Fontenilles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fontenille.

Fontenilles
Hôtel de Ville
Blason de Fontenilles
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement Muret
Canton Plaisance-du-Touch
Intercommunalité Communauté de communes de la Gascogne Toulousaine
Maire
Mandat
Fabienne Vitrice
2014-2020
Code postal 31470
Code commune 31188
Démographie
Gentilé Fontenillois, Fontenilloises
Population
municipale
5 755 hab. (2016 en augmentation de 19,82 % par rapport à 2011)
Densité 285 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 33′ 14″ nord, 1° 11′ 30″ est
Altitude Min. 174 m
Max. 280 m
Superficie 20,22 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Fontenilles

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Fontenilles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fontenilles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fontenilles
Liens
Site web Site officiel

Fontenilles (en occitan Fontanilhas) est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Fontenillois.

Histoire[modifier | modifier le code]

Généralités [1][modifier | modifier le code]

L'actuel site de Fontenilles a fait successivement partie intégrante de la province gallo-romaine de la Narbonnaise dès 118 avant J-C, du Royaume de Toulouse entre 418 et 507 après J-C, du Royaume d'Aquitaine aux VI et VIIè siècles, du Comté de Toulouse entre 778 et 1271, puis de la province du Languedoc acté par le Traité de Brétigny, et ce jusqu'en 1469, date à partir de laquelle le roi Louis XI détache notamment la jugerie de Rivière (Montréjeau) de la sénéchaussée toulousaine pour les incorporer au duché de Guyenne dont le comté du Comminges fait alors parti.

Les premières traces de populations répertoriées ne remontent qu'au début de ces temps médiévaux ( Xème siècle ) où Hospitaliers de Malte, moines de Gimont, seigneurs de Verfeil et plus tard seigneurs de La Roche se partageaient terres, droits et taxes sur ces terres du comté de Comminges, auquel appartiendra désormais Fontenilles dès le milieu du XVème siècle et qui en occupera l'extrême nord, entre Armagnac et sa province originelle du Languedoc.

A partir du XIV siècle, les barons de La Roche-Fontenilles s’installent et deviennent les maîtres de la commune et de quelques villages des alentours (Saiguède, Labastidette etc). Ils jouent un rôle important dans les croisades, guerres de religion, épopées napoléoniennes, conflits du XX siècle.

En 1352, Gaillard de La Roche établit le siège de sa juridiction de St Flour à Fontenilles, fait fortifier les murs de la ville et construire son château fort qui sera pillé pendant la Révolution (1793).

En 1483, les habitants reçoivent les premières Coutumes et Privilèges qui seront confirmés en 1556 par Philippe de La Roche-Fontenilles.

Celui-ci, auprès de son beau-père, le Maréchal de Monluc, organisera la défense du pays contre les huguenots en bute avec les instructions de l’Edit de Nantes. Des exploits qui pousseront Louis XIV à ériger la baronnie de Fontenilles en marquisat. Il épousera en seconde noce Paule de Viguier, surnommée « La Belle Paule » par François Ιer, lors de son passage à Toulouse, en 1533.  Exilés en 1793, les seigneurs de La Roche reviendront en France et s’installeront en Picardie (château de Rambures). Dès leur retour, ils accableront les différentes municipalités de procès qui seront les faits marquants de la commune au XIX siècle.De cette noblesse, il ne reste, qu’une pierre tombale en marbre gris dans l’église St Martin, l’hôtel « Belle Paule » (à Toulouse) et quelques structures féodales, aujourd’hui transformées en habitat privé et communal.

Souvent considérée comme gasconne, à tort, puisque sous domination toulousaine depuis l'Empire Romain, et de ce fait, narbonnaise puis languedocienne jusqu'au milieu du XVème siècle ( soit dix siècles de plus que de domination gasconne ), et initialement peuplée de languedociens fuyants la justice toulousaine, Fontenilles n'a exclusivement développé ses échanges commerciaux qu'avec la région toulousaine.



Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom vient de l'occitan « Fontana » : fontaine et du diminutif « ilha », soit « Petites Fontaines ».

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Fontenilles Blason Écartelé : aux 1er et 4e de gueules à la croix alésée d'or, aux 2e et 3e d'azur à trois rocs d'échiquiers d’or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.


Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Toulouse et de l'unité urbaine de Fonsorbes, elle est située dans l espace géographique du Savès, à 21 km au sud-ouest de Toulouse et 16 km au nord-ouest de Muret.

Elle est de plus limitrophe du département du Gers.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Fontenilles est limitrophe de neuf autres communes dont deux sont dans le département du Gers.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par l'Aussonnelle, un affluent de la Garonne.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 2 022 hectares ; son altitude varie de 174 à 280 mètres[2].

Communes limitrophes de Fontenilles[3]
Pujaudran (Gers),
Lias (Gers)
Léguevin La Salvetat-Saint-Gilles
Bonrepos-sur-Aussonnelle Fontenilles[3] Plaisance-du-Touch
Saiguède Saint-Lys Fonsorbes

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 3 500 habitants et 4 999 habitants au dernier recensement, le nombre de membres du conseil municipal est de vingt sept[4],[5].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de la sixième circonscription de la Haute-Garonne de la communauté de communes de la Gascogne Toulousaine et du canton de Plaisance-du-Touch (avant le redécoupage départemental de 2014, Fontenilles faisait partie de l'ex-canton de Saint-Lys).

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1977 2008 Christian Jumel PS Conseiller général
mars 2008 2014 Michel Fuentes PS  
mars 2014 En cours Fabienne Vitrice PS Professeure des écoles

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7]. En 2016, la commune comptait 5 755 habitants[Note 1], en augmentation de 19,82 % par rapport à 2011 (Haute-Garonne : +6,98 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
466475585569581581673687708
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
702721714665687663667637617
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
565560533486412431385375414
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
4265281 2151 7912 2622 9203 3854 5055 546
2016 - - - - - - - -
5 755--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[10] 1975[10] 1982[10] 1990[10] 1999[10] 2006[11] 2009[12] 2013[13]
Rang de la commune dans le département 137 70 66 60 55 55 48 42
Nombre de communes du département 592 582 586 588 588 588 589 589

Economie[modifier | modifier le code]

Contexte général[modifier | modifier le code]

L'agriculture basée sur la culture de céréales (maïs, blé…) a encore une place importante mais tend à diminuer en faveur de zones résidentielles liées à la proximité de l'agglomération toulousaine, beaucoup de fontenillois travaillant dans le secteur aéronautique.

Fontenilles est également le siège social de la marque chaussures du château[14],[15].

Un petit centre commercial "Les Portes du Savès" regroupe la plupart des commerces de proximité nécessaires à la population.

Au 31 décembre 2015, Fontenilles compte 392 entreprises, tout secteur confondu.

Emploi et revenus [16][modifier | modifier le code]

  • En 2016 :
    • 74,6% des actifs de 15 à 64 ans ont un emploi
    • 10,3% sont des étudiants ou stagiaires non rémunérés
    • 4,7% sont inactifs
    • 4,0% sont retraités
  • Le taux de chômage s'établissait en 2016 à 6,4 % de la population active.
    • 29,4% des actifs ont une CSP définie comme professions intermédiaires
    • 25,1% sont catégorisés comme ouvriers
    • 22,4%, employés
    • 15,2% sont cadres
    • 5,9% sont artisans, commerçants, chefs d'entreprise
    • Enfin 2,0% sont agriculteurs
  • La médiane du revenu disponible par unité de consommation ( en euros ) était cette même année de 25.298, ce qui place Fontenilles dans la moyenne haute des communes de Haute-Garonne.

Transports[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les lignes 5, 41 et 43 du réseau Arc-en-Ciel, qui permettent de rejoindre Toulouse et la gare de Muret (ligne D).

  • Par la route :
    • la route nationale 124, voie express, permet de rejoindre Auch vers l'ouest, et l'agglomération toulousaine et son périphérique vers l'est via la sortie 9 "Léguevin-Sud".
    • la route départementale 37 permet la desserte de la commune depuis Léguevin au nord, jusqu'à la sortie 29 sur l' A64 à hauteur de Carbonne, via Saint-Lys.
    • la déviation de Saint-Lys, partiellement achevée entre la D37 et la D632 sur sa partie septentrionale, permettra à terme de rejoindre Fontenilles à Seysses, puis Muret et la sortie 35 de l' A64 en évitant Saint-Lys en se connectant à la D12.
Article détaillé : routes de la Haute-Garonne.

Culture[modifier | modifier le code]

Etablissements[modifier | modifier le code]

Médiathèque, ludothèque, maison des Loisirs.

Associations[modifier | modifier le code]

La ville recense de nombreuses associations évoluant dans les secteurs suivants :

  • Associations Sportives ( football, badminton, tennis, judo, karaté... )
  • Associations de Culture et de Loisirs ( musicales, équestres... )
  • Associations scolaires
  • Associations Sociales, Solidaires et Humanitaires (Amicale 3ème âge, A.M.A.P. ... )

Service public[modifier | modifier le code]

La ville dispose d'une mairie, d'un bureau de Poste, et d'une police municipale ainsi que de plusieurs établissements scolaires.

Santé[modifier | modifier le code]

La ville a mis à disposition de ses administrés une mutuelle communale ( accessible sous conditions ) et accueille également un bureau local de la Mutualité Sociale Agricole.

En outre, un cabinet médical regroupant plusieurs spécialités a ouvert dans la zone commerciale Campariol.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Fontenilles fait partie de l'académie de Toulouse.

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

La collecte et le traitement des déchets des ménages et des déchets assimilés ainsi que la protection et la mise en valeur de l'environnement se font dans le cadre de la communauté de communes de la Gascogne Toulousaine[17].

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Handball (Fontenilles Hand Ball), football (Fontenilles FC) (équipes masculines, féminines et seniors), danse, twirling baton, tennis, rugby à XV, ...

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Gaillard de La Roche (1290-1376) : seigneur de Fontenilles qui établit le siège de sa juridiction de St Flour à Fontenilles, et fera fortifier les murs de la ville et construire un château fort[1].
  • Philippe de La Roche-Fontenilles ( vécu au XVIè siècle ) : baron de Fontenilles qui organisera la défense du pays contre les huguenots en bute avec les instructions de l’Edit de Nantes; des exploits qui pousseront Louis XIV à ériger la baronnie de Fontenilles en marquisat[1].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Fontenilles, aux portes de la Gascogne », Robert Iglesias
  • « L'école autrefois dans le canton de Saint-Lys », Isabelle Caubet
  • « Les moulins de Saint-Lys », Michel Sicard et Guy Jungblut

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Histoire de Fontenilles », sur Ville de Fontenilles (consulté le 4 août 2019)
  2. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  3. Carte IGN sous Géoportail
  4. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  5. http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__MN2014/(path)/MN2014/031/031188.html.
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016)
  11. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  12. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  13. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  14. « Chaussures du Château », sur www.facebook.com (consulté le 4 août 2019)
  15. https://www.societe.com/societe/chaussures-du-chateau-315519157.html
  16. « Insee Fontenilles »
  17. http://www.ccgascognetoulousaine.com/Dechets-Accueil.asp
  18. « Église Saint-Martin », notice no PA00094331, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 6 décembre 2011.