The Handmaid's Tale : La Servante écarlate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir The Handmaid's Tale.
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la série télévisée. Pour le roman de Margaret Atwood, voir La Servante écarlate. Pour le film de Volker Schlöndorff, voir La Servante écarlate (film).
The Handmaid's Tale
La Servante écarlate
Description de l'image The Handmaid's Tale intertitle.png.
Titre original The Handmaid's Tale
Autres titres
francophones
La Servante écarlate (Québec)
Création Bruce Miller
Acteurs principaux Elisabeth Moss
Samira Wiley
Joseph Fiennes
Yvonne Strahovski
Max Minghella
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Hulu
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 10
Durée 47–60 minutes
Diff. originale – en production
Site web https://www.hulu.com/the-handmaids-tale

The Handmaid's Tale : La Servante écarlate (The Handmaid's Tale) est une série télévisée américaine créée par Bruce Miller diffusée depuis sur la plateforme de vidéo à la demande Hulu[1],[2] et au Canada sur Bravo! et CraveTV[3]. Elle est l'adaptation du roman La Servante écarlate écrit par Margaret Atwood en 1985.

En France, la série est diffusée depuis le sur OCS Max[4] et sera diffusée prochainement en clair sur HD1 (prochainement TF1 Séries), et au Québec, elle a été acquise par le Club Illico[5]. En Belgique, la série est diffusée depuis le 22 octobre 2017 chez Proximus TV, dans le Movies & Series Pass. Elle reste inédite dans les autres pays francophones.

Résumé[modifier | modifier le code]

Dans un proche futur, la combinaison de pollutions environnementales et de maladies sexuellement transmissibles a entraîné une baisse dramatique de la fécondité qui a pour conséquence un taux de natalité extrêmement bas. Les « Fils de Jacob », une secte politico-religieuse protestante de type restaurationniste et aux accents fondamentalistes, en a profité pour prendre le pouvoir, détruisant la Maison-Blanche, la Cour Suprême et le Congrès lors d'un coup d’État.

Dans cette version dystopique et totalitaire des États-Unis, la République de Gilead, les dissidents, les homosexuels et les prêtres catholiques sont condamnés à mort par pendaison. Les relations hommes/femmes obéissent dorénavant à des règles très strictes. Alors que les hommes occupent toutes les positions du pouvoir, les femmes ont été démises de leur statut de citoyennes à part entière. Elles ne peuvent ni travailler, ni posséder d'argent, ni être propriétaires, ni lire. Elles sont catégorisées selon leur fonction : les Épouses (habillées en bleu/vert) sont les femmes des dirigeants, les Martha (en gris) s'occupent de la maisonnée et les Servantes (en rouge pourpre) sont uniquement dédiées à la reproduction, sous la surveillance rigide des Tantes (en marron). Les Servantes sont affectées au sein des familles dirigeantes, jusqu'à ce qu'elles mettent au monde les enfants tant désirés.

La série suit le parcours de June, une femme devenue servante sous le nom de "Offred" (DeFred) (car au service du commandant Fred Waterford).

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Acteurs récurrents[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Le site web de vidéo à la demande Hulu annonce le projet en , avec l'actrice Elisabeth Moss dans le rôle principal. Adapté du roman éponyme de Margaret Atwood, La Servante écarlate, publié en 1985, la série est créée par Bruce Miller, qui en est également producteur exécutif, avec Daniel Wilson, Fran Sears, et Warren Littlefield

Margaret Atwood est productrice et consultante sur le projet, notamment sur les parties du synopsis qui extrapolent le roman, ou le modernisent. Elle fait également une apparition courte dans le tout premier épisode. En Reed Morano a été désignée comme la réalisatrice de la série.

Les acteurs Samira Wiley[11]Max Minghella, et Ann Dowd ont rejoint la distribution en , tandis que Joseph FiennesMadeline Brewer et Yvonne Strahovski faisaient de même en , suivi par O. T. Fagbenle et Amanda Brugel en septembre. Ever Carradine rejoint la distribution en octobre et Alexis Bledel en .

Le tournage de la série s'est déroulé à Toronto, Mississauga, Hamilton, et Cambridge, dans l'Ontario entre et . La première bande-annonce a été diffusé par Hulu sur YouTube le 23 mars 2017. La série a commencé à être diffusée à partir du 26 avril 2017.

Le , la série a été renouvelée pour une deuxième saison[12], qui sera diffusée en 2018. Le récit du roman ayant été l'objet de la première saison, ce sont des développements inédits de l'univers de la série qui seront abordés. Récurrente durant la première saison, Amanda Brugel est promue à la distribution principale[13].

Épisodes[modifier | modifier le code]

Première saison (2017)[modifier | modifier le code]

La première saison se compose de dix épisodes.

Épisode 1 : Defred (Offred)[modifier | modifier le code]

Les États-Unis sont tombés aux mains d'une secte extrémiste totalitaire. Le gouvernement a dépossédé les femmes de leur rôle de citoyenne et plus personne n'est libre de ses actes. Une femme est capturée alors qu'elle tentait de fuir vers le Canada avec sa fille et son mari. L'homme est abattu et la petite enlevée. Elle rejoint ensuite un centre où elle retrouve d'autres femmes (dont son amie Moira) et découvre que le gouvernement a décidé de faire des rares femmes fertiles des utérus vivants pour les puissantes familles ne pouvant avoir d'enfants. Ainsi, elle est envoyée dans la maison de Fred et Serena Waterford dans le but de leur offrir une descendance. Elle est renommée "Offred", signifiant "propriété de Fred". Dans la maison, vivent aussi Nick, le chauffeur de Monsieur et plusieurs Martha (femmes stériles assignées à l'entretien des maisons). Tous les jours, elle se rend aux commissions avec une autre servante désignée, prénommée Ofglen.

Épisode 2 : Jour de naissance (Birth Day)[modifier | modifier le code]

Plusieurs servantes sont appelées à participer à l'accouchement de Janine, une ancienne amie d'Offred du centre. Celle-ci y a d'ailleurs perdu un œil pour s'être trop rebellée. Lorsque le bébé arrive, l'Épouse prend place derrière elle et simule les souffrances de l'accouchement. Dès que le bébé sort, il lui est immédiatement confié et elle la prénomme Angela. Ce moment rappelle à Offred sa vie d'avant, l'annonce de sa grossesse, le soulagement d'avoir eu un bébé en bonne santé, et les moments heureux partagés en famille. Après des jours passés avec Ofglen, celle-ci fini par se livrer. Elle lui révèle être gay (ce qui est interdit par le Régime) et avoir perdu sa femme et sa fille. Également, elle semble faire partie d'un mouvement de résistantes et informe Offred qu'un "œil" (un surveillant) se cache dans sa maison. Offred songe alors à Nick, le chauffeur qu'elle aime bien. Le matin de la Cérémonie arrive. Cet évènement se déroule les jours du mois où la Servante est en ovulation. Elle doit s'allonger sur le lit, l'Épouse derrière pour ne former qu'une et l'homme fait ce qu'il a à faire. Elle apprend plus tard que le Commandant souhaite la revoir le soir-même, alors qu'il est interdit aux Servantes d'être seule avec l'homme. Elle s'inquiète et en fait part à Oflgen.

Épisode 3 : Retard (Late)[modifier | modifier le code]

Toute la maison s'aperçoit qu'Offred a du retard dans ses règles. Serena devient alors pleine d'égard pour sa Servante. En allant aux commissions, Offred découvre qu'on lui a attribué une nouvelle Servante pour aller aux commissions. Déçue et inquiète, elle appréhende le retour à la maison où un Oeil est là pour l'interroger. Ils ont découvert l'homosexualité d'Ofglen et veulent en savoir plus. L'interrogatoire tourne au vinaigre quand Offred avoue qu'elle savait pour Oflgen et a volontairement omis de le dire. Elle est frappée brutalement mais secourue par Serena qui la croit enceinte. Le Commandant invite régulièrement Offred le soir à venir jouer aux scrabble avec lui, bien que ce soit interdit. Ofglen et son amie sont envoyées dans une cour de jugement. En raison de sa fertilité, Ofglen n'est pas condamnée à mort à elle doit assister à la pendaison de son amie. Ensuite, elle est envoyée dans un hôpital pour subir son châtiment, l'excision. Elle réintègre ensuite une nouvelle maison. L'épisode est ponctué de flashback qui nous montrent comment le gouvernement a petit à petit dépossédé les femmes de leur rôle de citoyennes. Leurs comptes ont été fermés, elles ont été licenciées, et les manifestations ont tourné à la tuerie de masse.

Épisode 4 : Nolite Te Bastardes Carborundorum (Nolite Te Bastardes Carborundorum)[modifier | modifier le code]

Offred se réveille et découvre qu'elle a ses règles. Elle en informe immédiatement Serena qui, folle de rage, l'enferme dans sa chambre jusqu'à nouvel ordre. A force d'explorer chaque recoin de sa pièce, elle trouve une inscription en latin gravée dans la penderie. Au bout de 12 jours, à bout, elle se décide à sortir d'elle-même et se rend dans la pièce du Commandant pour une partie de scrabble. Elle lui demande alors la signification de la phrase latine qu'il lui traduit, tout en avouant qu'elle est issue de la première Servante qui s'est suicidée. Ainsi, il explique à Offred qu'il ne veut pas que cette situation se reproduise et c'est pour cette raison qu'il lui offre des parties de scrabble et des magazines. Offred profite de la situation pour demander la fin de son châtiment. Offred doit consulter un gynécologue avant la prochaine cérémonie pour s'assurer que tout fonctionne alors qu'elle ne tombe pas enceinte. Le Docteur lui fait une proposition déplacée : il lui dit que le Commandant doit être stérile et il se propose à sa place. Dans ces flashbacks, on apprend que les Servantes ont été préparées à leurs futurs viols. Ne pouvant supporter cela, Moira entraîne June pour s'enfuir. June est rattrapée, mais Moira parviendra à s'échapper dans un train direction Boston. De retour au centre, June sera sévèrement torturée en guise de punition.

Épisode 5 : Fidélité (Faithful)[modifier | modifier le code]

Serena remet elle aussi la fertilité de son mari en question, et s'avère prête à enfreindre les règles : elle organise une cérémonie entre Nick et June le matin puis participe à celle avec son mari le soir. Mais le Commandant a un comportement déviant : il regarde Offred au lieu de sa femme et lui fait des caresses. C'est strictement interdit, et Offred le retrouve plus tard pour lui demander de ne plus faire cela sous peine d'être envoyée en camp. De retour dans sa chambre, June prend la décision de rejoindre Nick dans la nuit et ils ont une relation passionnée. Plus tôt dans la journée, Offred retrouve Emily au marché. Elle lui fait part de sa mutilation et l'encourage à rejoindre les réseaux de résistance appelés Mayday. Puis, prise d'un excès de courage et de désespoir, Emily pique une voiture avec laquelle elle écrase des soldats avant d'être capturée. Les flashbacks de l'épisode se concentrent sur la rencontre entre Luke et June, la façon dont ils sont tombés sévèrement amoureux.

Épisode 6 : La Place d'une femme (A Woman's Place)[modifier | modifier le code]

Épisode 7 : De l'autre côté (The Other Side)[modifier | modifier le code]

Épisode 8 : Chez Jezebel (Jezebel's)[modifier | modifier le code]

Épisode 9 : Le Pont (The Bridge)[modifier | modifier le code]

Épisode 10 : Nuit (Night)[modifier | modifier le code]

Deuxième saison (2018)[modifier | modifier le code]

Note : Pour les informations de renouvellement voir la section Production.

La deuxième saison de treize épisodes est prévue pour le [14].

Personnages[modifier | modifier le code]

June (ou Offred)[modifier | modifier le code]

June a été capturée par les soldats de Gilead alors qu'elle tentait de s'enfuir avec son mari Luke et leur fille Hannah, vers le Canada. Sa meilleure amie, Moira, a été capturée elle aussi. Après un passage au Centre Rouge - centre de formation des servantes - elle fut affectée dans la maison du commandant Fred Waterford, où elle prit le nom de Offred.

Serena Joy Waterford[modifier | modifier le code]

Dans la série, le personnage de Serena Joy Waterford a été très investi dans la Révolution qui amena Gilead au pouvoir. Participant autant que son époux à l'avènement de Gilead — elle a participé à la rédaction de certaines lois et rédigé nombre de textes sur la fertilité et la place des épouses — elle a été écartée des sphères décisionnelles du fait de son sexe ; les femmes de Gilead devant s'atteler uniquement à la tenue de leur foyer.

Très croyante, Serena Joy Waterford désire plus que tout avoir un enfant. Pour elle, tous les moyens sont bons.

Fred Waterford[modifier | modifier le code]

Commandant à responsabilités, Fred Waterford est l'époux de Serena Joy Waterford, qu'il a rencontrée avant la Révolution. Peu scrupuleux dans son comportement, le commandant Waterford se permet plusieurs actes illégaux au regard des règles de Gilead. On apprend dans la saison 1 qu'il a entretenu une liaison avec sa première servante (laquelle s'est donnée la mort).

Nick[modifier | modifier le code]

Chauffeur personnel du commandant Fred Waterford, Nick réside dans une petite maison au sein de la propriété du couple Waterford. L'accès à cet emploi lui a été proposé alors qu'il cherchait un emploi, sans succès, avant la Révolution, par un des hauts responsables de Gilead. Observateur et discret, Nick est un Oeil (chargé de veiller secrètement au bon comportement des personnes, et de dénoncer les fraudes au règlement).

Accueil critique[modifier | modifier le code]

La Servante Écarlate a reçu un accueil très positif des critiques. Sur Metacritic, la série enregistre le score de 92 sur 100 sur la base de 40 critiques. La saison 1 a reçu la notation maximale de 100 % d'approbation sur Rotten Tomatoes avec une note moyenne de 9,06 sur 10 sur la base de 76 critiques.

« Magnifiquement produite » pour The Hollywood Reporter[15]. « Inébranlable, vitale et terriblement effrayante » pour le New York Times[16]. « Une adaptation bouleversante, sublimée par des prestations puissantes et une grammaire visuelle profonde », pour Variety[17].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Television Critics Association Awards 2017[18] :
    • Meilleure nouvelle série
    • Meilleure interprétation dans une série dramatique pour Elisabeth Moss
  • Primetime Emmy Awards 2017[19] :
    • Meilleure actrice dans un second röle dans une série télévisée dramatique pour Samira Wiley
    • Meilleure réalisation pour une série télévisée dramatique : Kate Dennis pour l'épisode The Bridge
  • Creative Arts Emmy Awards 2017[19] :
    • Meilleur casting pour une série télévisée dramatique
    • Meilleurs costumes pour une série historique ou fantasy
    • Meilleurs effets visuels secondaires pour l'épisode Birth Day
  • Golden Globes Awards 2018[21] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Denise Petski, « The Handmaid’s Tale Gets Spring Premiere Date On Hulu – First Photos », sur Deadline, (consulté le 14 février 2017)
  2. (en) Clarisse Loughrey, « The Handmaid's Tale teaser: Chilling first look at Hulu's adaptation of the Margaret Atwood classic », sur The Independent, (consulté le 14 février 2017)
  3. (en) « Bravo and CraveTV Join Forces to Land Hotly Anticipated Drama The Handmaid's Tale, Exclusively in Canada », sur Bell Media,
  4. « The Handmaid’s Tale : saison 2 commandée et diffusion française sur OCS », sur Brain Damaged,
  5. Hugo Dumas, « Bénie soit cette série », sur La Presse,
  6. (en) Kimberly Roots, « The Handmaid's Tale: Clea DuVall to Play (Spoiler)'s Wife in Season 2 », sur TVLine,
  7. (en) Amber Dowling, « The Handmaid's Tale Season 2 Taps Sydney Sweeney », sur Variety,
  8. (en) Michael Ausiello, « Handmaid's Tale: Marisa Tomei to Guest Star in Colony-Set Episode », sur TVLine,
  9. (en) Amber Dowling, « The Handmaid's Tale Enlists Cherry Jones for Pivotal Season 2 Role », sur HollywoodReporter,
  10. (en) Nellie Andreeva, « The Handmaid's Tale: Bradley Whitford Joins Hulu Drama Series For Season 2 », sur Deadline,
  11. (en) Arya Roshanian, « Orange Is the New Black’s Samira Wiley Joins Hulu’s The Handmaid’s Tale », sur Variety, (consulté le 14 février 2017)
  12. (en) « Hulu Amplifies Growth with Original Series Orders, New Content Deals and Premium Advertising Innovations at 2017 Upfront Presentation », sur TheFutonCritic,
  13. (en) Kate Stanhope, « The Handmaid's Tale Promotes Amanda Brugel to Series Regular », sur HollywoodReporter,
  14. (en) « Hulu Expands Originals Slate and Announces New Content Deals at Television Critics Association Press Tour », sur TheFutonCritic,
  15. (en) Daniel Fienberg, « The Handmaid's Tale: TV Review », The Hollywood Reporter,‎ 4/13/2017 (lire en ligne)
  16. (en) James Poniewozik, « Review: The Handmaid’s Tale Creates a Chilling Man’s World », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  17. (en) Sonia Saraiya, « TV Review: The Handmaid’s Tale on Hulu », Variety,‎ (lire en ligne)
  18. a et b (en) Ryan Schwartz, « TCA Awards: The Handmaid's Tale, Atlanta, Big Little Lies, Carrie Coon Among Big Winners », sur TVLine, (consulté le 8 août 2017)
  19. a, b, c et d (en) « 69th Emmy Awards Nominees and Winners », sur emmys.com, (consulté le 18 septembre 2017)
  20. « Golden Globes 2018 », sur Le Monde (consulté le 8 janvier 2018)
  21. a et b (en) « 2018 Golden Globe Awards », sur imdb.com, (consulté le 10 janvier 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]