Liste des seigneurs, comtes et ducs de Châteauroux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vers 937, le seigneur Raoul, dit le Large, ou le Libéral, délaisse son palais de Déols, en raison de l’insécurité, ou pour doter l’abbaye Notre-Dame de Déols fondée en 917 par son père Ebbes (Ebbo) le Noble (?-935 ; x Hildegarde[1] ; Ebbes s'intitulait prince de Déols dans l'acte de fondation, comme avant lui son propre père, le prince Laune de Déols : ?-après 900 ; sa femme serait une Ramnulfide – Arsende – pour expliquer le prénom de leur fils, Ebbes assimilé à Ebles, qui évoque Ebles Manzer), et il fait bâtir une forteresse sur un coteau de la rive gauche de l’Indre. À partir de 1112, ce château fut nommé « château Raoul », en raison du prénom fréquent chez les seigneurs de Déols, qui se transforma en Châteauroux. À l’abri de cet emplacement fortifié naît une bourgade d’artisans et de commerçants. Les seigneurs de Châteauroux sont puissants : leur « principauté » couvre les deux tiers de l’actuel département de l’Indre ; au XIe siècle, ils ont leur propre monnayage.

Barons de Château-Raoul[modifier | modifier le code]

Les premiers personnages ci-dessous sont donnés de père en fils

Le 16 juillet 1497 Charles VIII érige la seigneurie de Château-Raoul en comté, en faveur de Jean V d'Aumont époux de Françoise de Maillé, sœur d'Hardouin X et de François vicomte de Brosse, fille d'Hardouin IX et d'Antoinette de Chauvigny-Châteauroux ci-dessus[2]

Comtes de Château-Raoul[modifier | modifier le code]

Ducs de Châteauroux[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire de la noblesse, contenant les généalogies, l'histoire ...: Volume 5 - François-Alexandre Aubert de La Chesnaye-Desbois, Badier - 1864 -

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des seigneurs de Déols de la Foundation for Medieval Genealogy (en), site fmg.ac.
  2. Dictionnaire de la noblesse - page 13