Jacques Frantz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jacques Frantz
Description de cette image, également commentée ci-après
Jacques Frantz au 15e festival de la correspondance de Grignan le .
Nom de naissance Jacques André Pascal Poix
Naissance
Dijon
Nationalité Française
Décès (à 73 ans)
Paris 15e
Profession Acteur
Films notables Les Ripoux
La Crise
Fanfan la Tulipe
Comme des frères
Les Reines du ring

Jacques André Pascal Poix, dit Jacques Frantz, est un acteur français, né le à Dijon (Côte-d'Or) et mort le à Paris 15e.

Homme de théâtre, il est également apparu dans plus d'une trentaines de films et a participé à de nombreuses séries télévisées.

Également célèbre pour ses performances vocales, il est notamment la voix française des comédiens Robert De Niro et Mel Gibson dans la majorité de leurs apparitions, ainsi que celle de nombreux personnages d'animation. Voix off pour la radio et plusieurs documentaires, il s'est également illustré dans la lecture à voix haute de plusieurs livres audio.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts[modifier | modifier le code]

Jacques André Pascal Poix naît le à Dijon (Côte-d'Or)[1],[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Après des études au Conservatoire national supérieur d'art dramatique (promotion 1970)[3], le futur Jacques Frantz entame une carrière théâtrale sous la direction de Robert Hossein[4], avec lequel il joue Crime et Châtiment (1971, repris en 1975), Les Bas-fonds et La Prison (1972) et Les Brumes de Manchester (1986-1987). Il travaille également avec Étienne Bierry, Paul-Émile Deiber, Stéphan Meldegg, Gildas Bourdet, Stéphan Meldegg, Jacques Weber, Anne-Marie Étienne et Roger Planchon.

Au cinéma, il joue principalement des seconds rôles, souvent de policiers, pour Philippe de Broca (Tendre Poulet), Gérard Oury (La Carapate), Jean-Jacques Annaud (Coup de tête), Francis Veber (Les Compères), Claude Zidi (Les Ripoux), Yves Robert (Le Jumeau), Claude Chabrol (Poulet au vinaigre) ou encore Coline Serreau (La Crise). Il tourne également deux fois avec Lucien Jean-Baptiste dans La Première Étoile (2008) et Dieumerci ! (2016). À la télévision, il tient le rôle principal dans la mini-série Mélissol (1999) de Jean-Pierre Igoux et apparaît notamment dans Schulmeister, l'espion de l'empereur (1972), Les Cinq Dernières Minutes (1987-1988), Commissaire Moulin (1991), Julie Lescaut (1995), Nicolas Le Floch (2013) et Les Petits Meurtres d'Agatha Christie (2018).

Doublage, création de voix et voix off[modifier | modifier le code]

Très actif dans le doublage, Jacques Frantz prête sa voix de façon régulière à des grands acteurs américains, tels que Robert De Niro, sur 68 films de 1973 à 2020, ou encore Mel Gibson, John Goodman, Stellan Skarsgård, Steve Martin, Nick Nolte et Kevin McNally[5]. Il double également de manière occasionnelle Tom Berenger et Jeff Bridges.

Il participe également aux doublages de plusieurs productions Disney et Pixar. Il est ainsi la voix française de Sully dans Monstres et Cie, Pacha dans Kuzco, l'empereur mégalo, John Silver dans La Planète au trésor : Un nouvel univers ou encore Al McWhiggin dans Toy Story 2[6],[5].

Pour ce qui est des productions françaises, il est notamment la voix de d'Obélix dans Astérix et les Vikings[5] et celle de Loup Cinglé dans Tous à l'Ouest.

Il effectue également de nombreuses voix off dans plusieurs documentaires et publicités, radio et télévision. Par ailleurs, il est la principale voix antenne des radios régionales Alouette entre 2004 et 2014[7] et 100% Radio, sans oublier Fun Radio en 2003 et Nostalgie d' à .

Vie privée[modifier | modifier le code]

Jacques Frantz était le père de Marjorie Frantz, actrice et directrice artistique de doublage[4].

Mort[modifier | modifier le code]

Le , Jacques Frantz meurt « d'une maladie fulgurante » à l'âge de 73 ans, dans le 15e arrondissement de Paris[1],[4],[2], comme l'annonce sa fille Marjorie en début de soirée[5]. Son corps est incinéré.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Note : Les dates en italique correspondent aux sorties initiales des films dont Jacques Frantz a assuré le redoublage ou le doublage tardif.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Films d'animation[modifier | modifier le code]

Court métrage[modifier | modifier le code]

  • Décadence de Harris Studio[8] (création de voix)

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Séries d'animation[modifier | modifier le code]

Documentaires[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Spectacle[modifier | modifier le code]

Publicités[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

  • Voix off de Fun Radio en 2003 pour l'émission PlanetArthur, Nostalgie de à .
  • Voix antenne de Alouette de 2004 à 2014.

Livres audio[modifier | modifier le code]

Œuvres de Stephen King
Œuvres de C. J. Box
Œuvres de Virginie Despentes
Œuvres de Fred Vargas
Œuvres de Jean-Paul Dubois
Œuvres de Thomas Bernhard
Œuvres de Craig Johnson

Série Walt Longmire

  • 2014 : Little Bird
  • 2016 : Le Camp des morts
  • 2017 : L'Indien blanc
  • 2018 : Enfants de poussière
Œuvres de Emmanuel Carrère
Œuvres d'Arturo Pérez-Reverte
  • 2014 : Le Tango de la vieille garde (éditions Sixtrid)
Œuvres de Pierre Lemaitre
  • 2015 : Travail soigné (éditions Audiolib)
  • 2020 : Sacrifice (éditions Audiolib)
Œuvres de Bruce Springsteen

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Doublé seulement en 2002 pour la sortie DVD.
  2. Deuxième doublage, 2003.
  3. Deuxième doublage.
  4. Doublage tardif effectué en 2015.
  5. Deuxième doublage effectué en 1991.
  6. Doublage effectué en 1988.
  7. Troisième doublage effectué en 2005.
  8. Deuxième doublage effectué en 2005.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Insee, « Jacques Frantz dans le fichier des décès », sur deces.matchid.io (consulté le )
  2. a et b « Biographie résumée de Jacques Frantz (Jacques André Pascal Poix), acte de décès n° 15/887/2021 », sur lesgensducinema.com, (consulté le )
  3. « Fiche de Jacques Frantz », sur rueduconservatoire.fr (consulté le )
  4. a b et c Marc Arlin, « Mort du comédien Jacques Frantz, la voix française de Robert de Niro, Mel Gibson et Nick Nolte », sur programme-tv.net (Télé-Loisirs), (consulté le )
  5. a b c et d « Mort d'une maladie fulgurante de Jacques Frantz, colosse du doublage et voix de Robert De Niro », sur lefigaro.fr, (consulté le ).
  6. « Mort de Jacques Frantz, voix française de Robert de Niro et Mel Gibson », sur Le Parisien.fr, (consulté le ).
  7. Arnaud Laurenti, « Le comédien Jacques Frantz, voix française de De Niro, est décédé », sur alouette.fr, (consulté le )
  8. « La dernière séance-voix de Jacques Frantz », sur HarrisMedia.fr, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]