Jean II de Sancerre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean II de Sancerre
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Décès
Père
Mère
Marie de Vierzon, Dame de Menetou-Salon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Louise (Joye) de Beaumez (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Louis II de Sancerre
Jeanne de Sancerre (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Blason des Sancerre

Jean II de Sancerre (vers 1260 - 1327) est comte de Sancerre, seigneur de Meillant, Le Pondy et de Charenton-du-Cher. Il est le second fils du comte Jean Ier et de Marie de Vierzon, de Menetou-Salon et de Soesmes [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

La première mention le concernant date du , lorsque le roi d'Angleterre Édouard Ier écrit à Pascal de Ville, maire de Bayonne, de faire arrêter et conduire en Angleterre Jean de Ville, son fils, Pascal, Olivier de Ville et Jean de Sancerre[2].

Jean II devient à son tour comte en 1306 à la mort de son frère aîné Étienne II. Jean édifie une forteresse à Meillant, près de Saint-Amand-Montrond, vers 1300[3].

Jean est emprisonné plusieurs mois dans la tour de Melun pour avoir participé le , jour de la Saint-Denis, en la baronnie de Saint-Verain, sans l'accord du roi Philippe IV le Bel[4], à un duel opposant Erard de Saint Vérain et un seigneur Oudard de Montaigu. Aux côtés d'Erard, Jean II, Dreux de Mellot, seigneur de l'Orne, et Miles de Noyers, maréchal de France, combattit et vainquit le dauphin d'Auvergne, Béraud de Mercoeur, et les trois frères de Vienne.

En 1316, lors de la convocation du ban et de l'arrière-ban du Berry, le comte se rend à Paris à la tête de trente hommes d'armes, c'est-à-dire plus de cent chevaux[5].

Le , l'évêque de Maguelonne demande à Guillaume Durand, évêque de Mende, de le faire indemniser à la suite de violences exercées par des agents royaux et en premier lieu par Jean de Sancerre, lieutenant du sénéchal de Beaucaire[6]. Les victimes obtiennent un arrêt qui leur assure une éclatante réparation. Les coupables, à commencer par Jean de Sancerre, sont déclarés déchus du droit d'occuper désormais un poste dans l'administration royale[7].

Jean II décède en 1327 et est enterré, comme sa première épouse Louise de Baumez, à l'église des Jacobins de Bourges.

Descendance[modifier | modifier le code]

En premières noces, Jean de Sancerre épouse Louise, fille d'Isabeau et de Robert V de Bommiers, Baumez[8], Beaumez[9], fils de Robert IV de Bommiers, seigneur de Mirebeau et de Dame Mahaut de Déols de Châteaumeillant.

Dame de Beaumetz et de Boubers.

La comtesse Louis décède et est inhumée en 1322 en l'église des Jacobins de Bourges.[10]. Leur mariage donne trois enfants :

  • Louis II de Sancerre.
  • Jeanne († v. 1354), x Jean III de Trie (Jean II comme comte de Dammartin).
  • Marguerite de Sancerre, élue abbesse de Charenton dès 1315, († en 1345). Elle défendit avec fermeté les droits de son couvent, même contre les prétentions de sa propre famille. Elle finit par obtenir en 1334 une transaction avantageuse de son frère, Louis, également seigneur de Charenton.

En secondes noces, il épouse Isabeau de Mauvoisin-Rosny en 1323, fille de Gui III (ou V) de Mauvoisin, seigneur de Rosny, et d'Isabeau de Mello, précédemment mariée en 1315 à Jean II, sire de Heilly[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Généalogie Famille de Carné
  2. Nouvelle chronique de la ville de Bayonne, Volumes 1-2, par Jean Baptiste Bailac, disponible sur (fr) Google Books
  3. Loire : autres châteaux de la Loire
  4. La Loire historique, pittoresque et biographique: de la source de ce fleuve a son embouchure dans l'océan, par Georges Touchard-Lafosse, publié par Adolphe Delahays, 1858
  5. Histoire des villes de France, avec une introduction générale pour chaque province publié par Aristide Guilbert - 1845 - p. 199
  6. Biographie de Guillaume Durand (extrait)
  7. Histoire littéraire de la France. 34-37, Suite du quatorzième siècle. Tome 35 / ouvrage commencé par des religieux bénédictins de la Congrégation de Saint-Maur et continué par des membres de l'Institut (Académie des Inscriptions et Belles-Lettres)
  8. http://racineshistoire.free.fr/LGN/PDF/Sancerre.pdf
  9. The House of Blois 3
  10. Louise de Bommiers
  11. detarade.chez.com/fichierC.html -