Liste des barons, ducs et marquis de Biron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec le titre anglais de Baron Byron (en).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Biron (Dordogne) et Biron.
Duc de Biron
Image illustrative de l'article Liste des barons, ducs et marquis de Biron
Armes de la famille de Gontaut : Écartelé d'or et de gueules, l'écu en bannière.[1],[2]

Image illustrative de l'article Liste des barons, ducs et marquis de Biron
Dernier titulaire
Armand Louis de Gontaut-Biron

Création 1598 (1re création)
1723 (2e création)
Transmission descendance agnatique du premier duc (1723)
Assis sur Baronnie de Biron, unie aux seigneuries de Montaut et Montferrand.
Type duché-pairie
Premier titulaire Charles de Gontaut-Biron
Dernier titulaire Armand Louis de Gontaut-Biron
Extinction 1798
Résidences château de Biron
Hôtel Biron

Depuis le XIIe siècle, l'aîné de la famille de Gontaut est titré seigneur de Biron, puis baron, marquis ou duc de Biron.

Généralités[modifier | modifier le code]

Le château de Biron, des XIIe et XVIIIe siècles, était le siège de l'une des quatre baronnies du Périgord. Il occupait une position stratégique à la lisière du Périgord et de l'Agenais. Son histoire est intimement liée à la grandeur d'une famille, les Gontaut-Biron, qui tint le fief durant huit-cents ans.

Article connexe : Famille de Gontaut.

Le duché-pairie de Biron est érigé en 1598 à partir de la baronnie de Biron, et des seigneuries de Montaut et de Montferrand, appartenances et dépendances.

En 1723, il est de nouveau érigé à partir des mêmes terres.

Seigneurs de Biron[modifier | modifier le code]

  • avant 1147 : Vital Ier de Gontaut († avant 1147), fils de Gontaldus de Gontaut, seigneur de Biron ;
  • jusqu'en 1154 : Vital II de Gontaut, seigneur de Biron ;
  • en 1154 : Gaston Ier de Gontaut († 1154), son frère cadet, seigneur de Biron et de Badefol ;
  • 1154 à 1236 : Henri Ier de Gontaut, son fils, seigneur de Biron, de Badefol et de Bigarroque ;
  • 1236 à 1251 : Gaston II de Gontaut († 1251), son fils ;
  • 1251 à 1297 : Gaston III de Gontaut († 1297), son fils ;
  • 1297 à 1344 : Pierre Ier de Gontaut ( † 1344), son fils ;
  • 1344 à 1350 : Pierre II de Gontaut († 1350), son fils ;
  • 1350 à 1369 : Pierre III de Gontaut, son fils ;
  • 1369 à 1394 : Gaston IV de Gontaut († 1394), son frère, seigneur de Biron, seigneur de Montaut ;
  • 1394 à 1399 : Amalric de Gontaut († 1399), son fils ;

Barons de Biron[modifier | modifier le code]

Armand de Gontaut, baron de Biron, École française, XIXe siècle.
  • 1399 à 1460 : Gaston V de Gontaut, son frère, baron de Biron ;
  • 1460 à 1481 : Gaston VI de Gontaut (1414-1481), son fils ;
  • 1481 à 1524 : Pons de Gontaut († 1524), son fils, baron de Biron ;
  • 1524 à 1557 : Jean Ier de Gontaut (1502-1557), son fils ;
  • 1557 à 1592 : Armand Ier de Gontaut (1524-1592), son fils, maréchal de France ;
  • 1592 à 1598 : Charles de Gontaut (1562-1602), son fils, baron de Biron, 1er duc de Biron, qui suit.

Duc de Biron (1re création)[modifier | modifier le code]

Marquis de Biron[modifier | modifier le code]

  • 1602 à 1636 : Jean II de Gontaut (+1636), son frère, marquis de Biron ;
  • en 1636 : Henri-Charles de Gontaut (1620-1636), son fils, marquis de Biron ;
  • 1636 à 1700 : François Ier de Gontaut (1629-1700), son frère, marquis de Biron ;
  • 1700 à 1723 : Charles-Armand de Gontaut (1663-1756), son fils, marquis de Biron, puis 2e duc de Biron, qui suit.

Duc de Biron (2e création)[modifier | modifier le code]

  • 1723 à 1733 : Charles-Armand de Gontaut (1663-1756), son fils, marquis de Biron, puis 2e duc de Biron (1723 - recréation pour le petit-neveu du premier duc) et pair de France, marquis de Saint-Geniès, comte de Gurson et du Fleix, baron d'Aymet et de Lévignac, maréchal de France ;
  • 1733 à 1736 : François-Armand de Gontaut (1689-1736), son fils, comte de Gurson et de Fleix, puis marquis de Gontaut, puis 3e duc de Biron (dit « de Gontaut ») (1733 - donation de son père le précédent), baron d'Aymet et de Lévignac ;
  • 1736 à 1739 : Antoine-Charles de Gontaut (1717-1739), son fils, 4e duc de Biron (dit « de Lauzun ») ;
  • en 1739 : Jean-Louis de Gontaut (1692-1772), son oncle, seigneur de Montaut, puis abbé commendataire de Moissac et de Cadouin, 5e duc de Biron (dit « de Lauzun ») ;
  • 1739 à 1788 : Louis-Antoine de Gontaut (1701-1788), son frère, comte de Biron, puis 6e duc de Biron (1739 - donation de son frère le précédent), maréchal de France et colonel des Gardes-Françaises ;
  • en 1788 : Charles-Antoine de Gontaut (1708-1798), son frère, marquis de Montferrand, puis de Gontaut, puis 1er duc de Gontaut, puis 7e duc de Biron ;
Armand-Louis de Gontaut, duc de Biron, général en chef de l'Armée du Rhin (1747-1793), Georges Rouget, 1834.
  • 1788 à 1793 : Armand Louis de Gontaut (1747-1793), son fils, 8e duc de Biron (1788 - démission de son père le précédent), général ;
  • 1793 à 1798 : Charles-Antoine, duc de Gontaut, redevient héritier du titre à la mort de son fils.

Marquis de Biron et de Saint-Blancard[modifier | modifier le code]

  • 1798 à 1817 : Armand-Henri de Gontaut[3] (1746-1826), son cousin, marquis de Gontaut Biron et de Saint-Blancard, 1er comte de Gontaut Biron (1811) ;
  • 1817 à 1851 : Armand II Louis Charles de Gontaut (1771-1851), son fils, marquis de Biron et de Saint-Blancard, membre de la Chambre des pairs (1818) ;
  • 1851 à 1883 : Henri II de Gontaut (1802-1883), marquis de Biron, son fils
  • 1883 à 1939 : Guillaume de Gontaut (1859-1939), son neveu, marquis de Biron (dernier possesseur du château de Biron) ;
  • 1939 à 1970 : Armand III Anne Henri Joseph de Gontaut (1893-1970), son cousin, marquis de Gontaut-Biron, duc de Castellara (titre de Saint-Marin) ;
  • 1970 à 1985 : Arnaud de Gontaut (1897-1985), marquis de Gontaut-Biron, son frère ;
  • 1985 à 2015 : François II de Gontaut, né en 1927, marquis de Gontaut-Biron, son fils.
  • Depuis 2015 : Anne-Charles de Gontaut, né en 1963, marquis de Gontaut-Biron, son fils.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Popoff et préface d'Hervé Pinoteau, Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit : d'après l'œuvre du père Anselme et ses continuateurs, Paris, Le Léopard d'or, , 204 p. (ISBN 2-86377-140-X)
  2. Johannes Baptist Rietstap, Armorial général : contenant la description des armoiries des familles nobles et patriciennes de l'Europe : précédé d'un dictionnaire des termes du blason, G.B. van Goor, , 1171 p. (lire en ligne), et ses Compléments sur www.euraldic.com
  3. On trouve aussi : Jean Armand Louis Alexandre de Gontaut Biron
    Source 
    roglo.eu

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]