Coucy-la-Ville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coucy (homonymie).
Coucy-la-Ville
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Laon
Canton Vic-sur-Aisne
Intercommunalité Picardie des Châteaux
Maire
Mandat
Maximino de Sousa
2014-2020
Code postal 02380
Code commune 02219
Démographie
Population
municipale
212 hab. (2014)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 32′ 02″ nord, 3° 19′ 49″ est
Altitude Min. 62 m – Max. 175 m
Superficie 6,11 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte administrative de l'Aisne
City locator 14.svg
Coucy-la-Ville

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Coucy-la-Ville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Coucy-la-Ville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Coucy-la-Ville

Coucy-la-Ville est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Coucy-la-Ville est située à 1 km au nord-est de Coucy-le-Château-Auffrique, la plus grande ville à proximité. Coucy-la-Ville est entourée par les communes de Verneuil-sous-Coucy, Coucy-le-Château-Auffrique, Frsnes sous Coucy, Bassoles-Aulers

Entrée de Coucy-la-Ville.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Durant la Révolution, la commune porte le nom de Coucy-la-Vallée[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1917, le clocher de l'église fût volé et le haut de celui-ci fût dynamiter par les allemands.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Coucy-la-Ville Blason Vairé de gueules et d'argent.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1877 après 1879 Brodier[2]    
mars 2001 2014 Robert Lalain[3]    
2014[4] en cours
(au 12 mai 2014)
Maximino de Sousa SE Ouvrier

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 212 habitants, en augmentation de 3,41 % par rapport à 2009 (Aisne : -0,02 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
202 227 239 253 278 275 295 306 303
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
268 259 247 258 235 780 273 262 270
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
269 262 260 175 208 247 238 256 257
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
187 188 208 196 189 176 196 213 212
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Legs Paul Ferté - Lycée professionnel agricole Aumont[modifier | modifier le code]

Monsieur Paul Ferté (1866 - 1943), propriétaire de la ferme d'Aumont à Coucy-La-Ville, a décidé aux termes de son testament olographe en date du 27 juillet 1943, de léguer sa ferme au département de l'Aisne sous condition qu'une école d'Agriculture soit construite.

Extrait du testament (archives du Ministère de l'Agriculture et de l'INRA)

« ... Je lègue au département de l'Aisne, toutes mes propriétés situés sur les territoires des communes de Coucy La Ville, Verneuil-sous-Coucy, Fresnes-sous-Coucy et Barisis-aux-Bois, et mes valeurs, titres de rente, compte en banque, sauf les terres et lègues que je faisais à titre particulier. J'impose qu'avec ce lègue, une école pratique d'agriculture avec ferme modèle de culture et d'élevage soit créée à Aumont. Si ces conditions ne sont pas acceptées, je lègue tout ce que j'ai proposé au département, à l'institut agronomique de France, pour créer cette ferme-école qui est indispensable et si nécessaire au pays ... »

L'institut agronomique de France se nomme aujourd'hui Institut national de la recherche agronomique (Inra).

L'école d'agriculture d'Aumont a été construite en 1952. Cependant pour un temps elle n'exploite pas ses terres; les terres et le corps de ferme du domaine d'Aumont sont louées jusqu'au 11 novembre 2014, date à laquelle l'école d'Agriculture ou l'Inra récupère l'exploitation du domaine agricole d'Aumont.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Almanach historique administratif et commercial de la Marne de l'Aisne et des Ardennes, Matot-Braine, Reims, 1879, p223.
  3. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  4. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne, (consulté le 26 juillet 2014)
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :