Pégase (réacteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pégase (homonymie).

Pégase est un ancien réacteur nucléaire de recherche localisé à Cadarache (Bouches-du-Rhône). Il a divergé pour la première fois le [1]. Il a fonctionné de 1963 à 1975 pour réaliser des essais de combustibles pour les réacteurs de la filière UNGG[2]. Puis il a été reconverti en installation d'entreposage nucléaire.

L'examen de la sûreté de l'installation a montré que, en cas de séisme, la bonne tenue de la charpente du bâtiment principal ne pouvait pas être démontrée. La mise en œuvre de travaux de renforcement étant coûteuse et risquée, le CEA a proposé de se concentrer sur le Démantèlement nucléaire de l'installation.

Selon un communiqué de l'Autorité de sureté nucléaire (ASN) du 14 mars 2005 [3], l'ASN prend acte de l'engagement du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) pour effectuer un arrêt définitif de l’installation PEGASE pour le 31 décembre 2010.

Par l'arrêté du 5 avril 2006 est abrogé l'arrêté du 12 janvier 1981 d'autorisation de rejet d'effluents radioactifs gazeux et liquides par l'installation de stockage dénommée Pégase[4].

En mars 2012, un palan motorisé de 1,5 tonne environ s’est décroché de son pont-roulant et a chuté d’une hauteur de 10 mètres dans un bassin destiné à l'entreposage de matières radioactives mais actuellement vide. Un salarié effectuant la vérification a subi une contusion à la jambe. L'Autorité de sûreté nucléaire a classé cet événement au niveau 1 (sur 7) de l'échelle INES[5].

Références[modifier | modifier le code]