroute en Macédoine pour les scènes les plus complexes, mais l'accord fut plus compliqué à obtenir auprès des autorités compétentes françaises. Les sociétés d'exploitation des autoroutes d'Île-de-France et du Centre donnèrent tout d'abord leur accord mais, alors que le plus dur était fait, les services préfectoraux ont du mettre leur véto sur le projet pour des raisons de sécurité.

Reporter le tournage étant exclu, la production parvint à trouver un accord avec la Macédoine pour y tourner pendant 10 semaines (en lieu et place des 3 initialement prévues). Ce bouleversement de planning a toutefois posé quelques problèmes. Valérie Bonneton, qui devait incarner Julia, doit abandonner le film en raison de cette délocalisation. Elle est dès lors remplacée par l'humoriste Caroline Vigneaux, moins connue du grand public.

L'autre problème concerne la population macédonienne, plutôt agacée à l'idée de voir plusieurs axes autoroutiers fermés pendant la période estivale. Suite à une conférence de presse publique, le problème est cependant résolu et la production parvient à obtenir les autorisations officielles nécessaires.

Enfin, signalons également que la production a du acheminer un hélicoptère français sur le tournage en Macédoine. Le pays ne disposant que d'appareils anciens, il était impossible au pilote d'assurer une parfaite sécurité dans ces conditions[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. [xls] Liste de films agréés sur le site du CNC (onglet 2015, case E8).
  2. Christophe Narbonne, « A fond - Itinéraire bis », Première n°474,‎ novembre-décembre 2016, p. 24-25

Liens externes[modifier | modifier le code]