Assystem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section ne s'appuie pas, ou pas assez, sur des sources secondaires ou tertiaires (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Pour améliorer la vérifiabilité de l'article, merci de citer les sources primaires à travers l'analyse qu'en ont faite des sources secondaires indiquées par des notes de bas de page (modifier l'article).

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Le ton de cet article ou de cette section est trop promotionnel ou publicitaire. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Modifiez l'article pour adopter un ton neutre (aide quant au style) ou discutez-en.

Assystem
logo de Assystem
Création 1966
Slogan A new path to growth
Siège social Drapeau de France 70 boulevard de Courcelles - Paris 17e (France)
Direction Dominique Louis
Activité Ingénierie et conseil en innovation
Filiales Assystem France, Assystem Engineering and Operation Services
Effectif 11776[1]
Site web www.assystem.com
Chiffre d’affaires 907 millions d'euros en 2015 (dont 38 % du CA hors de France en 2014)
+4,7%
Une voiture durant le salon de l'automobile de Paris en 2008

Assystem est une entreprise internationale travaillant dans le domaine de l’ingénierie et du conseil en innovation. Le groupe intervient depuis la R&D jusqu’à la maintenance des installations pour mettre en œuvre les techniques nécessaires aux produits, processus et infrastructures de production de ses clients.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1966, la société ATEM spécialisée dans l'organisation de la mise en service d'unités industrielles (nucléaire, sidérurgie…) est créée[2].

En 1989, la société Alphatem, filiale commune avec Cogema dédiée au nucléaire, est créée.

En 1995, les sociétés Atem et Alphatem fusionnent pour donner naissance à la société Assystem, qui est introduite en Bourse.

En 1996, les compétences sont diversifiées vers la R&D externalisée pour les secteurs de l'aéronautique et de l'automobile, avec l'acquisition de la société Studia.

En 2003, la société entre dans les secteurs des nouvelles technologies. Après la fusion avec la société Brime Technologies, Assystem prend le nom d'Assystembrime et revient à Assystem dès 2005.

En 2005, Assystem acquiert le groupe d'ingénierie anglais Inbis, et de la filiale Atena de la société allemande MTU Aero Engines.

En février 2008, un accord est signé avec Silver Software en vue de la création d'une coentreprise spécialisée dans la conception de systèmes électroniques et informatiques à sécurité critique. Elle intègre l'ensemble des activités de Silver Software et la division Technologies d'Atena, et sert essentiellement les secteurs de l'aéronautique, du ferroviaire et de l'automobile.

En 2010, une joint-venture n.triple.a est créée avec l'ingénieriste britannique Atkins pour servir le marché des pays émergents en ingénierie nucléaire.

En 2011, Assystem acquiert entreprise allemande Berner & Mattner, spécialisé dans les systèmes embarqués[3].

En 2011-2012, Assystem acquiert le groupe familial MPH, spécialisé dans l’ingénierie du pétrole et du gaz naturel[4].

Gouvernance[modifier | modifier le code]

Assystem est une société anonyme à directoire et conseil de surveillance. Cette forme de société dissocie les fonctions de gestion de celles de contrôle.

Domaines d'activité[modifier | modifier le code]

Acteur de l’ingénierie et du conseil en innovation depuis plus de 45 ans, Assystem possède un savoir-faire au service de l’industrie, notamment sur les secteurs de l’aéronautique, du naval et de la défense, de l’énergie et du nucléaire, et de l’automobile. La société intervient auprès des grands donneurs d’ordre pour des missions d’ingénierie d’infrastructures complexes et de R&D externalisée.

Entre technologies et infrastructures, les synergies se développent sur de nouveaux usages et produits. Par exemple, Assystem a conjugué son expérience du véhicule électrique et en gestion d’infrastructures complexes pour assurer l’assistance à maîtrise d’ouvrage du projet Autolib, pour le compte de la Ville de Paris.

Energy & Infrastructure[modifier | modifier le code]

Assystem relève le défi sur des projets totalement inédits, qui de par leur taille, originalité et complexité, constituent des ouvrages uniques. Son succès est basé sur sa compétence en gestion de projets et sa maîtrise des technologies multiples, des montages juridiques et des environnements multiculturels.

Première ingénierie européenne indépendante dans le nucléaire, le Groupe se distingue par son expertise dans ce secteur de pointe particulièrement exigeant. Son leadership historique dans cette industrie, sa capacité d’action et d’adaptation dans un contexte de plus en plus international permettent à Assystem de répondre au mieux aux besoins de ses clients. 

Partout dans le monde, le savoir-faire d’Assystem fait la différence sur des projets tels que la construction de l’usine Renault à Tanger (Maroc) ou des réacteurs EPR à Flamanville (France), Okiluoto (Finlande) et Taishan (Chine).

Global Product Solutions[modifier | modifier le code]

Dans un contexte d’internationalisation et de délégation de responsabilité croissants, Assystem engage son savoir-faire et accompagne ses clients, notamment en workpackage ou projets clé en main.

Ses compétences en ingénierie mécanique et systèmes embarqués répondent aux besoins de plus en plus sophistiqués de ses clients, pour inventer les produits du futur.

Controverse[modifier | modifier le code]

En février 2014, la filiale Assystem Roumanie a reçu une amende de 20 000 lei (~5 000 €) infligée par l'organisme gouvernemental roumain Conseil National de Lutte contre la Discrimination (CNCD), pour discrimination, harcèlement et violation du droit à la dignité, après avoir « ordonné à une personne [employée] de détruire manuellement des documents secrets, à la suite d'un procès gagné par la personne concernée contre la société employant ». L’employée avait été licenciée puis réintégrée après un procès pour résiliation malhonnête du contrat de travail. Assystem a fait appel[5].

La convention collective est celle des bureaux d'études (Syntec). Le modèle économique est celui des SSII (turn over élevé, moyenne d'âge des salariés et ancienneté faibles).


Références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]