Liste des ducs de Nemours

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Préalablement comté français à la suite de l'acquisition de Philippe le Hardi en 1274, Nemours fut érigé en duché-pairie en 1404 par le roi Charles VI et donné à Charles III le Noble, roi de Navarre, en échange de la ville de Cherbourg qu'il avait rachetée en 1399 à Richard II d'Angleterre.

Seigneurs de Nemours[modifier | modifier le code]

  • 1120-1148 : Orson ou Urs(i)on Ier de Château-Landon, 1er seigneur de Nemours[1],[2], fils du vicomte Foulques de Gâtinais et de Château-Landon[3]. Orson épouse Aveline de Montfaucon-en-Berry dite de Tracy (Treuzy ? ; probablement issue en lignée féminine des Châtillon-sur-Loing-Gien-Donzy : cf. les articles Montfaucon et Renaud — son possible oncle maternel — avec des références). Son père Foulques († ap. 1122, peut-être vers 1147 croisé en Palestine, comme son fils Orson : mais c'est aussi le cas d'Hervé, le fils d'Orson, cela ferait donc trois générations de croisés disparus en Palestine...) était l'arrière-petit-fils d'Hugues du Perche et de Béatrice de Mâcon, comtesse de Gâtinais, car :
    • le 2e fils de Béatrice de Mâcon-Gâtinais et Hugues du Perche, Liétaud Ier de Yèvre († vers 1050), est père de Liétaud II († vers 1082), lui-même père de Foulques, vicomte de Gâtinais et de Château-Landon, et aussi châtelain de Yèvre qu'il doit céder vers 1112 au roi Louis VI. Une femme de Foulques est Biote (= Elisabeth ?) de Rochefort, fille de Gui Ier de Rochefort-Montlhéry, qui semble la mère d'Orson
    • Urson avait pour frères : - Guillaume, souche présumée des vicomtes de Fessard (St-Maurice) ; et - Guy Ier († ap. 1154), vicomte de Château-Landon et du Gâtinais, père du vicomte Guy II († ap. 1179), lui-même père du vicomte Frédéric

La seigneurie de Nemours est vendue par la famille de Nemours-Villlebéon (Philippe III notamment) au roi Philippe III le Hardi en 1274 et 1276. Elle passe donc à la Couronne, et à partir du XVe siècle, le roi, l'ayant érigée en duché en 1404, en apanage de puissants personnages.

Ducs de Nemours (Ancien Régime)[modifier | modifier le code]

Maison d'Évreux-Navarre[modifier | modifier le code]

En 1425, à la mort de Charles le Noble, le duché est saisi par Henri VI, roi de France et d'Angleterre, puis rendu à sa fille Blanche, après hommage le .

En 1442, peu après la mort de Blanche Ire, le roi de France Charles VII, vainqueur des Anglais, réunit Nemours au domaine royal.

Maison de Bourbon[modifier | modifier le code]

mariée en 1429 à Bernard d'Armagnac (14001462), comte de Pardiac.

Créanciers des souverains navarrais, ils entament un procès relatif aux revenus de Nemours.

Maison d'Armagnac[modifier | modifier le code]

Armoiries Armagnac-Pardiac.svg
marié à Louise d'Anjou (1445 † 1477).

En 1477, Jacques d'Armagnac est jugé pour trahison et exécuté sous Louis XI. Ses biens sont confisqués, mais le roi Charles VIII rend Nemours à son fils, Jean d'Armagnac, en 1483.

À sa mort, Nemours revient à la Couronne.

Maison de Foix[modifier | modifier le code]

En 1507, le roi Louis XII le donne à son neveu Gaston de Foix :

À sa mort, Nemours revient à la Couronne.

Maison de Médicis[modifier | modifier le code]

En 1515, le roi François Ier le donne à Julien de Médicis :

À sa mort, Nemours revient à la Couronne.

Maison de Savoie[modifier | modifier le code]

En 1528, le roi François Ier le donne à Philippe de Savoie :

Armoiries Savoie-Nemours.svg
marié en 1528 à Charlotte d'Orléans-Longueville (1512 † 1549)
marié en 1566 à Anne d'Este (1531 † 1607)
marié en 1618 avec Anne de Lorraine, duchesse d'Aumale (1600 † 1638)
marié en 1643 avec Élisabeth de Bourbon, mademoiselle de Vendôme, fille de César (1614 † 1664)
Armoiries Savoie-Nemours 1652.svg
marié en 1657 avec Marie Anne d'Orléans-Longueville, duchesse d'Estouteville (1625 † 1707)

À sa mort, Nemours revient à la Couronne (1657-1689 Louis XIV).

Maison d'Orléans[modifier | modifier le code]

Le roi Louis XIV le donne ensuite en 1672 à son frère Philippe de France (1640-1701), duc d'Orléans. Il se transmet ensuite à ses descendants jusqu'à l'abolition des titres de noblesse en 1790 (ils seront rétablis en 1814) :

Renonce à son patronyme en 1792 et choisit le nom de Philippe Égalité.

Titre de courtoisie[modifier | modifier le code]

Héritier théorique du titre[modifier | modifier le code]

Chef de la quatrième maison d'Orléans[réf. nécessaire]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Essai sur l'histoire du duché de Nemours de 1404 à 1666, Annales de la Société historique & archéologique du Gâtinais, 1903 (lire en ligne)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Seigneurs de Nemours », sur fmg.ac/MedLands (Foundation for Medieval Genealogy) (consulté en janvier 2020).
  2. « Seigneurs de Nemours », sur Racines & Histoire
  3. (en) « Vicomtes de Château-Landon », sur fmg.ac/MedLands (Foundation for Medieval Genealogy) (consulté en janvier 2020).
  4. « Seigneurs de Villemomble et de Villebéon » [PDF], sur Racines & Histoire
  5. Petit-fils de France, Philippe d'Orléans porte comme patronyme le nom de l'apanage de son père, que ses descendants conservent.
  6. Chantal de Badts de Cugnac et Guy Coutant de Saisseval, Le Petit Gotha, Paris, Éditions Le Petit Gotha, coll. « Petit Gotha », (1re éd. 1993), 989 p. (ISBN 2-9507974-3-1), p. 476.