Institut national des sciences et techniques nucléaires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Institut national des sciences et techniques nucléaires
Image illustrative de l'article Institut national des sciences et techniques nucléaires
Informations
Fondation 1956
Type Établissement public administratif [1]d'enseignement supérieur
Localisation
Coordonnées 48° 42′ 42″ nord, 2° 10′ 17″ est
Ville Saclay
Pays Drapeau de la France France
Direction
Directeur Philippe Corréa
Chiffres clés
Enseignants 1 400[2]
Étudiants 8 800[2] dont :
• 800 en formation initiale
• 8 000 en formation continue
Troisième cycle 1 100[2] doctorants
Divers
Affiliation Commissariat à l'énergie atomique
Site web http://www-instn.cea.fr/

L'Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) est l'une des 210 écoles d'ingénieurs françaises habilitées à délivrer un diplôme d'ingénieur.

Fondé en 1956[3], il est rattaché au Commissariat à l'énergie atomique et placé sous la tutelle conjointe des ministères chargés de l’Éducation nationale et de l’Industrie. Il a pour mission de transmettre les savoirs et savoir-faire développés au sein du CEA et plus généralement au sein de la Nation, dans le domaine nucléaire, en vue de maintenir l'expertise et de renouveler les compétences dans la recherche et l’industrie.

Il a été créé en 1956, à l'époque où la France s'est lancée dans un vaste programme nucléaire et à l'initiative du ministre Georges Guille, avec pour vocation de former les ingénieurs et chercheurs dans des disciplines scientifiques et technologiques de pointe jusqu’alors non dispensées par les universités et les écoles d’ingénieurs.

Formation[modifier | modifier le code]

L'INSTN délivre différents types de diplômes :

  • le diplôme d’ingénieur de spécialisation en Génie atomique (GA), qui existe depuis 1954. Deux promotions en Génie atomique, l'une civile et l'autre militaire, suivent le même programme à l'exception d'un module : Réacteurs à eau pressurisée pour les civils, Propulsion nucléaire pour les militaires. La spécialisation en Génie atomique s'effectue sur une seule année ;
  • le diplôme de qualification en Physique radiologique et médicale (DQPRM) ;
  • des masters dans le domaine « Sciences, Technologies, Santé », au travers d'une dizaine de mentions couvrant l'ensemble des domaines de recherche ou d'expertise du CEA, conjointement avec des universités et des écoles d'ingénieur ;
  • un brevet de technicien supérieur en radioprotection ;
  • des cours de technicien en radioprotection.

Il forme également des médecins et des pharmaciens dans le cadre de diplômes interuniversitaires d'études spécialisés en médecine nucléaire et radiopharmacie.

Pour assurer cette mission, l'INSTN dispose d'un ensemble de chercheurs-enseignants, dont des professeurs et maîtres de conférence désignés par les ministres de tutelle de l'INSTN.

Outre cette gamme de formations initiales, l'INSTN offre un large spectre de formations continues.

L'INSTN est implanté sur les centres CEA de Saclay, de Cadarache, de Grenoble et de la Vallée du Rhône (Valrhô Marcoule), ainsi que sur le site universitaire de Cherbourg-Octeville.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]