Service central de protection contre les rayonnements ionisants

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Service central de protection contre les rayonnements ionisants (SCPRI) est un ancien organisme publique français, créé en 1957 et dépendant du ministère de la Santé. Il a alors pour mission de protéger les populations et les travailleurs de l'industrie nucléaire des dangers des rayonnements ionisants[1].

Alors qu'il était dirigé par le professeur Pierre Pellerin, le SCPRI connait une considérable médiatisation en 1986, pendant les jours qui suivent la catastrophe de Tchernobyl, sur la communication des conséquences du nuage radioactif. Le communiqué du SCPRI, repris par le gouvernement, stipule que les taux de radioactivité en France les plus élevés sont en dessous des seuils à partir desquels il y a danger.

Le , le SCPRI est remplacé par l'OPRI[2]. Celui-ci est intégré le , à l'IPSN pour former l'IRSN.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Pellerin, Jean chanteur, Jean-Pierre Morini, « La mission et les moyens du SCPRI, service officiel français de radioprotection, en cas d'accident Nucléaire » [PDF], sur http://www.irpa.net, 8th International congress, Worldwide achievement in public and occupational health protection against radiation; 1992; Montreal; Canada (consulté le 13 août 2015)
  2. Décret no 94-604 du 19 juillet 1994

Articles connexes[modifier | modifier le code]