Mačva (district)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mačva.

Mačva
Administration
Pays Drapeau de la Serbie Serbie
Villes
ou municipalités
Bogatić
Šabac
Loznica
Vladimirci
Koceljeva
Mali Zvornik
Krupanj
Ljubovija
Démographie
Population 297 778 hab. (2011)
Densité 91 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 45′ 21″ nord, 19° 41′ 38″ est
Superficie 326 800 ha = 3 268 km2
Localisation
Localisation de Mačva
Localisation du district de Mačva en Serbie

Le district de Mačva (en serbe : Mačvanski okrug ; en serbe cyrillique : Мачвански округ) est une subdivision administrative de la République de Serbie. Au recensement de 2011, il comptait 297 778 habitants[1]. Le centre administratif du district de Mačva est la ville de Šabac.

Le district est situé à l’ouest de la Serbie, dans la région géographique de Mačva

Municipalités du district de Mačva[modifier | modifier le code]

Nom Superficie
(en km²)
Population 2002[2] Population 2011[1] Statut
Bogatić 384 32 990 28 879 Municipalité
Vladimirci 338 20 373 17 291 Municipalité
Koceljeva 257 15 636 13 155 Municipalité
Krupanj 342 20 192 17 398 Municipalité
Loznica 612 86 413 78 788 Ville
Ljubovija 356 17 052 14 424 Municipalité
Mali Zvornik 184 14 076 12 496 Municipalité
Šabac 795 122 893 115 347 Ville
Total 3 268 329 625 297 778

Autre[modifier | modifier le code]

La région de Šabac comporte des monuments célèbres ; certains sont dédiés aux événements de l’histoire du peuple serbe, comme le Monument en l’honneur de Karageorges et des Héros serbes de la première révolte contre les Turcs ou le Musée de la bataille de Mišar ; mais on y trouve aussi le palais du roi Stefan Milutin et la forteresse médiévale du mont Cer.

Non loin de Loznica se trouve le village de Tršić, qui vit naître Vuk Stefanović Karadžić, le grand réformateur de la langue serbe. Le monastère de Tronoša remonte à la dynastie des Nemanjić ; ce monastère, grâce à ses moines copistes, a joué un rôle important dans la préservation de la culture serbe.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr + en) « Livre 20 : Vue d'ensemble comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991, 2002 et 2011, données par localités) » [PDF], Pages du recensement de 2011 en Serbie - Institut de statistique de la République de Serbie, (consulté le 23 septembre 2015)
  2. (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]