Christian Lagant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Christian Lagant
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Christian Lagant, né en 1926 et mort le 2 décembre 1978 par suicide, est un militant communiste libertaire[1], membre de la Fédération anarchiste de 1950 à 1953, puis de la Fédération communiste libertaire de 1953 à 1955, avant d'être un des fondateurs, en mars 1956, au sein des Groupes Anarchistes d’Action Révolutionnaire, de la revue Noir et Rouge.

Biographie[modifier | modifier le code]

De profession, il est correcteur dans l’imprimerie de labeur et syndiqué à la CGT (Syndicat du Livre).

Après un passage par le surréalisme et le mouvement des Auberges de Jeunesse, il milite à Paris dans le groupe du 18e arrondissement de la Fédération anarchiste et collabore par ses textes et ses dessins au Libertaire.

Lors de la scission de 1953, il intègre la nouvelle Fédération Communiste Libertaire (FCL), mais se sépare de Georges Fontenis sur la question de la participation aux élections.

En 1955, il participe à la création des Groupes Anarchistes d'Action Révolutionnaires (GAAR) et collabore activement durant une quinzaine d'années à la revue Noir et Rouge dont il est le directeur de la publication[2].

Il est également espérantiste.

Publications[modifier | modifier le code]

Citations[modifier | modifier le code]

« But de ce travail ; c'est à travers une critique des rapports du groupe Noir et Rouge à l'anarchisme, de montrer en quoi l'anarchisme est un frein au développement de nos activités à l'heure actuelle. Mais cette critique dans les termes énoncés ci-dessus serait insuffisante si elle ne s'accompagnait pas d'une critique de nos rapports avec le marxisme. (...) Les auteurs de ce texte se trouvent à un carrefour. Ils sont limités par les mêmes faiblesses que les anarchistes, car, à une critique spontanée du marxisme, il leur est difficile de substituer une analyse critique du marxisme, d'autant plus que leur absence d'effort méthodologique dans la lecture de l'œuvre de Marx, introduit un rapport dogmatique. Cependant, par a priori matérialiste, nous jugeons qu'il existe nécessairement des liens, complexes certes, entre la production théorique de Marx et sa pratique bureaucratique au sein du mouvement ouvrier, dans la première Internationale, puis dans ses rapports ambigus avec la social-démocratie allemande. L'utilisation faite par la social-démocratie, puis par les partis communistes, de l'œuvre de Marx, pose le problème des rapports entre la science naissante et les spécialistes petits bourgeois des bureaucraties ouvrières. Une autre faiblesse se révèle : l'ambition de comprendre le marxisme et l'anarchisme comme symboles renvoyant à des constituants contradictoires de la lutte de la classe au XIXe siècle et la première moitié du XXe siècle, approche tentée par Pannekoek et Karl Korsch... » - Quelques réflexions (Deux camarades de Noir et Rouge, février 1970).

« Sur l'anarchisme lui-même, l'article "Quelques réflexions" (voir ce n°) m'amènera aux conclusions et à une "défense" de l'anarchisme, oui, mais pas d'une église. C'est en ce sens que nous prîmes position sur le marxisme en disant que le clivage ne passait pas entre celui-ci et l'anarchisme mais entre le léninisme et esprit libertaire ou anti-centralisme. C'est pour avoir énoncé cette conception toute simple, qui commence néanmoins à faire son chemin dans le mouvement libertaire, ainsi que la nécessité de nous confronter au marxisme par esprit normal d'ouverture, que les orthodoxes appelèrent notre tendance "anarcho-marxisme" ! (...) Il n'en reste pas moins qu'au sein du groupe, sur tous ces points il y eut des nuances et cela aussi nous l'acceptions comme naturel. Ainsi, quand nos deux camarades de l'article précité jugent inséparables la critique de l'anarchisme et du marxisme, travail en tout cas de longue haleine et que nous ne pouvions plus accomplir dans notre cadre. » - Christian Lagant, Sur le Néo-Anarchisme.

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]