Laboratoire de recherche sur les sciences de la matière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Laboratoire de recherche sur les sciences de la matière (Larsim) est un service de recherche français de la Direction des sciences de la matière du commissariat à l'Énergie atomique et aux Énergies alternatives. Il est dirigé par Étienne Klein depuis 2006.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le Laboratoire de recherche sur les sciences de la matière a été créé en 2006. Au sein de l'Institut de recherche sur les lois fondamentales de l'univers, rattaché à la Direction des sciences de la matière du commissariat à l'Énergie atomique et aux Énergies alternatives, ses missions concernent notamment des travaux de réflexions sur la science physique contemporaine en lien avec les enjeux tant sociétaux que philosophiques de la discipline[1]. Ses membres comprennent donc des chercheurs[2] qui sont physiciens mais également philosophes, l'enseignement ainsi que la vulgarisation auprès du grand public faisant partie de leurs fonctions.

Travaux et publications[modifier | modifier le code]

En 2008, l'équipe du LARSIM[3] publie 3 rapports sur les enjeux philosophiques du grand collisionneur de hadrons[4] :

  • La physique des particules à la croisée des chemins, d’Étienne Klein[5]
  • Éloge philosophique du grand collisionneur de hadrons, de Vincent Bontems[6]
  • On the eve of the LHC : conceptual questions in high energy physics, d’Alexei Grinbaum, en anglais[7].

L'équipe du LARSIM a publié dans la revue Le Débat un article sur les enjeux des nanosciences et nanotechnologies[8].

Vincent Bontems s'interroge sur L'imaginaire des nanotechnologies[9].

Gilles Cohen-Tannoudji publie Une nouvelle révolution scientifique à l'horizon ? dans La Pensée (n° 351, juillet-septembre 2007, p. 5 à 17)[10]. Le 23 avril 2016, il effectue une présentation sur le thème : Où en sommes-nous de la réconciliation de la relativité et de la quantique[11].

Par ailleurs, de nombreux articles ont été publiés dans des revues scientifiques par les chercheurs du LARSIM, et notamment Étienne Klein, qui par ses interventions régulières sur France Culture, ses ouvrages et ses conférences, contribue à la vulgarisation des sciences physiques auprès du grand public. De même, le chercheur émérite Gilles Cohen-Tannoudji donne de nombreux cours[12] et conférences[13]'[14] dans le cadre de ses travaux au LARSIM.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Présentation du LARSIM, Laboratoire de recherche sur les sciences de la matière | Etienne Klein », sur etienneklein.fr (consulté le 5 décembre 2016)
  2. « guide de la recherche en logique, méthodologie et philosophie des sciences », p. 31
  3. « L'équipe du Larsim », sur larsim (consulté le 3 décembre 2016)
  4. « Les enjeux philosophiques du [[Large Hadron Collider|LHC]] | LHC France », sur www.lhc-france.fr (consulté le 2 décembre 2016)
  5. « http://www.afhalifax.ca/magazine/wp-content/sciences/lhc/HistoireDesAccelerateurs/RapportLARSIMLHC-7.pdf »
  6. « eloge-philosophique-du-grand-collisionneur-de-hadrons »
  7. « On the eve of the LHC »
  8. Étienne Klein, Vincent Bontems et Alexei Grinbaum, « Nanosciences : les enjeux du débat », Le Débat, no 148,‎ , p. 65–79 (ISSN 0246-2346, lire en ligne)
  9. Bontems Vincent, « « L'imaginaire des nanotechnologies. Nanomonde ou nanocosme ? » », Études, 4/2008 (Tome 408), p. 484-494.,‎ (lire en ligne)
  10. Centre d'études et de recherches marxistes (Paris) Auteur du texte, « La Pensée : revue du rationalisme moderne », sur Gallica, (consulté le 2 décembre 2016)
  11. « Où en sommes-nous de la réconciliation de la relativité et de la quantique ? (23 avril 2016) », sur Indico - IN2P3 Events Directory (consulté le 2 décembre 2016)
  12. « Wikiwix's cache », sur archive.wikiwix.com (consulté le 3 décembre 2016)
  13. « Une brève histoire de la matière », sur www.canal-u.tv (consulté le 3 décembre 2016)
  14. « gilles cohen tannoudji univers invisible », sur www.planetastronomy.com (consulté le 3 décembre 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]