Institut des hautes études scientifiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

IHÉS
image illustrative de l’article Institut des hautes études scientifiques

Création 1958
Siège Bures-sur-Yvette
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 41′ 42″ nord, 2° 10′ 09″ est
Organisme Fondation privée
Rattachement ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
Président Marwan Lahoud
Directeur Emmanuel Ullmo
Disciplines mathématiques, physique théorique
Effectif total 50
Chercheurs statutaires 17
Chercheurs associés 200
Site web Institut des hautes études scientifiques

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
IHÉS

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
IHÉS

L'Institut des hautes études scientifiques (IHÉS) est un institut privé français qui soutient la recherche avancée en mathématiques et en physique théorique. Il est situé à Bures-sur-Yvette, au sein du campus de Paris-Saclay.

Présentation[modifier | modifier le code]

L'IHÉS, fondé en 1958 par l'homme d'affaires et mathématicien Léon Motchane avec l'aide de Robert Oppenheimer et Jean Dieudonné, avait pour objectif de rassembler les meilleurs chercheurs, dans la crainte qu'ils ne quittent la France pour les États-Unis après la Seconde Guerre mondiale, comme cela se produisit en Allemagne[1]. Il accueille un petit nombre de professeurs permanents, nommés à vie, et environ 200 visiteurs par an pour des séjours de trois mois en moyenne. Il y a aussi un petit nombre de visiteurs de longue durée. La recherche n'est pas dirigée : chaque chercheur est libre de poursuivre ses propres objectifs. Les professeurs permanents doivent être présents au moins six mois par an.

Le choix du fonctionnement de l'IHÉS aurait été influencé par Oppenheimer, qui dirigeait alors l'Institute for Advanced Study (IAS) à Princeton. La forte personnalité d'Alexandre Grothendieck et la vaste portée de ses théories révolutionnaires ont profondément marqué les dix premières années de l'IHÉS. René Thom était un autre personnage marquant, ainsi que Dennis Sullivan, qui avait un talent particulier pour encourager les échanges fructueux entre les visiteurs.

L'IHÉS publie une revue mathématique, les Publications mathématiques de l'IHÉS, qui a acquis une très bonne réputation.

Directeurs[modifier | modifier le code]

Période Nom
1958-1971 Léon Motchane
1971-1985 Nicolaas Kuiper
1985-1994 Marcel Berger
1994-2013 Jean-Pierre Bourguignon
Depuis 2013 Emmanuel Ullmo

Professeurs permanents[modifier | modifier le code]

Nom Discipline Arrivée Départ Notes Distinctions
Alexandre Grothendieck Mathématiques 1958 1970 Médaille Fields (1966), Prix Crafoord (1988)
Jean Dieudonné Mathématiques 1958 1964
Louis Michel Physique 1962 1992 Émérite 1992-1999 Médaille Wigner (1982)
René Thom Mathématiques 1963 1990 Émérite 1990-2002 Médaille Fields (1958)
David Ruelle Physique 1964 2000 Émérite depuis 2000 Prix Henri-Poincaré (2006), Médaille Max-Planck (2014)
Pierre Deligne Matématiques 1970 1984 Médaille Fields (1978), Prix Crafoord (1988), Prix Abel (2013)
Dennis Sullivan Mathématiques 1974 1997 Prix Wolf (2010)
Jürg Fröhlich Physique 1978 1982 Médaille Max-Planck (2001), Prix Henri-Poincaré (2009)
Oscar Lanford III Physique 1982 1989
Mikhaïl Gromov Mathématiques 1982 2015 Émérite depuis 2015 Prix Wolf (1993), Prix Abel (2009)
Jean Bourgain Mathématiques 1985 1994 Médaille Fields (1994), Prix Shaw (2010), Prix Crafoord (2012)
Thibault Damour Physique 1989 en poste Médaille Albert-Einstein (1996), Médaille d'or du CNRS (2017)
Maxim Kontsevich Mathématiques 1995 en poste Prix Henri-Poincaré (1997), Médaille Fields (1998), Prix Crafoord (2008), Prix Shaw (2012)
Laurent Lafforgue Mathématiques 2000 en poste Médaille Fields (2002)
Nikita Nekrasov (en) Physique 2000 2013
Vasily Pestun Physique 2014 en poste
Hugo Duminil-Copin Mathématiques 2016 en poste
Vyacheslav Rychkov (de) Physique 2017 en poste

Présidents[2][modifier | modifier le code]

Nom Période Fonctions
Joseph Pérès 1958-1962 Doyen de la Faculté des Science de Paris
André Grandpierre 1962-1972 Président d'honneur de Pont-à-Mousson
Jacques Ballet 1972-1973 PDG d'ESSO Standard
Raymond Barre 1973-1977 Ministre du Commerce extérieur, puis de l’Économie et des Finances et premier ministre
Pierre Aigrain 1977-1978 Directeur technique général de Thomson
Renaud de La Genière 1978-1985 Gouverneur de la Banque de France
Marcel Boiteux 1985-1994 Président d'EDF, président de l'Institut Pasteur
Philippe Lagayette 1995-2014 Directeur général de la Caisse des dépôts, Vice-président JP Morgan Europe
Marwan Lahoud 2014- Directeur général délégué d'Airbus

Personnalités[modifier | modifier le code]

Parmi les grands mathématiciens ou physiciens qui ont été associés à l'Institut, on peut citer :

  • Alain Connes (Médaille Fields 1982), titulaire de la chaire Léon Motchane depuis 1979.
  • Jacques Tits, mathématicien, rédacteur en chef des Publications mathématiques de l'IHÉS (1980-1998).
  • Christopher Zeeman, visiteur annuel de l'IHES de 1961 à 1998.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cyrille Vanlerbeghe, « À Bures-sur-Yvette, l'IHES, temple des mathématiciens », Le Figaro, semaine du 23 au 24 juillet 2016, page 18.
  2. « L'Histoire de l'IHES » (consulté le 31 janvier 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]