Prudhomat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Prudhomat
Prudhomat
Le château de Castelnau-Bretenoux
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lot
Arrondissement Figeac
Canton Cère et Ségala
Intercommunalité Communauté de communes Cère et Dordogne
Maire
Mandat
Francis Ayroles
2014-2020
Code postal 46130
Code commune 46228
Démographie
Population
municipale
723 hab. (2015 en augmentation de 0,98 % par rapport à 2010)
Densité 58 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 53′ 59″ nord, 1° 48′ 49″ est
Altitude 158 m
Min. 120 m
Max. 267 m
Superficie 12,39 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lot

Voir sur la carte administrative du Lot
City locator 14.svg
Prudhomat

Géolocalisation sur la carte : Lot

Voir sur la carte topographique du Lot
City locator 14.svg
Prudhomat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Prudhomat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Prudhomat
Liens
Site web http://www.prudhomat.fr/public/

Prudhomat est une commune française, située dans le département du Lot en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située en limite du Quercy, près du département de la Corrèze sur la Dordogne à la confluence avec les rivières, la Bave, le Mamoul et la Cère.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Prudhomat[1]
Tauriac Girac Bretenoux
Gintrac Prudhomat[1] Saint-Michel-Loubéjou
Loubressac Autoire

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Prudhomat (en occitan Prudomat) est basé sur le français prud'homme qui désigne ici une communauté de bourgeois élus qui contrôlent la police et les voies de communications[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[3]
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1792 Jean-baptiste Gindre    
1792 1793 Pierre Labrunie    
1793 1795 Claude-louis Rougie    
1795 1801 Jean-baptiste Gindre    
1801 1812 Bruno Rougie    
1812 1812 Antoine Faure De Viroles    
1813 1819 Jean-baptiste Mage    
1819 1840 Justin Rougie    
1840 1846 Pierre Sales    
1846 1869 Philippe Soulhe    
1869 1881 Eugène Baveret    
1881 1884 Louis Gindre    
1884 1887 Louis Pomarel    
1887 1888 Pierre Ayroles    
1888 1892 Gustave Baveret    
1892 1896 Louis Gindre    
1896 1904 Sylvain Faure    
1904 1914 Louis Gindre    
1914 1945 Justin Jammes    
1945 1968 Maurice Roudez    
1969 1971 Marcel Dumas    
1971 2001 Guy Mejescazes    
2001 en cours Francis Ayroles    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population

effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2015, la commune comptait 723 habitants[Note 1], en augmentation de 0,98 % par rapport à 2010 (Lot : -0,67 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
780762751820855875908888850
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
911873843780808765800767764
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
772722683644594563550509502
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
490472466545594648674728723
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Viticulture : Coteaux-de-glanes

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Vie locale[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Regroupement pédagogique intercommunal formé entre Saint-Michel-Loubéjou et Prudhomat

Sports[modifier | modifier le code]

Championnat d'Europe d'aéroglisseurs les 17 et 18 juillet 2010[12] organisés par le club Quercy Aéroglisseurs

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Gaston Bazalgues, À la découverte des noms de lieux du Quercy : Toponymie lotoise, Gourdon, Éditions de la Bouriane et du Quercy, , 127 p. (ISBN 2-910540-16-2), p. 118.
  3. « Les maires de Prudhomat », sur Site francegenweb, (consulté le 18 juillet 2018).
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  8. « Château », notice no PA00095185, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 2 décembre 2011.
  9. « Église du château de Castelnau-de-Bretenoux », notice no PA00095187, base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. « Chapelle », notice no PA00095187, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 2 décembre 2011.
  11. « Église Saint-Gilles de Bonneviole », notice no PA00095186, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 2 décembre 2011.
  12. http://www.wmaker.net/mobbe/CHAMPIONNATS-D-EUROPE-D-AEROGLISSEURS-a-PRUDHOMAT-LOT_a1629.html

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :